Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > La suspension du trafic aérien fait augmenter les tarifs (...)
vendredi 22 juin 2018

La suspension du trafic aérien fait augmenter les tarifs hôteliers selon Trivago

 
 

Alors que les avions restaient au sol en Europe, les tarifs hôteliers, eux, se sont envolés. Le comparateur de prix d’hôtels trivago a comparé le prix des nuitées durant la suspension des vols, entre le 15 et le 22 avril 2010 et celui des nuitées moyennes issues du trivago Hotel Price Index d’avril. Les résultats montrent des hausses de prix importantes durant la suspension des vols dans les principales villes européennes. A Milan se tenait déjà le 20 avril la demi-finale du tournoi de football La Ligue des Champions. Avec l’interdiction de vol, le prix des chambres y est passé à 231 euros, soit 94% au-dessus du prix moyen enregistré en avril (119 euros). A Londres, le prix des nuitées durant l’interdiction de vol a augmenté de 52% : il était de 237€, alors que le tarif moyen pour avril était de 156€.

Dans d’autres villes européennes également le prix des nuitées pour une chambre double a bondi durant l’interdiction de vol, par rapport aux tarifs moyens pratiqués en avril. Berlin présente la troisième plus forte augmentation en Europe. Les voyageurs ont dû y payer 67% de plus pour une nuit en chambre double standard : ceux qui avaient réservé en mars pour un voyage dans la capitale allemande avaient dû débourser 95 euros pour une chambre. Pour réserver spontanément une chambre d’hôtel durant l’interdiction de vol, à partir du 15 avril, les voyageurs ont dû débourser 158 euros. Même les voyageurs cherchant une solution d’hébergement à court terme à Munich se sont vu proposer des tarifs plus chers de 44% (145 euros). A Amsterdam, la nuitée, de 193 euros, était plus chère de 28% par rapport à la moyenne d’avril.

Les hôteliers de Madrid de leur côté ont augmenté leurs tarifs durant la suspension du trafic aérien de 49% : de 113 à 169 euros. A Barcelone, où les prix en avril s’élevaient à 144 euros, a augmenté de 14 pour cent pour atteindre 165 euros. Et les voyageurs cherchant à se loger à Paris durant l’interdiction de vol ont du également mettre la main à la poche : le coût de la chambre double y a presque augmenté de près d’un tiers, en passant de 156 à 202 euros.

Source : Trivago

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/412 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/412.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »