Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Technologie > Google Caffeine et les prédicateurs...
mercredi 21 novembre 2018

Google Caffeine et les prédicateurs...

 
 

Après sa mise à jour Panda en août 2011, Google vient d’annoncer un nouveau changement important de ses algorithmes dans sa version "Caffeine".

Une des certitudes certaine que l’on peut affirmer sans se tromper, c’est que les algorithmes de Google ne sont connus que de Google. Toute personne qui garantit des résultats, tout particulièrement sur des mises à jour en cours de Google a autant de chance de réussir que de faillir... Le SEO est une science inexacte qui s’acquiert uniquement avec l’expérience individuelle et collective et le recul. Vous fier aux prédicateurs est assurément plus risqué que de jouer au Casino, votre entreprise ayant bien plus à perdre qu’une simple poignée de billets...

Ce que Panda a changé

Avec le recul, voici les grandes lignes de ce que les blogueurs du référencement ont relevé :

  • une amélioration de la pertinence des résultats de recherche
  • une moindre importance accordée au PageRank
  • un déclassement des sites à pauvre contenu, y compris ceux qui avaient réussi à surfer sur des principes précédemment bénéfiques comme la seule ancienneté
  • un déclassement des sites à trop fort contenu publicitaire - est-ce dans l’intérêt du lecteur ou dans l’intérêt de la propre régie pub maison ?
  • un classement beaucoup plus rapide des nouveaux sites, un point sur lequel Bing est manifestement à la traîne
  • un meilleur classement des sites sociaux
  • Panda continue à évoluer. Panda n’est donc pas figé et une recette d’aujourd’hui peut ne plus fonctionner demain...

ATTENTION : ces changements ne sont pas forcément spectaculaires quand il sont analysés un par un et c’est leur combinaison qui conduit à des résultats à la hausse ou à la baisse. Ne croyez pas que le PageRank ou l’ancienneté n’ont plus d’impact. Disons simplement que leur impact a été réévalué.

Ces modifications ont conduit au déclassement de certains sites dont des fermes de contenu (sites Web qui publient du contenu de peu de valeur dans le but de générer des revenus publicitaires) ou des comparateurs de prix, sauf un certain Google Shopping. Tiens tiens... Sur ce sujet, plusieurs plaintes sont en cours auprès de la Cour Européenne de Justice pour abus de position dominante : Ciao (filiale de Microsoft), Foundem, et plus récemment Twenga... Les pertes de visibilité ont atteint entre 60 et 80% pour certains d’entre eux, ce qui est un vrai problème. Il est important de rappeler que la Commission Européenne s’est elle aussi mise en quête de vérité en menant une enquête visant à déterminer si oui ou non Google a abusé ou abuse de sa position dominante. Vieux vaut tard que jamais...

Parmi ceux qui ont amélioré leur positionnement, on peut retenir qu’un certain nombre de sites marchand ont progressé en visibilité.

D’après Webrankinfo, l’impact de Panda a été très limité sur le tourisme. Le seul vrai perdant est federal-hotel.com, ce dont beaucoup d’hôteliers se réjouiront !

Ce que Google promet de Caffeine

Dans les communiqués et annonces faits par Google, il revient systématiquement que Google Caffeine va affecter environ 35% des recherches.

Google est parti du double constat que les éditeurs de sites veulent voir leur contenu indexé dès publication tandis que les internautes veulent accéder à des nouvelles fraîches. Ces changements importants chez Google entraînent également une augmentation de volume données traitées, volume qui donne le vertige avec des centaines de milliers de gigaoctets traités chaque jour. Imaginez le stockage... Google s’y était préparé en procédant à de profonds changement de son infrastructure et le projet était déjà nommé Google Caffeine. Disons que le changement en cours se concentre maintenant sur les aspects algorithmiques, les aspects d’infrastructure étant déjà "réglés".

Une importance plus grande va être accordée :

  • à une activité récente
  • aux sujets d’actualité
  • à des mises à jour fréquentes du site avec de nouvelles pages, le critère de modification d’une page existante n’ayant aucun impact donc peu d’intérêt
  • à la dernière édition dans le cas d’évènements récurrents (congrès annuels, matchs...)

Ceci veut dire que les sites qui sont régulièrement actualisés vont être plus visibles que les sites au contenu invariable et ancien. Sur un plan pratique, ceci veut dire également que ceux qui utilisent la même page pour mettre à jour du contenu d’actualité en remplaçant le vieux contenu par du neuf seront considérés comme anciens. En effet, c’est la date de première indexation de la page qui compte... Bref des changements d’architecture, d’affichage et d’archivage à régler pour les webmasters.

Le critère de la fraîcheur n’est pas neuf. Disons plutôt que Google y accorde aujourd’hui plus d’importance.

Au final

Bon sens et sincérité valent mieux que tricherie. Vu la cadence des modifications chez Google, il y a fort à penser que l’astuce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera plus demain. Si cette astuce était basée sur une faille, il est très probable que le résultat sera bien pire une fois que l’astuce sera repérée.

Sur le long terme, on peut retenir les éléments suivants pour un hôtel :

  • avoir un site modifiable : le monde des CMS regorge de systèmes fiables et sophistiqués dont un bon webmaster saura habilement tirer profit pour son client
  • avoir un site avec beaucoup de pages, chaque page étant consacrée à une idée clef plutôt qu’à un mot clef. Plus que la stricte répétition d’un mot clé également appelé "densité", Google préfère rechercher les déclinaisons du thème dans la page. On entre dans le début de l’ère sémantique
  • avoir régulièrement de nouvelles pages
  • ne pas supprimer les vieux évènements et les vieilles pages afférentes, mais simplement les archiver en laissant l’accès vers les archives
  • bien d’autres éléments, souvent plus techniques, dont de très nombreux forums font état

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1983

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1983 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1983.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »