Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Technologie > Ca bouge chez Google, euh non... ça fait seulement (...)
dimanche 24 septembre 2017

Ca bouge chez Google, euh non... ça fait seulement semblant

 

La galaxie Google n’en finit pas de se transformer et de grossir. Dernière évolution en date, le transfert de tous les actifs de Google hormis la recherche sur Internet, la publicité et YouTube vers une holding qui répartira les autres actifs dans d’autres sociétés filiales. Google se re-concentre sur son métier de base et devient une filiale d’Alphabet.

Alors que la question de la dislocation de l’entreprise en plusieurs branches se fait de plus en plus fréquente, cette décision de remonter les actifs dans une nouvelle société est une décision de bon sens. D’autres entreprises ont été contraintes à la dislocation au cours du siècle dernier, et le résultat a été positif.

Néanmoins, le front sur lequel est attaqué Google, tout particulièrement en Europe, est la trop forte immixtion de la publicité dans la recherche Internet. Le problème n’est donc toujours pas résolu puisque pub & recherche sont toujours dans le même bocal.

Il ne faut pas non plus tomber dans le panneau de l’angélisme car au final, Google n’a fait que transférer les actifs d’un gros bocal vers des plus petits, sans rien changer quant à la propriété ni aux décisionnaires réels. Google Alphabet pourrait être prêt à se séparer de certains actifs désormais "étanches" les uns des autres, soit de bonne grâce, soit contraints par les actionnaires et le marché. La notion d’étanchéité est très subjective, mais faisons semblant d’y croire. Si si, c’est bien ; la preuve ? C’est Google qui le dit.

Après la tentative de passage en force de GooglePlus, Google fait machine arrière et efface petit à petit les traces de GooglePlus, effaçant par la même Google MyBusiness. Voici ce qu’on voit désormais sur une recherche "cordonnier Lyon" :
JPEG

Pour les cordonniers, on voit un lien direct et en haut de page vers le site web de ceux qui en ont un. Génial pour eux...

Sur une recherche "hôtel lyon", exit définitif de Google MyBusiness qui était en fait la page GooglePlus. Le pire, c’est que tout le haut et le côté droit de la page ne sont que de la publicité. S’il faut faire 2 scrolls pour enfin trouver des résultats naturels, on ne peut que constater la dérive de financiarisation de la recherche Internet.

JPEG

En cliquant sur le nom d’un hôtel dans le bloc GoogleHotelFinder, on a encore accès au site web direct de l’hôtel, mais pour combien de temps ?

Attendons de voir ce que la commissaire européenne en charge du dossier va faire. En tous les cas, le fait que ce pouvoir soit concentré dans les mains d’une seule personne est dangereux : il est facile pour une personne de se tromper, mais surtout il est plus facile de faire pression sur une seule personne que sur plusieurs, que cette pression soit légale ou non, éthique ou non, morale ou non...

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/5108

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/5108 vers sa source ou le lien https://suiv.me/5108.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 

Les commentaires

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »