Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Marketing & distribution > Pourquoi vos stratégies sur les réseaux sociaux risquent (...)
lundi 24 septembre 2018

Pourquoi vos stratégies sur les réseaux sociaux risquent d’échouer en 2011 ?

 
 

Selon Eye for travel, les réseaux sociaux sont devenus une usine branchée auto-propulsée et auto-congratulée. Après tout, c’est en 2006 que le Time a déclaré que la personne de l’année était « vous » ! Aujourd’hui, seulement quelques années plus tard, Mark Zuckerberg, le tsar de Facebook, est la personne de l’année 2010 !

On a l’impression de voir apparaître chaque jour une nouvelle plateforme sociale.

Non sans une certaine ironie, ce ne fut pas un travail trop difficile pour la sphère financière - un cercle d’initiés qui joue au Monopoly au bureau - que de s’en prendre aux réseaux sociaux, eux qui étaient trop occupés à croire aveuglément en eux et à courir après chaque nouvelle idée, brillante et lumineuse. Ils aiment ainsi trouver les nouveautés brillantes et lumineuses de Foursquare à Gowalla, de Facebook à Twitter. Ils collectent, récoltent, testent, testent encore et alors s’ennuient. Ils ont alors commencé à proclamer la mort de Facebook et l’avènement du concurrent sexy du jour. Pour chaque success story sur les réseaux sociaux, il y a 10.000 initiatives qui échouent. Il n’y a pas de recette magique pour réussir dans l’espace des réseaux sociaux. S’il en existait une, ils affirment qu’ils l’achèteraient.

Cela dit, il existe quelques clefs à connaître et surtout quelques erreurs à éviter pour obtenir le succès. Il existe 9 raisons pour que vos initiatives sur les réseaux sociaux échouent en 2011 :

  1. Vous concevez tout cela comme un « media » social. Mais en réalité, tout est une question de business social. Si vous ne faites pas le lien entre vos actions sur les réseaux sociaux et votre activité réelle, vous ne verrez jamais le retour donc vous avez rêvé.
  2. Vous avez embauché un expert des réseaux sociaux, ou mieux encore, un « gourou » des réseaux sociaux. Malcom Gladwell a analysé qu’il fallait 10.000 heures de travail pour atteindre le statut d’expert…. Les réseaux sociaux n’existant que depuis quelques années, n’imaginez pas y trouver un véritable connaisseur ! En revanche, des connaisseurs pour auto-générer des revenus, il y a beaucoup, et nombreux sont ceux qui ont compris que le business des réseaux sociaux pouvait rapporter. Compter sur de pseudos-experts pour vous apporter le succès vous conduirait à l’échec.
  3. Vous avez omis d’investir pour promouvoir ce que vous faites. Grandes initiatives + faible notoriété = faibles résultats. Vous avez une formidable page Facebook, une application qui tue et vous faites des choses révolutionnaires sur Foursquare. C’est fantastique….sauf si vous avez un public très réduit.
  4. Vous avez oublié vos propres employés. Ce scénario est très fréquent. Vos plus grands prêcheurs sont vos employés. Vous devez leur donner les armes avec de la formation, de l’information et l’accès à cette information. Trop souvent, les organisations n’offrent aucun plan de communication. Parfois même, elles bloquent l’accès aux réseaux sociaux sur le lieu de travail !
  5. Vous avez copié quelqu’un d’autre. Votre activité, votre secteur, votre culture, votre produit et votre budget sont uniques à votre société. Copier le modèle d’une autre société peut sembler sympa, mais en pratique, pour l’adapter à votre société, ça peut prendre des mois, voire plus…. Dans le même esprit, recopier/retwitter/partager le contenu écrit et publié par des tiers sans ajouter sa touche personnelle présente un intérêt limité pour une entreprise car au final ce qui compte ce sont vos différences, pas vos similitudes
  6. Vous avez oublié que votre réseau social est comme une équipe de sport, avec différents groupes qui doivent s’impliquer, s’engager et comptabiliser. Trop de sociétés pensent que les réseaux sociaux appartiennent aux relations publiques et à la communication ou au marketing. Certains croient qu’ils appartiennent aux technologies de l’information. Même s’il faut un meneur d’équipe pour gérer le projet, il est nécessaire d’y impliquer plus d’une personne pour obtenir le succès. Concrètement, si vous voulez faire vite, travaillez seul, mais si vous voulez aller loin, il vous faut une équipe.
  7. Vous aviez confié votre stratégie à quelqu’un sans expérience, tout juste sorti de l’école, car il « comprend » l’espace… après tout, ces générations ont grandi avec Facebook. C’est une erreur classique. Est-ce que vous engageriez un client pour gérer votre marketing car il consomme votre produit depuis 20 ans ?
  8. Ce n’est pas parce que vous ne devriez pas engager quelqu’un sans expérience, que vous êtes forcé d’engager quelqu’un avec une grande expérience. Votre candidat idéal doit être un juste équilibre entre connaissances marketing et technologiques.
  9. Vous pensez seulement aux trois gros acteurs, Facebook, Twitter et YouTube. Les réseaux sociaux sont beaucoup plus que 3 acteurs ! Vos choix doivent dépendre de qui sont vos clients, quels sont vos produits, votre secteur et vos concurrents.

Eviter ces erreurs est le premier pas vers le succès mais pas le dernier !

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://www.tendancehotellerie.fr/article1035

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1035 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1035.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »