Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Technologie > Etude de cas wifi : Le "Royal Champagne Hotel & (...)
vendredi 14 décembre 2018

Etude de cas wifi : Le "Royal Champagne Hotel & Spa" choisit SPIE pour le déploiement de son infrastructure IT

 
 

Nous recevions récemment le communiqué de presse du groupe SPIE et au titre "Le "Royal Champagne Hotel & Spa" choisit SPIE pour le déploiement de son infrastructure IT". Non sans mal, des réponses ont été fournies par le service de presse de SPIE quant aux spécificités techniques de la mission que leur a confié le Royal Champagne Hotel & Spa.

Si un dossier tel que celui-là a justifié un communiqué de presse, c’est que les chiffres devraient être "hors norme. C’est l’occasion d’y jeter un œil :

Capacité

L’hôtel dispose de 49 chambres et peut accueillir une centaine de personnes en séminaire. En extrapolant, on arrive à une occupation maximale d’environ 200 personnes à l’hôtel plus 100 personnes en séminaire, soit 300 personnes environ en théorie. Dans les faits, la partie séminaire concerne plutôt des résidents et ce chiffre de 300 ne devrait pas être atteint très souvent.

Quelle infrastructure technique

  • Nombre de bornes installées : 145 bornes
  • Nombre de répartiteurs : 10 locaux techniques
  • Bande passante qui arrive à l’hôtel : une fibre d’un débit de 600 mb
  • Type de câblage interne : CAT6

Pour le client final

  • Type d’authentification par le client : portail avec auto-authentification
  • Pas de restriction de type VPN, streaming, etc…
  • Régulation de la bande passante entre utilisateurs : réponse non communiquée

Les unités de mesure

On parle de mégaoctet (mo) et de mégabit (mb) :

  • le mo est la quantité d’octets contenue dans un fichier, c’est sa taille. Un fichier Word pèse souvent quelques dizaines ou centaines de milliers d’octets et au lieu de mo on compte en kilooctet (ko).
  • le mb est relatif à sa vitesse : 1 mb/sec (qu’on abrège souvent en 1 mb) veut dire 1 mo transporté en 1 seconde

Ne pas confondre megabit (mb) en France avec MegaByte (MB) en format anglo saxon. 1 Mo/sec = 1 mb. Par contre 1 Mo/sec = 8 MB.

Les débits supportés :

  • câble CAT 5 (longueur maximale 100 mètres) : débit maximum théorique de 100 mb. Sur ce type de câble, il faut distinguer le CAT 5 non blindé de débit max théorique de 10 mb au CAT 5e blindé permettant d’atteindre théoriquement les 100 mb.
  • câble CAT 6 (longueur maximale 100 mètres) : débit maximum théorique de 10 Gbit
  • câble CAT 7 (longueur maximale 100 mètres) : débit maximum théorique de 100 Gbit
  • fibre optique : débit maximum théorique de 1 PétaBit soit 1.000 TéraBits soit 1 milliard de mégabits. L’atténuation du signal au kilomètre est faible, ce qui veut dire qu’on peut avoir de très longues fibres optiques

Enfin, les câbles ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte : le répartiteur doit être de capacité supérieure au câble car il va voir s’additionner les débits de chaque câble : si le répartiteur répartir sur 5 ou 6 câbles CAT5, chacun de 100 mb max, il faut qu’il supporte le Gbit.

Un peu de maths...

Sur 600 mb, on peut estimer qu’environ 100 à 200 mb ont été réservés pour l’administratif.

Il en reste donc 400 à 500 pour les clients, soit si l’hôtel est plein, entre 1,3 et 1,7 mb brut par client.

Quand l’hôtel est occupé en chambres individuelles avec un peu de séminaire, on arrive à 100 personnes pour 400 à 500 mb, soit 4 à 5 mb brut par personne.

Débit brut versus débit utile :

Dans la pratique il faut pondérer le débit brut en fonction du nombre d’utilisateurs : pour faire court, si un utilisateur nécessite 1 mb, 2 utilisateurs nécessitent 1,5 mb et ainsi de suite car tous n’utilisent pas la connexion de manière simultanée.

Dans le contexte de cette installation précise et compte tenu du fait que le tuyau à l’arrivée est assez gros (600 mb), avoir un débit brut de 1 mb permet en fait de naviguer facilement à 10 mb ou plus en continu, beaucoup plus en instantané.

La formule a des limites : si on partage une malheureuse box à 20 mb entre 50 chambres, il ne faut pas s’attendre à un miracle, mais uniquement à des clients qui râlent (avec raison) !

 

Comment estimer le débit nécessaire

La bande passante nécessaire pour faire de la bureautique et relever des emails est faible et de l’ordre de 100 à 500 kb. Dès que les usages changent, ça se corse : bureautique en ligne, partage d’écran, vidéo, streaming, téléchargement, mises à jour, etc...

Rien que Skype peut exiger plus d’1 mbo mb pour les appels vidéo en HD :

Par contre quand on passe au streaming, c’est beaucoup plus ! Netflix recommande 5 mb de bande passante pour regarder en HD et 25 mb en ultra HD.

Les IoT arrivent en force et chaque objet connecté a des besoins croissants. Quant à la télévision dans la chambre, là aussi les débits augmentent à chaque norme : 25 mb pour la TV en 4K alors que la 8K pointe déjà son nez avec des besoins en bande passante aux alentours de 200 mb qu’on espère réduire à 50 mb avec des nouveaux formats de compression (la vidéo 8K non compressée a un débit de 8.294 mb/s !).

Évolutivité de l’installation

SPIE n’a pas communiqué sur ce sujet, néanmoins l’infrastructure technique permet à priori de supporter bien plus de débit que ces 600 mb entrants.

L’avis du consultant :


Le projet paraît conséquent.
Néanmoins, compte tenu de l’évolution exponentielle des débits nécessaires dans chaque chambre (explosion des IoT ou objets connectés et besoin grandissant chez les clients), le choix de la fibre optique en lieu et place du câble CAT6 est de moins en moins non pertinent. En effet, recâbler dans 5 à 10 ans va coûter cher alors que le coût de déploiement de la fibre a déjà beaucoup baissé : le choix se pose donc clairement aujourd’hui.

Quant au mono-opérateur, il est plus que conseillé de souscrire chez plusieurs opérateurs de manière à ne pas être bloqué en cas de coupure chez un opérateur : une sécurité optimale en dépend.

Tout ceci coûte cher, c’est certain. Mais qui a déjà obtenu un ROI sur son installation d’eau chaude sanitaire ? Sur sa toiture ? Sur son chauffage ? Sur son réseau électrique ? Internet est une ressource comme les autres et il va bien falloir s’y faire.

Pourquoi mélanger wifi et débit dans la chambre ?
Il serait ridicule d’avoir une infrastructure pour le wifi et une autre infrastructure pour alimenter la chambre (TV, VOD, téléphonie, domotique, IoT, huisseries, etc...) et les services administratifs ou opérationnels (outil de gestion des étages, outils de gestion de la maintenance, etc...). Sur un même câble ou fibre, on peut faire cohabiter plusieurs réseaux distincts et étanches les uns des autres. Idem sur le wifi où peuvent cohabiter plusieurs SSID.

Conclusion

Le nombre de bornes et le débit brut arrivant à chaque chambre sont des éléments importants. Néanmoins ce qui compte sur le long terme, c’est de recourir à un prestataire qui va accompagner dans la durée : support client 24/24, capacité à faire évoluer l’installation...

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/10577 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/10577.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 28 novembre à 11:24, par JP LENOT

    Bonjour,
    je ne sais pas quel consultant a ajouté les commentaires, mais j’espere qu’il n est pas à l ’orgine de l’architecture de l’infrastructure wifi de l hotel , ni d’autres hotels. C’est un melange complet dangereux de notions de debits soit /secondes, de notions fausses. Tres dangereux et tres inquietants pour le wifi dans les hotels ! Tout est a peu pres faux

    2. le 28 novembre à 12:46, par Rougeaux Benjamin

    Après lecture, je peux constater que de nombreuses erreurs techniques sont présentes.
    Entre l’histoire des unités de mesures à la fois confuse ET fausse, et celle qui exprime le besoin de Skype en "mbo" (mega bit octet ? ou mega bytes octet, selon le premier encadré), une mesure inexistante quelque soit le domaine, il m’est impossible de recommander cet article, ni cet auteur à qui que ce soit.
    Finalement, les seules informations correctes sont les captures d’écrans prises directement sur les sites de Skype et de Netflix ...

    3. le 28 novembre à 14:47, par GD

    @messieurs les salariés d’A... qui écrivent de la même adresse IP et s’énervent quand un message n’est pas publié instantanément, sans tenir compte des mots "Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé."

    Sur le fond il y avait en effet une et une seule faute mentionnant mbo. Il faut cependant être d’une mauvaise foi certaine pour s’en inspirer car ce "mbo" faisait STRICTEMENT référence à la copie d’écran de Skype, juste en-dessous !

    Quant aux autres "faux éléments", on attend toujours de savoir ce qui est faux :
    - la différence entre bit et bytes : lisez par exemple ceci
    - les débits théoriques des CAT 5, CAT 6, CAT 7 ou fibre ?
    - le débit utile ?
    - les données fournies par l’installateur ?
    - le fait que ce n’est pas votre société qui soit intervenue dans cette installation ou que TH ne vous ait pas sollicités ?

    Je ne crains pas les contradicteurs ni de devoir dire que je me suis trompé. Avant cela, il va falloir démontrer PRE-CI-SE-MENT ce qui est faux.

    PS : personne ne vous demande de me recommander

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »