Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Le client d’hôtel > La chambre d’hôtel : le point de vue du client - épisode (...)
dimanche 24 juin 2018

La chambre d’hôtel : le point de vue du client - épisode 2

 
 

Après le 1er article principalement consacré à l’éclairage, préoccupons-nous de l’ameublement et de la décoration.

L’emplacement des éléments basiques de la chambre

En s’avançant dans la chambre, les yeux scrutent l’espace à la recherche des éléments classiques :
- lit,
- téléphone,
- télécommande,
- TV,
- points de lumière,
- interrupteurs,
- porte-bagages,
- penderie,
- ...

Quand la taille de la chambre est petite, on peut comprendre la raison de tel ou tel emplacement. Quand la chambre est grande, il n’est pas rare de se poser la question de savoir si l’architecte ou le décorateur a déjà séjourné à l’hôtel au moins une fois dans sa vie. Au lieu de proposer au client les éléments qu’il attend là où il les attend, on trouve bien souvent des emplacements... inattendus. Une chambre témoin, entièrement finie et raccordée, permet de se faire une idée soi même (en y dormant) et de faire participer les clients en leur demandant leur avis.

Suivant la femme de chambre, l’emplacement de la télécommande peut être différent (chevet droit, chevet gauche, bureau, table...), sauf quand l’emplacement est prévu dans un présentoir dédié. Lors d’un séjour de plusieurs jours, il est agaçant de devoir chercher la télécommande qui n’est plus à la même place que la veille, changement de femme de chambre oblige. Tout ceci n’est pourtant qu’un simple problème de formation des femmes de chambre.

Le rangement

Ranger ses affaires est parfois un peu plus compliqué que prévu :
- le porte bagage joue à cache cache
- les tiroirs ne paraissent pas très propres
- il n’y a que 2 ou 3 cintres
- il n’y a pas de cintre à pince pour pantalon ou jupe
- certains sont cassés
- ils sont dépareillés, ou plutôt chaque cintre est différent
- cerise sur le gâteau, ils sont antivol, ce qui ne les empêche pas d’être dépareillés
- la hauteur n’est pas suffisante pour pendre un pantalon, et parfois même pour une simple veste

Est-il vraiment si compliqué de proposer des cintres en nombre suffisant, entiers, et de la même série ? Quant aux cintres antivol, essayer de trouver le chas de l’aiguille dans l’obscurité donne l’impression de retomber au 1er âge, celui où le jeu consiste à trouver quelle forme rentre dans le trou carré !

Quelques efforts de l’hôtelier, un peu de formation des femmes de chambre et le tour est joué.

Le lit

Le lit est le produit principal d’un hôtel. On pourrait donc s’attendre à :
- un matelas de qualité
- un sommier de qualité
- un matelas propre
- un matelas protégé
- des draps propres
- une couette/couverture propre
- des oreillers changés régulièrement et propres
- un tour de lit qui ne capte pas la "poussière"

On pourrait comparer le manque d’attention de l’hôtelier à sa literie à :
- un champion du 100 mètres qui part faire les jeux olympiques avec de veilles baskets.
- une limousine plein de miettes,
- un chalutier qui part en mer avec son filet plein de trous

Savoir faire un lit est un métier. Quant le haut de la couverture arrive à 80 cms du haut de lit, on condamne tous les clients mesurant plus d’1m50 à dormir les jambes pliées, au moins en 3 ou 4, ou bien à refaire le lit. Un peu de formation des femmes de chambre ne fait pas de mal...

Il existe encore des hôtels où le matelas n’est pas protégé : pas de sur-matelas, pas d’alèse, pas de protection. En cas de crime dans la chambre, l’équipe des experts pourrait retracer l’historique des clients sur 5 ans au moins... Beurk beurk, beurk...

Quant au nettoyage anti-acariens, combien d’hôtels y ont recours ? et parmi ceux là, combien le disent à leurs clients ?

Oreiller propre ou sale ? Avec ou sans housse ?

On s’attend à trouver dans le placard un oreiller et une couverture supplémentaires. Quand il y en a une, il arrive qu’on regrette de l’avoir touchée ou saisie tellement elle a accumulé de poussière en 5 à 6 ans de placard. Le coût d’une housse n’est pourtant pas si extraordinaire...

Combien de fois l’oreiller prélevé par le client dans le second lit (inoccupé NDLR) d’une twin est simplement remis à sa place par la femme de chambre qui fait la recouche. Quelle hygiène !

L’absence de couvre lit inspire confiance. Voir une housse de couette propre, lisse et tendue est bien plus rassurant qu’un couvre lit dont les motifs dissimulent tout...

C’est pour le lit qu’un client séjourne à l’hôtel. C’est pourtant simple à retenir...

La décoration

On pourrait discuter des goûts et des couleurs et il est impossible de contenter tout le monde. Privilégier les couleurs qui plaisent au plus grand nombre, ou plutôt qui ne déplaisent pas trop, est une question de bon sens.

Entre l’hôtellerie économique au crépi peint et l’hôtellerie de luxe à la décoration sophistiquée, difficile de résumer. Simplicité et bon goût sont pourtant des valeurs sures et pérennes.

Le sol

Il est désagréable de devoir conserver ses chaussures tout le temps parce que la moquette paraît douteuse. Pourtant après une journée intense loin de chez soi, le client aspire à se mettre à l’aise et à se détendre, pas à se crisper par peur d’attraper des maladies.

Il existe pourtant des revêtements de sol bien plus simple à nettoyer et à désinfecter que la moquette, et surtout qui inspirent confiance.

A suivre

- la salle de bains
- les équipements
- Internet & télé

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2666

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/2666 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/2666.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    Je me suis blessée sur un rebord de lit dans un Hotel qui dépassait 1 m.
    Est-ce que le tour de lit dans un bois extrêmement dur, de plus d’un mètre de hauteur est dans la norme ?
    J’ai été très gravement blessée et suis reconnue handicapée à 10%.
    Ai-je un recours ou n’y a-t-il aucune réglementation ?
    Isabelle Guth

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »