Vous êtes dans la rubrique : Marketing & distribution
jeudi 27 janvier 2022

Travelclick : bilan 2011 et perspectives 2012

 

D’après TravelClick, l’année écoulée a été celle d’une croissance stable mais modérée. Les mesures de rendement primaires (taux d’occupation, prix moyen (ADR), et le RevPar) ont montré d’une année sur l’autre une croissance pour les groupes et les réservations en direct.

En ce qui concerne les groupes, la croissance du prix moyen est devenu positive début 2011 grâce à un plus haut taux d’occupation et une augmentation des tarifs. Mais peut-être plus important encore, les contrats de groupe négociés au cours de la crise de 2009 ont finalement fait leur chemin.

Les clients de voyages d’affaires ont continué à stimuler la croissance du segment des réservations en direct en 2011. La demande, composée de clients qui achètent à prix négociés et à des tarifs de détail, a augmenté de 6,6%. Le prix moyen du secteur a aussi été fort, augmentant de 3%. Cette croissance a été menée par la hausse des tarifs de détail. Le prix moyen des tarifs de détail a augmenté de 4%. Le prix moyen des tarifs négociés a augmenté de 2,2%.

Le segment des réservations loisirs en direct n’a pas progressé en 2011. La croissance du taux d’occupation était en fait légèrement négative, à -0,4%. Cependant, le prix moyen des résa loisirs en direct est en hausse de 4,1%. La baisse du segment des loisirs a été probablement affectée par de multiples facteurs. Cette forte demande globale a conduit à des prix de détail plus élevés, augmentant aussi les prix loisirs. Il y avait donc moins de deals disponible que de clients sensibles à cette politique de prix. Enfin, le malaise économique ou tout au moins l’incertitude ressentie a probablement eu plus d’effet sur la demande dans le segment des loisirs.

TravelClick 2011

Les perspectives de la demande en 2012 sont très fortes. Le taux d’occupation confirmé, qui représente des réservations de groupes confirmées et les réservations en direct, est en hausse de 5,3% par rapport à cette même période l’an dernier. Les réservations de groupe sont à l’origine de cette croissance, avec une hausse de 5,4%.

Le segment des réservations en direct démarre l’année sur une note positive. Elles sont en hausse de 4,8% par rapport à la même période l’an dernier. La demande des réservations directes venant d’entreprises continue d’être forte, en hausse de 3,9%. Toutefois, la demande des réservations loisirs en direct, moyenne en 2011, est actuellement en hausse de 5,8%. Bien qu’il soit trop tôt pour projeter les perspectives de ce secteur pour 2012, il est néanmoins encourageant de voir une telle hausse dés le début de l’année.

Nous attendons avec impatience une autre année positive. Regagner le terrain perdu pendant la crise a été un long voyage, et il en reste encore beaucoup. Mais une bonne année 2012 pourrait nous rapprocher des prix moyens et du RevPar d’avant la crise.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2236

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/2236 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/2236.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »