Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Le client d’hôtel > Dernier né de l’économie collaborative appliquée au (...)
dimanche 19 novembre 2017

Dernier né de l’économie collaborative appliquée au tourisme, le nightswapping de CosmopolitHome

On connaissait dans le domaine de l’hébergement le célébrissime AirBnB ou ses accolytes Homelidays, HouseTrip, Wimdu, Bedycasa, Sejourning, Roomorama,... qui permettent à tout un chacun de louer moyennant finance son logement quelques nuits par an.

Voici désormais et dans le même esprit l’hébergement gratuit également appelé nightswapping : les membres du site Cosmopolithome.com peuvent réserver gratuitement une nuitée ou un séjour plus long chez l’habitant, de plusieurs manières :

  • A et B permutent leur logement
  • A prête son logement à B pendant que B prête le sien à C...
  • B vient loger chez A qui lui prête une chambre

Le site fonctionne suivant un modèle d’abonnement sur la durée et incluant également des nuitées en bonus. Le principe de base est que chaque nuitée où son logement a été prêté donne droit à une nuitée gratuite ailleurs chez un autre membre. Il faut cependant être membre payant pour profiter des nuitées gratuites et ses services annexes comme l’assurance multirisque.

Serge Diriavig, le fondateur de Cosmopolithome.com est un ancien directeur et associé de Smartbox où il a débuté en 2004. Autant dire qu’il n’est pas nouveau dans le domaine du tourisme ni du marketing.

Autant les sites comme AirBnB demandent un encadrement législatif quant au volume de nuitées "acceptables" pour être qualifié de particulier louant occasionnellement, autant le nightswapping n’a pas besoin d’être encadré. Quand le logement est payant, on pourrait légitimement estimer que 5 semaines de location par an serait un maximum à ne pas dépasser, hors exception du type mission temporaire de 3 mois au bout du monde. Pourquoi 5 semaines ? Simplement parce qu’il s’agit du nombre "normal" de semaines de congés payés en France.

Le nightswapping ne représente à priori pas une concurrence directe pour l’hôtellerie traditionnelle. C’est cependant un moyen de voyager plus et à moindre frais.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/3409

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/3409 vers sa source ou le lien https://suiv.me/3409.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »