Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Booking, Expedia et HRS dans le viseur de la Commission (...)
jeudi 13 décembre 2018

Booking, Expedia et HRS dans le viseur de la Commission de la concurrence (COMCO) en Suisse

 
 

La Commission de la concurrence Helvétique a annoncé l’ouverture d’une enquête contre les plateformes de réservation d’hôtels Booking.com, Expedia et HRS. Elles sont soupçonnées d’entrave illicite à la concurrence.
Certaines clauses dans les contrats conclus entre ces plateformes de réservation et leurs hôtels partenaires respectifs affecteraient la concurrence, selon les indices de la COMCO.

Il s’agit en particulier de la garantie dite du meilleur prix, qui limite la possibilité des hôtels de faire varier le prix payé par le client en fonction des différents canaux de distribution. Des clauses concernant la disponibilité des chambres sur ces mêmes canaux sont également concernées.

Il existe en outre des indices selon lesquels Booking.com, Expedia et HRS abuseraient d’une éventuelle position dominante en établissant et en imposant aux hôtels ces clauses contractuelles. Ces clauses pourraient de surcroît constituer une entrave à l’exercice de la concurrence pour des entreprises qui veulent entrer sur le marché.

Affaire à suivre, TH vous gardera informé de ce dossier…

Nos lecteurs suisses peuvent poser leurs questions au Dr Rafael Corazza (email) ou Dr Olivier Schaller (email).

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/3033

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/3033 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/3033.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 13 décembre 2012 à 22:23, par Germanguy

    Il y a des procédures identiques en Allemagne et en Angleterre.
    Où en est on en France ?

    2. le 15 décembre 2012 à 00:14, par Macé

    Juste comme d’hab..on attend.. Ya pas le feu au lac...que des coqs.. Je suis juste un peu énervé, plutôt grave énervé.PM

    3. le 15 décembre 2012 à 14:40, par TH

    En France, le SYNHORCAT a repris le chemin des tribunaux pour certaines des pratiques des OTAs, notamment cette histoire de parité.
    Il suffirait de montrer un peu d’unité pour pouvoir agir. Rejoignez ReservationEnDirect, une association d’hôteliers pour les hôteliers.

    4. le 15 décembre 2012 à 15:45, par Crovara Nina

    j’espère que cela démontre la grande prise en otage dans lequel les hôteliers professionel se trouve actuellement. car à côté des ERP qui sont les hôtels (avec tous ce que cela comporte) il y a les autres ... qui commence à râler car il y a des nouveau site comme housetrip et wimdu qui ouvre la porte aux individuel en manque à gagner ... bientôt l’hôtelier n’as plus que les yeux pour pleurer. je ne sas pas où on va, mais on y va à fond ! merci pour ce blog qui est juste et bon.

    5. le 15 décembre 2012 à 23:26, par Germanguy

    Je suis consultant pour un grande société informatique dans le domaine de l’aérien et de l’hôtellerie. Avant cette position, je conseillais les hôtels pour le compte d’une société éditrice d’un Booking Engine pour le site internet des hôtels.
    Très souvent, je me suis retrouvé devant des hôteliers qui préfèrent donner des commissions aux OTA plutôt que de sortir un peu de trésorerie pour leur propre site internet .... et leur SEO. Ils ont ainsi laissé la place libre aux distributeurs sur la toile.
    L’action entreprise par le SYNHORCAT est louable. Hélas il sera difficile de rallier tous les hôtels, certains sont devenus trop dépendants des distributeurs, qui font presque toute l’occupation.
    Il est tant que les dirigeants de ce pays s’occupent de cette situation, plutôt que de bouger le taux de TVA tous les 15 du mois ! Et si les autorités redonnaient aussi des moyens et de professionnels dans leurs offices du tourisme et bureaux de promotions ?

    6. le 4 janvier 2013 à 16:32, par Guillaume

    Je suis d’accord avec GermanGuy. Par contre il est vrai que la voie légale est la meilleure pour tenter d’éviter de se faire avoir sur les contrats des OTA’s.
    Autre info sympa, 3 grandes chaînes de Scandinavie ont décidé unilatéralement et en même temps de ne plus travailler avec le groupe Expedia. Quand donc ACCOR et Louvres Hôtels feront de même ? Info (en espagol, désolé) : http://www.hosteltur.com/125530_hoteles-escandinavia-finalizan-sus-contratos-expedia.html

    7. le 4 janvier 2013 à 18:06, par Fabrice

    YES WE CAN !
    Il était temps que ça bouge nom de Dieu !
    MERCI LES SUISSES !

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »