Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Technologie > Food Hotel Tech, quand David rend Goliath presque (...)
mercredi 12 décembre 2018

Food Hotel Tech, quand David rend Goliath presque ringard

 
 

Le salon Food Hotel Tech a fermé ses portes hier soir et le sentiment global des visiteurs et des exposants est très positif : l’essai a été réussi et même plus.

Rappel à propos du Goliath du secteur

A vouloir impérativement faire cohabiter des thèmes radicalement opposés passant des egos des chefs à la technologie ou du monde du collectif aux spécialistes des accessoires de luxe dans un capharnaüm géantissime au milieu d’un centre des expositions vraiment pas digne de la ville lumière, Equip’Hotel va devoir se secouer les méninges : yen a marre d’un salon qui dure aussi longtemps, d’une telle géographie des lieux, des tarifs démentiels d’un simple sandwich au goût de carton (sur ce coup là, c’est pas Reed Expo). Côté exposants, ces 5 jours sont hyper éprouvants et sont surtout un gouffre financier que très peu d’exposants pourraient se payer tous les ans. M’sieur Reed Expo, la vache à lait va finir par se tarir, mais plus tôt que prévu ! #jepleure

Mais alors en quoi FHT est-il mieux ?

Pour les exposants sans qui rien n’existerait, le coût est moins douloureux non seulement au niveau du stand mais surtout au niveau du temps passé sur le salon : faire déplacer toute une équipe pendant 2 jours coûte mathématiquement moins cher que pendant 5 jours.

Pour les visiteurs, la variété et la qualité des exposants spécialisés méritait qu’on s’y déplace.

En 3 mots : FHT est agile.

Est-ce parfait pour autant ?

Loin de là :

  • le lieu : recommencer à Porte de la Villette serait une erreur
  • la température des lieux : le gestionnaire du Paris Convention Center mérite un vrai carton rouge pour le froid quasi permanent dans les allées
  • pour les conférences : elles étaient trop peu nombreuses, il n’y avait pas de sessions à contenu très pointu, les salles étaient trop petites, les contenus pas rediffusés en temps réel, les femmes pas assez présentes même si la patronne du salon a vraiment mis la pression sur ce point, ...
  • pour les exposants : beaucoup d’entreprises n’ont pas cru à FHT alors qu’elles y avaient leur place. Mesdames et Messieurs les non exposants qui auraient du y être, espérons que vous avez plus de flair pour le reste.
  • pour les visiteurs : ça manquait cruellement de technologies disruptives. Il faut dire que le secteur de la technologie dans les CHR est champion du monde pour interdire aux nouveaux entrants l’accès aux données, tuant les innovations dans l’œuf. Sur ce point précis, le PMS à la mode papy commence à se faire secouer : c’est d’ailleurs une obligation si les CHR veulent survivre à la révolution numérique
  • pour la nourriture : le choix était léger et surtout cher. Un ou plusieurs FoodTrucks sur le parking à l’entrée auraient été une bonne idée
  • le système de networking du salon : la technologie de salon est elle aussi en pleine mutation et il est regrettable que FHT ait utilisé un "truc" aussi vieux, aussi coincé, aussi long, aussi mal foutu, aussi has been. Il y avait une opportunité d’être réellement disruptif sur ce point précis...

Conclusion

A priori un seconde édition arrive bientôt et c’est tant mieux, à condition de corriger les erreurs et d’augmenter sérieusement le nombre d’exposants ainsi que le volume de contenu éducatif.

Maintenant que l’essai a été brillamment marqué, on attend de la seconde édition qu’elle fasse entrer Food Hotel Tech dans la liste des évènements à ne surtout pas manquer. Bravo !

Celles et ceux qui avaient peur de se lancer sur d’autres thématiques des CHR que la technologie peuvent y aller car Food Hotel Tech a savamment démontré que Goliath a des pieds d’argile.

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/8741 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/8741.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 30 novembre 2017 à 14:07, par Franck Brélivet

    Très bonne analyse de ce premier salon, il est vrai que lors des conférences les salons étaient trop juste mais également à la limite de l’audible avec la musique live, des salons fermés seront un véritable plus, c’etait le premier, alors bienveillance et encouragement pour les futurs 👍.

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »