Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Sondage Loi Macron par TendanceHotellerie : les (...)
mercredi 26 juillet 2017

Sondage Loi Macron par TendanceHotellerie : les hôteliers sont partagés

 

Après la promulgation de la Loi Macron, TH avait lancé un sondage sur la perception de cette loi par les hôteliers.

Ses résultats sont à l’image de l’hôtellerie : fragmentés (voir infographie en bas de page). Moins de la moitié pensent qu’ils faut un nouveau contrat (48 %). 39 % ne savent pas ce qu’il faut faire.

Quant à la mise en place d’un nouveau contrat, 55 % pensent se regrouper entre hôteliers. Mais quand vient la désignation des entités en mesure de les représenter, la liste est longue :

  • 38 % pensent spontanément que l’UMIH est pertinent
  • 26 % pensent spontanément que le GNI est pertinent
  • 22 % pensent spontanément que leur propre chaîne volontaire est pertinente
  • seulement 17 % pensent spontanément que FAIRBOOKING est pertinent. Il faut dire que l’agressivité du discours officiel a plus effrayé que rassuré

En cas de création d’une nouvelle entité entre hôteliers, seuls 37 % pensent spontanément la rejoindre.

Seuls sujets où les scores sont sans appel, les points qu’il serait important de renégocier avec les OTAs :

  • Avoir un contrat de droit français 79 %
  • Interdire totalement les clauses de parité 83 %
  • Interdire totalement l’utilisation de la marque 55 %
  • Avoir accès à toutes les coordonnées du client dès la réservation 88 %
  • Pas de commission sur la TVA ni sur les taxes locales 89 %
  • Disposer de suffisamment de temps pour corriger les relevés de réservation et commission 60 %
  • Imposer la norme AFNOR NF Z74-501 sur les avis clients 70 %
  • Respecter les règles françaises sur la classification hôtelière 77 %
  • Indiquer de manière très claire les différents types d’hébergement (hôtel, chambre d’hôtes...) 88 %
  • Ne pas induire le client en erreur par des affichages de prix trompeurs (prix barré, comparaison de tarifs incomparables...) 83 %

Conclusion
Si aucune entité ne se voit désignée "universelle" par les hôteliers, aucune entité ne pourra seule parvenir à négocier sérieusement. Pour le dire autrement, c’est ensemble que ces entités peuvent raisonnablement espérer écrire avec les OTAs de nouveaux contrats : avec calme, avec une volonté de consensus et surtout sans volonté de tirer la couverture à soi. Se réunir est une évidence.

Il ne faut surtout pas oublier que rayer les OTAs de la carte ne résoudra pas les défaillances numériques d’une énorme frange d’hôteliers. Pour cela il faut de la formation, il faut des moyens, il faut de la compétence marketing, mais surtout de la volonté...
JPEG

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/5163

Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/5163 vers sa source ou le lien https://suiv.me/5163.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

Les commentaires

  • 1. Sondage Loi Macron par TendanceHotellerie : les hôteliers sont partagés, 9 septembre 2015, 12:06, par Paul

    Bonjour,

    Merci pour ce graphique édifiant. @TH : Pouvez vous nous indiquer le nombre d’hôteliers qui ont répondu à ce sondage.
    Merci

  • 2. Sondage Loi Macron par TendanceHotellerie : les hôteliers sont partagés, 9 septembre 2015, 12:47, par bm

    @Paul, à priori, 645 avis sur un petit mois (et pas le meilleur en raison de l’été), dont 335 à 480 avis exploitables selon les questions, si je me fie au dernier paragraphe de l’analyse.
    Merci en tout cas à TH pour son éclairage sur la situation, il est évident, une fois encore qu’éclatée la Profession n’arrivera à rien. Unis, nous pourrions être pris au sérieux par les OTAs, quelles qu’elles soient.

  • 3. Sondage Loi Macron par TendanceHotellerie : les hôteliers sont partagés, 9 septembre 2015, 14:35, par Hotel le Manoir St Michel

    C’est marqué en bas du grafique : 645

  •  
     

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »