Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Parité : bravo Booking.com pour cette avancée tactique
jeudi 18 octobre 2018

Parité : bravo Booking.com pour cette avancée tactique

 
 

Depuis hier, on lit tout et surtout n’importe quoi sur Internet à propos de la pseudo fin de la parité tarifaire qui aurait été proposée par Booking.com.

Eh, oh !!!! Ce n’est pas parce qu’on est en décembre qu’il faut croire au Père Noël !

Pour commencer, le pistolet chargé sur la tempe Booking.com a fait des PROPOSITIONS. Çà ne veut donc pas dire que c’est en place, loin de là. Si tout le monde est d’accord, ça le sera dans 6 mois au plus. S’il y a contestation, retour à la case départ, sauf que Booking.com aura l’avantage d’avoir fait quelque chose d’autre que râler.

Sans entrer dans le détail de la proposition qui fera l’objet d’un long article plus tard cette semaine, Booking.com autorise l’hôtel à donner des prix moins chers à d’autres canaux, mais interdit à l’hôtel de pratiquer en direct des prix inférieurs à ceux de Booking.com.

D’autres points méritent également d’être discutés, notamment l’aspect fidélité et réduction car là aussi le piège est tendu.

En tous les cas, faire entériner cette proposition par l’Autorité de la Concurrence revient à interdire formellement aux hôtels d’être moins cher en direct que sur Booking.com. Soyez assuré(e)s que Booking.com ne manquera pas de se servir d’un argument aussi puissant et aussi indestructible que l’avis de l’Autorité de la concurrence pour emmener quelques têtes de turcs devant un tribunal qui n’aura d’autre choix que de condamner l’hôtel.

Côté syndicats, l’UMIH a eu la sagesse de dire "prenons le temps de l’analyse et de la réflexion". Silence radio côté GNI. Côté Expedia, silence radio également mais c’est un peu normal...

En tous les cas, cette avancée tactique est très loin de signer la fin de Booking.com, ni la fin de l’affiliation, ni la fin des OTAs ni la mort de personne. Booking.com a simplement choisi son camp et son mouvement stratégique consiste à se positionner côté hôtel, rien de plus, rien de moins, libre à chaque hôtelier de savoir s’il veut filer les clés de la maison à un tiers motivé uniquement par l’argent. Peut-être les hôteliers vont-ils enfin commencer à comprendre les très profondes différences entre le n°1 mondial, Booking.com, et le n°2 mondial, Expedia

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/4388

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/4388 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/4388.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 16 décembre 2014 à 09:49, par BIR Patricia

    "Booking aura l’avantage d’avoir fait autre chose que râler">> Après avoir monté les hoteliers les uns contre les autres, et menacé à coups d’email et / ou appels plus mielleux les uns que les autres....
    >Ne l’oublions pas.
    Ce n’est pas parce que Booking se la joue grand prince qu’ils devient soudainement tout mimi, tout gentil.

    Je ne vois pas en quoi refuser le non respect de la parité sur les sites d’hotels =" se positionner côté hôtel."

    Supprimer la parité entre OTA’s mais la maintenir avec les hôtels.( au fait , comment un hotelier ne respecte pas la parité entre OTA mais la respecte entre hotel / Booking ? >Il ne respecte le hotel/booking qu’entre booking et lui ?)
    Modifier l’algorythme de classement pour remettre une couche de pression , et de rognage dans les marges des hôtels = tout sauf faire une proposition.
    = une démonstration de " je suis le plus fort, c’est moi qui décide de ce que je veux dans le paysage du marché de la vente de chambre en ligne"

    2. le 16 décembre 2014 à 10:11, par Guillaume

    Merci pour cette petite explication. Vivement le long article ! Où peut-on trouver le texte complet de cette proposition ? Merci d’avance !

    3. le 16 décembre 2014 à 16:41, par robin

    Vous parlez de profondes différences entre booking.com et expedia, pourriez-vous développer un peu ?
    Cordialement

    4. le 16 décembre 2014 à 18:32, par Thomas

    En gros, avec cette proposition, ils ne nous autorisent pas à faire moins cher sur nos sites que sur Booking, mais ils nous autorisent à faire moins cher sur d’autres OTA (et donc moins cher que sur notre site).
    L’intérêt de faire moins cher sur certains OTAs que sur son site semble faible.
    Si les autres OTA copient cette clause de parité, assez probable pour les gros, retour à la case départ...

    5. le 16 décembre 2014 à 22:38, par TH

    @Robin, tout est différent :
    1. sur le CA :
    1.1. chez Priceline c’est en gros 1/3 pour les actionnaires, 1/3 pour le marketing en ligne et 1/3 pour payer les charges
    1.2. chez Expedia c’est très peu pour les actionnaires, 8 à 15 % en technologie suivant les trimestres, 30 à 40 % en marketing en ligne mais surtout hors ligne
    2. sur le statut
    2.1. Booking n’est pas une agence de voyage. Booking est un intermédiaire technique (cf. CGU utilisateurs). Booking n’est responsable de rien. Booking ne vend que de l’hébergement.
    2.2. Expedia est AGV, ce qui inclut une garantie financière pour le client. En cas de problème, le client se retourne TOUJOURS vers Expedia qui peut éventuellement se retourner contre l’hôtel. Expedia vend tout : hôtel, avion, location de voitures, transferts, activités...
    3. par les méthodes
    3.1. Booking pratique un prix unique au niveau mondial : on nivelle par le bas, que le client soit belge, brésilien ou australien
    3.2. Expedia travaille marché par marché : marché côté client (marketing différent suivant si le client est américain ou allemand) et idem côté produit. Tous les hôteliers qui pratiquent Expedia en contrat ETP le savent, enfin s’ils prennent la peine de décrocher leur téléphone et parler à leur chargé(e) de compte

    Dans les faits Expedia a investi massivement depuis plusieurs années afin de construire la meilleure technologie, innove constamment, construit son marketing sur du long terme, marché par marché ; Booking investit dans le pay-per-click, particulièrement sur les marques des autres, y compris sur la marque Fairbooking

    6. le 17 décembre 2014 à 12:38, par ika

    Fairbooking doit revoir sa stratégie ! La parité ota ota ou même ota hôtel , à partiellement disparu et je pense à la différence de th qu’elle va totalement disparaître ! C’est le moment d’avoir une offre simple et clair c’est à dire être moins cher que booking ! ou au moins être plus cher sur booking !
    Les avantages c’est bien mais laisser le client décider de s’offrir un petit plus avec la ristourne qu’il a obtenu ! Le minimum c’est de être moins cher les études montre que c’est le principal motif de choix et c’est la clé pour Fairbooking en affichant un -10 % même mieux en disent que Fairbooking regroupe les hôtels qui on décider d’être moins cher en direct !

    7. le 18 décembre 2014 à 02:03, par DL

    et préciser que cela fait bien longtemps qu’EXPEDIA ferme les yeux si l’hôtelier pratique des prix plus attractif en DIRECT ! (dixit le STAFF eux même) il ne surveille que leurs concurrents type OTA, booking...)

    8. le 28 janvier 2015 à 09:03, par yves nolleau

    je propose de créer un annuaire des hotels en direct en profitant d’une opportunité médiatique importante (course du rhum). Cette action, que je peux mener, ne coûterait que 1 à 5 € par hotel (selon le nombre des participants), permettant de figurer dans cet annuaire en fonction du lieu de recherche. L’émission de M6 sur les OTA a amené plusieurs clients à louer en direct à mon hotel, et m’a montré qu’une action médiatique même minime peut changer les mentalités. Sortons de l’individualité, unissons nous pour nous faire connaître et minimiser le pouvoir des virus. Qui veut ?

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »