Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Etude RateGain en Europe : toujours pas de parité (...)
jeudi 16 août 2018

Etude RateGain en Europe : toujours pas de parité tarifaire

 
 

Rategain, un Channel Manager et outil de veille tarifaire, publie ses statistiques sur la parité des tarifs hôteliers en Europe pour la période de mars à mai 2012.

Suite à notre article du mois dernier sur le même sujet, les choses n’ont pas beaucoup changé, comme le démontrent les tableaux ci-après :

Catégorie 3 étoiles

Etude Rategain Europe - parité tarifaire 3*

Catégorie 4 étoiles

Etude Rategain Europe - parité tarifaire 4*

Catégorie 5 étoiles

Etude Rategain Europe - parité tarifaire 5*

Quel intérêt y a-t-il à vendre ses chambres moins cher sur les sites des OTAs que sur son propre site et en plus à leur payer une commission ? Quand les OTAs auront 80% du marché de la réservation, ce qui ne manquera d’ailleurs pas d’arriver avec de telles pratiques, il sera sans doute un peu tard pour changer...

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2312

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/2312 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/2312.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 6 mars 2012 à 16:16, par Antoine Aurélien

    Bonjour, cette notion de parité me questionne !

    Je me pose notamment trois questions :
    - Dans l’idéal, vous pensez que les tarifs devraient être les mêmes sur les sites des hôtels et ceux des OTAs ou que les hôtels devraient se réserver les "meilleurs tarifs garantis" ?
    - Qui a instauré (ou imposé) la notion de parité tarifaire ? Si ce sont les OTAs, cette règle a-t-elle réellement été pensée pour être à double sens ? Elle avait surtout pour objectif d’interdire aux hébergeurs de vendre moins chère qu’eux ?
    - Dernière question : certains OTA encaissent la totalité du séjour et facturent un prix net aux hébergeurs, d’autres facturent une commission. Dans le second cas (booking notamment), ça signifie clairement que les hébergeurs fournissent un tarif spécial OTA inférieur à leurs tarifs sans que l’OTA rogne sur sa commission pour être plus compétitif, nous sommes d’accord ? L’hôtelier fait donc un double effort sur le prix (commission + réduction) ?

    En effet, si j’ai bien compris cette stratégie consiste à donner toutes les billes aux OTA pour leur déléguer totalement la commercialisation des hôtels et hébergements touristiques, quitte à perdre totalement la maîtrise de son entreprise...

    Questions de novice non hôtelier ;-)

    Trois questions : Réponses en bleu
    - Dans l’idéal, vous pensez que les tarifs devraient être les mêmes sur les sites des hôtels et ceux des OTAs ou que les hôtels devraient se réserver les "meilleurs tarifs garantis" ? C’est une évidence que vous même soulignez. Etre au même prix est quelque chose de très simple à faire. Etre moins cher est en principe interdit par le contrat OTA . Ceci dit, d’autres produits peuvent se vendre à d’autres conditions, notamment tarifaires
    - Qui a instauré (ou imposé) la notion de parité tarifaire ? Si ce sont les OTAs, cette règle a-t-elle réellement été pensée pour être à double sens ? Elle avait surtout pour objectif d’interdire aux hébergeurs de vendre moins chère qu’eux ? Ce sont les OTAs qui l’ont imposé, ce qui est au demeurant assez logique quand on se place de leur point de vue. Cette règle impose que l’OTA dispose à produit égal au mieux d’un tarif inférieur, sinon du même tarif que les autres canaux
    - Dernière question : certains OTA encaissent la totalité du séjour et facturent un prix net aux hébergeurs, d’autres facturent une commission. Dans le second cas (booking notamment), ça signifie clairement que les hébergeurs fournissent un tarif spécial OTA inférieur à leurs tarifs sans que l’OTA rogne sur sa commission pour être plus compétitif, nous sommes d’accord ? L’hôtelier fait donc un double effort sur le prix (commission + réduction) ? la parité s’apprécie sur le tarif affiché au client. Il est important que les hôtels ajoutent aux contrats des OTAs achetant à prix net qu’ils ne peuvent pas être moins chers que les autres OTAs. Autrement dit, l’OTA doit par contrat appliquer la même marge toute l’année. Avez vous lu cet article sur les petits malins de la distribution. Il n’y a pas de double effort car l’OTA ne cumule pas prix net + commission. Chut !!!! N’allez pas suggérer ceci à Booking !!!

    3. le 8 mars 2012 à 13:30, par Philippe Myslakowski - PMT HOTELS

    Dommage de voir de si mauvais résultats dans l’étude. La parité tarifaire est un réel enjeu et qui permettra de standardiser la distribution Internet. Nous utilisons souvent les outils de Rate Tiger et nous les conseillons à nos clients souhaitant d’une part faire du Yield Management et d’autre part améliorer leur visibilité sur Internet par une Distribution en ligne optimisé. C’est un enjeu capital pour les hôtels indépendants et à l’heure où l’état annonce de plus en plus de fermetures d’hôtels.

    4. le 12 mars 2012 à 13:20, par le_Manoir

    Quel intérêt y a-t-il à vendre ses chambres moins cher sur les sites des OTAs que sur son propre site et en plus à leur payer une commission ?

    Bonne question, je cherche vraiment la réponse (flemme ? résignation ?).

    Mais ce qui va ce passer c’est que tous les Hôtels (je parle des indépendants) travaillants à plus 70% avec les OTAs vont bien finir par rajouter la commission sur les prix des chambres, je le vois déjà dans mon coin.

    Donc soit ils augmentent leurs prix en conséquence, soit fermeront ou au mieux auront moins de marge financière pour rénover/entretenir leur Hôtel.

    Et pour ceux qui survivront, c’est le client qui finira par payer la commission des OTAs sans avoir plus de services.

    Bref dans quelques années, les Hôtels qui offriront le meilleur rapport qualité-prix seront introuvables sur les OTAs. D’ailleurs une certaine clientèle l’a déja compris...

    Il y a peut etre un concept sur web a monter...

    D’ailleurs pourquoi Tripadvisor est si populaire et a tant de succès comparé a Holidaycheck, Zoover et autres Trivago ?

    Tout simplement car, à la différence des autres, dans leur résultats ils ne mettent pas en avant uniquement les Hôtels présents sur les OTA’s.

    Bonjour,

    je suis hôtelier indépendant.
    Nous avons déjà répercuté le prix des commissions dans le prix de nos chambres et ce depuis plusieurs années. Et c’est le cas pour tous les hôtels de notre quartier.
    Il faudrait sortir les stats sur l’inflation en hôtellerie pour le confirmer à l’échelle nationale. A combien était la chambre simple Bnb chez IBIS il y a 10 ans ? Quelle évolution par rapport à l’inflation générale ?
    Le consommateur paye, de toute façon il n’a pas le choix car le besoin est réel, et la nouvelle génération de client n’a jamais appris à réserver autrement que par internet donc difficile de penser autrement. Les OTA s’engraissent (cf. bénéfices ebooking), les clients trinquent, les hôtels survivent (si l’on intègre pas la problématique des nouvelles normes)...

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »