Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Amazon futur tyran des hôtels ?
dimanche 18 novembre 2018

Amazon futur tyran des hôtels ?

 
 

L’information a été dévoilée par Skift vendredi : Amazon se lancerait dans la réservation hôtelière.

Le coût serait de 15 % pour l’hôtelier, soit dans la fourchette basse du marché, surtout si on y inclut les frais de traitement de cartes de crédit. En effet, c’est Amazon qui encaisserait le séjour des clients avant de les reverser aux hôtels commission déduite.

Avoir un nouvel entrant dans ce domaine paraît sain. Sauf que l’acteur en question est malsain : il suffit de voir la façon dont il traite les éditeurs pour se dire que son comportement risque d’être bien pire que celui de Booking. Les ardeurs de Booking sont en passe d’être régulées puisque tous les gouvernements européens sont en train d’examiner la relation dominant-dominé. Que va inventer Amazon pour asservir l’hôtellerie ?

La seule façon de "contenir" ses travers, c’est justement de ne JAMAIS lui accorder aucune sorte d’exclusivité, aucun moyen de dominer. C’est d’ailleurs un principe de bon sens : c’est en répartissant les risques entre les différents acteurs du marché qu’un entrepreneur peut avancer sans craindre les foudres de son "protecteur".

L’arrivée d’Amazon dans la bataille va sans doute calmer les ardeurs de Don Corleone Google, lui qui ne dévoile toujours pas ses ambitions concernant la réservation hôtelière. On a vu quelques améliorations de son service avec l’apparition du carrousel, la modification des affichages aux Etats Unis, sans pour autant que son service Google Hotel Finder ne décolle sérieusement.

Internet devient donc une histoire de marque :

  • Google au sommet de la chaîne alimentaire
  • les sites qui vendent comme Booking ou Expedia
  • les comparateurs qui veulent également vendre : TripAdvisor ou Kayak
  • les comparateurs qui ne vendent pas encore : Trivago

Quand on réalise que l’hôtellerie est la seule et unique activité dont Internet s’est emparée qui exige que le client et le marchand se rencontrent forcément, on se dit qu’il y a un formidable gâchis, gâchis né de l’incapacité des hôteliers à travailler ensemble. Il est tellement plus simple de donner de 15 à 25 % de son chiffre d’affaires à des tiers plutôt qu’à travailler ensemble. Quoiqu’on en pense, on ne réserve pas un hôtel par addiction à Booking : on réserve un hôtel parce qu’on en a besoin !

Ce que ne savent pas les hôteliers, c’est qu’Amazon est hyper présent, voire dominant dans certains secteurs d’activité, dans le cloud avec Amazon Web Services. De très nombreuses startups et même grandes entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme utilisent le cloud d’Amazon. Là aussi, foncer tête baissée vers le cloud d’Amazon n’était pas forcément le plus malin sur le long terme, mais peut on blâmer ces fournisseurs d’agir avec la même absence de vision long terme que les hôteliers qui ont sauté à pieds joints sur les OTAs ? En tous les cas, Amazon a eu tout loisir d’étudier les volumes de flux et les flux eux même dans le secteur du tourisme. Yabon le gros gâteau !

Finalement, les points d’interrogation dans l’article Distribution électronique, guerre de titans ? se sont révélés exacts...

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/4290

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/4290 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/4290.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 24 novembre 2014 à 12:18, par Bir Patricia

    Message d’une ex addict à Amazon .

    Amazon sait nous pousser à acheter :
    Un autre livre pour enfant, un autre livre de cuisine, ou nous rappeler qu’on a consulté tel ou tel produit sans l’acheter, la liste de livres d’une personne qui a acheté le même livre que nous...
    On constate que deviner nos souhaits est un jeu pour eux auquel ils sont très forts, je ne doute pas qu’il sachent exploiter leur base de données gigantissime pour suggérer tel ou tel hôtel.

    Suggestions qui arriveront dans les boites mail de clients déjà utilisateurs, et convaincus, des modes d’achats dits " modernes" : en quelques clics.

    2. le 24 novembre 2014 à 14:33, par jerome du 22

    La "mayonnaise" Amazon ne prendra que s’il y a une offre d’hôtels conséquente sur le moyen terme.

    Aux hôtels de choisir - ou pas- de distribuer sur cette plateforme.

    Le dicton "chat échaudé craint l’eau froide" se vérifiera-t-il cette fois ci ?

    3. le 24 novembre 2014 à 17:26, par Thomas

    Dans GAFA, il y a effectivement Google et Amazon (et Facebook & Apple). Point de Priceline, de Booking, de Tripadvisor, ... Même Microsoft a disparu.

    Amazon a tout ce qu’il faut pour pénétrer ce marché. Surtout, ses actionnaires ont soif de profits, une des choses qui manque à Amazon. Et notre secteur en génère à la pelle, voir Priceline, ...

    Il vaut mieux mettre ses pions dans Fairbooking !

    4. le 24 novembre 2014 à 17:55, par Bir Patricia

    @Jerome :
    Justement quel choix pour les hoteliers ? ( pour ceux qui l’auront car j’ai lu quelque part que seuls les hotels ayant une note supérieure à 4 sur la référence des sites d’avis pourraient y accéder ).
    Quel choix entre :
    - ne pas se faire bouffer encore plus en ne s’y mettant pas
    - ou tenter de partager ce gâteau en plus de parts ?

    5. le 27 novembre 2014 à 11:56, par Guillaume

    Amazon, tout comme Booking, Expedia et les autres n’oblige pas les hôteliers à signer des contrats avec eux. Il ne faut pas inverser les rôles, celui qui maîtrise sa distribution se moque bien de ce genre d’articles (à scandale pour attirer le lecteur ???). Celui qui préfère passer par les grandes OTAs a fait son choix. Venir râler par la suite est très franchouillard mais pas du tout efficace.

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »