Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Vos Articles > Les voeux d’un hôtelier pour le Tourisme
samedi 22 septembre 2018

Les voeux d’un hôtelier pour le Tourisme

Cet article a été soumis pour publication gratuite par un tiers qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce contenu.
 
 

Chers amis du tourisme,

La fin de l’année 2013 s’annonçait comme une année de guerre entre les gros éléphants (les OTA) et le monde de l’hôtellerie mais, Dieu merci, 2014 fut une année où l’on est revenu à des propos plus apaisants. A défaut de guerre nous avons tout de même vu des petites querelles de clocher pour savoir qui sera le chef.

2014 fut une année pleine de rebondissements, de bonnes comme de mauvaises surprises à tous les niveaux, tant au niveau social, environnemental ou bien économique. Aujourd’hui il semblerait que les guerres d’antan soient dépassées et que l’on ait réalisé que le combat ne serait profitable ni aux perdants ni aux gagnants. Comme je dis à chaque fois la seule chose qui pourra sauver le tourisme à la française, sera l’amour de notre beau pays la France. Mais aussi l’amour de nos amis du tourisme (OTA ou hôtelier). Le jour où nous, professionnels du tourisme, aurons rétabli le vrai lien d’affection avec notre client – et peu importe la manière - là, nous aurons tous gagné la vraie victoire du tourisme à la française.

Moi, Maitre Hôtelier depuis 3 générations, je veux pouvoir transmettre mon savoir-faire à la française dans l’hôtellerie de charme que m’ont enseigné mon grand-père et mon père. Oui ! n’oublions pas que nous, les hôteliers, nous sommes les premiers ambassadeurs de France dans le monde et les premiers diplomates français a représenter la France. En effet, à chaque fois qu’un touriste sort de nos établissements, si nous avons su le satisfaire nous avons fait mis en avant les valeurs de la France.

2014 fut l’année des procès entre sites de commentaires en ligne, l’année du problème de savoir si nous devions faire la parité ou pas mais, là encore, nous sommes trompé : la seule vraie question à se poser est : « comment rétablir notre lien d’affection entre les professionnels du tourisme et les clients ? ». En effet, nous tous, maitres hôteliers, avons su relever le défi depuis des années. La destination Paris était décriée et aujourd’hui, grâce à des hôteliers indépendants, à de nouveaux groupes hôteliers dynamiques et modernes, nous avons su revaloriser Paris en tant que destination, sans l’aide de qui ce soit. Alors vous ne pensez pas que c’est de l’amour, ça ? Oui nous sommes tous très bons. Le seul souci est que nous nous ignorons les uns les autres car nous ne communiquons pas assez ensemble

Alors moi, maitre hôtelier chez les hôteliers qui ont du coeur, je vous voudrais souhaiter à tous mes amis du tourisme - et je dis bien mes amis sans aucune distinction car dans une famille tout le monde a son importance - une très belle année 2015. Oui mes voeux seraient que nous rétablissions un équilibre dans la famille du tourisme et que nous puissions rependre nos bonnes habitudes : celles de la négociation de l’équilibre afin que l’amour revienne entre les différentes parties. Car oui nous sommes tous responsable aujourd’hui de la situation que nous subissons. Oui je dis bien tout autant les OTA que les hôteliers , oui aujourd’hui si les hôteliers se retrouvent avec de faibles marges ou des hôtels vides, c’est leur faute. Regardez les promotion qui fusent sur internet. Pour 2015 arrêtons de voir ces hôtels 3 étoiles à très bas prix qui cassent à la fois le marché et notre image de marque. Nous, maitres hôteliers qui faisons de la qualité, nous ne pouvons pas faire ce genre de promos. Alors, battons-nous avec nos coeurs pour que l’amour revienne et que nos client nous réservent non plus pour nos tarifs mais pour la qualité et la diversité de nos hôtels.

Ami du tourisme, je vous souhaite de bonne fêtes et une bonne et heureuse année.

Si Zyad SI HOCINE
Grand Hôtel Français
223 Boulevard Voltaire
75011 Paris, France

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/4411

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/4411 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/4411.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

 

Vous souhaitez publier un article éducatif ? Une opinion personnelle ?

Alors cliquez ici.
 

 
 

    Les commentaires


    1. le 8 janvier 2015 à 16:56, par nolleau

    votre message montre l’individualisme général à la profession et la peur qui influence trop souvent les actions. Il est possible de s’organiser dans une action quasi gratuite permettant de mettre en place une manière de connecter le visiteur directement avec l’hôtelier. Je vous propose une page à lire pour expliquer le projet qui peut bénéficier à tous sans créer de déséquilibre ou de concurrence et respectant l’équilibre dans la famille du tourisme.
    je suis hôtelier dans le sud Manche hotel gue de Beauvoir, vous y trouverez mon mail ou téléphone pour me contacter. Cordialement

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »