Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Vos Articles > Le nouveau visage des technologies hôtelières
lundi 26 juin 2017

Le nouveau visage des technologies hôtelières

Cet article a été soumis pour publication gratuite par un tiers qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce contenu.
 


Le secteur de l’hôtellerie et de sa distribution en ligne dans lequel nous travaillons est passionnant. À chaque jour son lot de nouveautés. La semaine dernière, ce fut l’acquisition par AccorHotels d’Availpro, l’un de nos concurrents européens.

Un résultat bien mérité pour l’équipe d’Availpro qui a su développer une entreprise florissante au service d’un segment important du marché français de l’hôtellerie.

Dans le secteur des technologies hôtelières, la consolidation se poursuit et nous avons observé ces dernières années un grand nombre d’opérations de rachats.

Quelques exemples :

  • Acquisition de Buteeq, Price Match et Hotel Ninjas par Priceline Group (Booking.com)
  • Acquisition de Hetras PMS, SnapShot, ReviewPro par PMS company Shiji
  • Acquisition d’Itesso par Amadeus
  • Acquisition de Trust International et Genares par Sabre
  • Acquisition de Revcaster par Rainmaker Group
  • Acquisition de Guestfolio par Cendyn
  • Acquisition de Serenata par HeBS Digital
  • Acquisition de FastBooking et Availpro par AccorHotels

Cette nouvelle acquisition est, et j’en suis convaincu, une excellente nouvelle pour l’équipe d’Availpro. Elle s’inscrit dans une tendance qui voit les fournisseurs indépendants de technologies hôtelières passer sous le contrôle de grands groupes comme les agences de réservation en ligne ou les chaînes d’hôtels. La plus grande partie de ces technologies étant sur le cloud, les nouveaux propriétaires ne prennent pas seulement possession des logiciels mais de l’ensemble des données client, des historiques de transactions, et des informations de prix et de disponibilités d’hôtels visiblement concurrents.

Les fournisseurs indépendants de technologies hôtelières se font de plus en plus rares – nombre d’entre eux (y compris certains des propres concurrents de SiteMinder) ayant été absorbés par les géants du secteur. La motivation derrière ces acquisitions varie d’un fournisseur à l’autre. Toutefois, l’un des principaux ressorts de ces acquisitions pour les chaînes hôtelières et les agences de réservation en ligne est incontestablement la lutte pour l’offre hôtelière.

Booking.com a fait l’acquisition de technologies hôtelières dans ce qui a pu être interprété comme une tentative de contrôle de la disponibilité des chambres d’hôtel et de la source d’approvisionnement des tarifs. De son côté, Expedia crée actuellement sa propre technologie hôtelière pour impliquer davantage l’hôtelier avec son extranet (comprendre « l’endroit où les inventaires et les tarifs sont entrés »). Dans le cas d’AccorHotels, le groupe a besoin d’élargir son offre hôtelière au-delà de la marque AccorHotels pour offrir un plus grand choix aux consommateurs sur le site web marchand d’AccorHotels, qui vise à s’emparer d’une partie des réservations des OTA via son canal direct.

C’est là – quand elles perdent leur indépendance – que la situation devient problématique pour les sociétés rachetées, et leurs clients hôteliers. Ces entreprises autrefois florissantes, innovantes et plaçant le client au cœur de leurs préoccupations, qui avaient à cœur d’améliorer chaque jour leur produit pour leurs clients hôteliers, sont désormais prises dans une grosse machine qui a probablement des préoccupations complètement différentes de celles qui étaient autrefois les leurs. Avant l’acquisition, leur but était de satisfaire leurs clients hôteliers et de créer des fonctionnalités qui leur tenaient à cœur. Aujourd’hui, leurs actions sont largement déterminées par les priorités de cette grande entité à qui elles appartiennent. Des groupes comme Priceline et AccorHotels ne cherchent pas à booster de manière significative leurs revenus en vendant ces technologies à des hôteliers indépendants – l’apport est négligeable par rapport aux revenus générés par leur activité principale. Mais les technologies rachetées peuvent se transformer en or pour ces entreprises grâce à l’offre de chambres d’hôtel et à l’analyse des données en provenance de ces derniers.

Naturellement, cette situation peut générer des conflits d’intérêts pour l’hôtelier qui utilise ces technologies nouvellement acquises. Certains peuvent être indifférents ou ignorants des implications possibles, mais de nombreux hôteliers ne souhaitent pas donner le contrôle de leur technologie et de leurs données à un seul site de réservation, ni céder à un opérateur hôtelier concurrent le contrôle et l’accès de leur inventaire, leur tarification et leurs données client.
Il n’est pas étonnant que certaines entreprises de technologies hôtelières décident de vendre prématurément dans leur cycle de vie. Créer et vendre des technologies aux hôtels n’est pas une mince affaire. Dans le cas des fournisseurs d’outils de distribution et de connectivité, la tâche s’avère particulièrement rude en raison des volumes de transaction considérables, des fortes disponibilités nécessaires, des mises à jour instantanées, du vaste choix d’options d’intégration vers toutes sortes de canaux et de systèmes PMS. Seule une exploitation à grande échelle est efficace, et c’est pourquoi je soupçonne que de nombreuses entreprises du secteur de SiteMinder font le choix d’être rachetées lorsqu’elles atteignent quelques milliers de clients. Il est vraiment difficile de développer une entreprise de 5 000 à 25 000 clients et tout le monde ne souhaite pas s’y atteler.

Pour les fournisseurs indépendants d’outils technologiques, une période intéressante les attende. À l’avenir, les hôtels n’auront-ils pas d’autre choix que d’acheter leur technologie auprès de grandes chaînes hôtelières ou de sites de canaux de réservation sur lesquels ils sont inscrits ? Ou bien de petits développeurs indépendants d’outils technologiques vont-ils réussir à prospérer dans un environnement où l’intégration de plateformes ouvertes et l’innovation technologique feront d’eux une option de choix pour les hôtels ? Quand nous avons lancé SiteMinder, le secteur des outils technologiques était fragmenté, avec de nombreux petits protagonistes. Aujourd’hui, de très grands groupes les ont remplacés ou absorbés. Au rythme des acquisitions et des consolidations, le paysage des technologies hôtelières change rapidement. Que réserve l’avenir ? Nul ne le sait, mais comme je le répète souvent, on ne s’ennuie jamais dans l’industrie en ligne du tourisme !

A propos de l’auteur, Mike FORD
Alors que les organisations continuent d’évoquer l’innovation et l’efficacité comme de vieux slogans étriqués, peu peuvent se targuer d’un leadership en termes de vitesse d’accès au marché comme Mike Ford. Depuis la fondation de SiteMinder à son domicile, Mike a mené l’entreprise à la pointe de la technologie de distribution hôtelière mondiale. Entre juin 2015 et juin 2016, les clients hôteliers de SiteMinder ont généré 16 milliards de dollars américains en chiffres d’affaires, en utilisant la technologie de réservation et de distribution basée sur la plateforme cloud de SiteMinder. TheBookingButton, le moteur de réservation en ligne de SiteMinder, est responsable de 1.05 milliards de dollars américains des revenus, représentant une croissance de 43% par an.

Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/7757 vers sa source ou le lien https://suiv.me/7757.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 

 

Vous souhaitez publier un article éducatif ? Une opinion personnelle ?

Alors cliquez ici.
 

 

Les commentaires

  • 1. Le nouveau visage de tendance hotellerie, 19 avril, 10:35, par Pierre-Antoine

    Je ne souhaite pas me prononcer sur le rachat d’Availpro par Accor, mais je m’interroge sur l’objectivité d’un magazine online tel que TH...
    En effet, où sont les articles nous permettant de peser le pour et le contre de cet "évènement " ?
    Un article de TH, un d’un concurrent direct dAvailpro, SiteMinder ... pourquoi des articles comme celui de Thomas Yung ne sont pas postés ?
    Quels sont les conséquences objectives de se rachat ?
    Je trouve personnellement qu’il y a un peu d’Availpro "Bashing"
    Je garde pour moi mon sentiment sur ce rachat, mais j’attends clairement de la part de site spécialisé un éclairage objectif. En somme du journalisme.
    Merci
    P.A

  • 2. @Pierre le spammeur, 19 avril, 11:29, par TH

    Monsieur le spammeur,
    Pour commencer, vous avez posté un message avec une fausse adresse email. Ensuite vous avez spammé en postant 3 messages similaires avec une adresse email qui cette fois semble valide, comme un gamin mal éduqué qui trépigne. Pourtant si vous aviez pris un instant pour lire, vous auriez vu que les messages sont modérés à priori, ce qui veut dire en français basique et compréhensible par tous qu’ils sont vérifiés avant d’être publiés. Il peut arriver que la validation puisse prendre un moment, surtout vis-à-vis d’un auteur anonyme, spammeur avec une fausse adresse email, auteur/lecteur qui n’a jamais rien dit à propos des milliers d’autres pages & articles et qui d’un coup sort de son hibernation pour dénoncer un "bashing".
    Puisque vous avez une opinion, pourquoi ne pas soumettre un article pour publication sous votre propre nom, comme l’ont fait d’autres personnes qui n’ont rien à voir avec TendanceHotellerie. Il faudra juste dévoiler votre nom et surtout étayer vos propos.

  • 3. Le nouveau visage des technologies hôtelières, 19 avril, 14:29, par Hotel le Manoir Saint Michel

    @Pierre : je ne suis pas toujours d’accord avec TH mais dans ce cas-la, oui.

    J’ai aussi lu les articles de Thomas sur le sujet - [que j’apprécie beaucoup sur plein de choses et c’est grace entre autre a ses conseils qu’on se passe des IDS - fin de la pub gratos ;-)] - MAIS je pense que TH a une vision plus réaliste que Thomas la dessus.

    D’autre coté je ne suis ni un expert, ni un initié, c’est un sentiment confus qui me motive, d’autant que je ne suis personnellement pas concerné

  •  
     

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »