Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Les nouveaux hôtels de luxe parisiens ne font pas encore (...)
mercredi 15 août 2018

Les nouveaux hôtels de luxe parisiens ne font pas encore de tort aux « anciens »

 
 

Contrairement à ceux que certains craignaient, les nouveaux hôtels de luxe parisiens, dont le Shangri-La ou le Raffles Royal Monceau, n’ont pas fait d’ombre aux autres hôtels de luxe. Selon l’AFP, plutôt que d’apporter une nouvelle concurrence, ces hôtels ont attiré une nouvelle clientèle asiatique, faisant de Paris une destination en pleine croissance.

Le Mandarin Oriental fraichement inauguré et le Majestic Peninsula qui devrait s’ouvrir en 2012 s’inscrivent dans la même veine selon Philippe Gauguier du Cabinet Deloitte. Le haut de gamme et luxe a explosé cette année à Paris, avec une progression de 12% de l’activité de ces hôtels 4 et 5 étoiles, ce qui laisse de la place aux nouveaux arrivants.

Par ailleurs, le choix de la destination parisienne par les grandes enseignes de l’hôtellerie de luxe n’est pas anodin. Paris est une destination incontournable sur ce marché, et les grandes marques doivent s’y trouver, tout comme les marques de haute couture doivent y avoir leur adresse.

Ces nouvelles chaînes ont dû en outre s’adapter aux contraintes architecturales de la capitale française, et leurs hôtels sont de plus petites structures que dans d’autres villes. Le Shangri-La ne compte que 120 chambres contre 500 dans la plupart de ses autres établissements, ce qui ne permet pas de déstabiliser l’hôtellerie parisienne.

Selon des experts de l’hôtellerie parisienne, le Crillon ou le Ritz qui ont besoin d’importants travaux de rénovation ont probablement plus souffert que les autres. Pour François Delahaye, directeur du Plaza Athénée, « ceux qui perdent du terrain sont ceux qui n’ont pas investi », mais loin de marcher sur les plates-bandes des hôtels de luxe parisiens, les nouveaux venus ont apporté une « véritable différence », car ils ont une décoration moderne face à la décoration d’époque Régence, Louis XV ou Louis XVI des autres palaces parisiens.

De leur côté, les nouveaux entrants semblent avoir trouvé leur clientèle, et ne subissent pas de « résistance sur les prix » affirme Philippe Leboeuf, directeur général du Mandarin Oriental. Même si les clients n’ont pas pu évaluer l’hôtel, les prix ont rapidement atteint la cible souhaitée, et l’hôtel arrive à un prix moyen de 950 € la nuit.

Même si les nouveaux hôtels de luxe n’ont pas encore déstabilisé l’offre parisienne, « un hôtel a besoin de deux ou trois ans pour s’inscrire durablement dans son marché, pour Gabriel Matar, directeur France chez Jones Lang LaSalle Hotels. Ils n’arrivent pas dans un marché vide de concurrents. »

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1563

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1563 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1563.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »