Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > Eté 2010 : des vacanciers plus nombreux mais peu (...)
jeudi 21 juin 2018

Eté 2010 : des vacanciers plus nombreux mais peu dépensiers

 
 

L’été 2010 sera un bon cru avec une hausse de la fréquentation touristique en France, grâce notamment au retour des étrangers, mais les nouveaux comportements adoptés depuis la crise persistent : réservations plus que jamais à la dernière minute et budgets serrés.

La fréquentation touristique devrait progresser de 3,5% selon une nouvelle estimation du cabinet Protourisme, contre une baisse de 3,5% pendant l’été 2009.

De Paris à la Côte d’Azur en passant par l’Aquitaine ou les Alpes, les professionnels parlent de "belle saison" avec selon les lieux, un mois de juillet ou d’août plus rempli que l’autre. Si le littoral est toujours la vedette de l’été, la montagne a attiré les familles pour ses petits prix. Le public est "plus familial" et modeste que l’hiver, résume un professionnel.

Les stars de l’été 2010 se nichent aussi à Albi qui affiche un bond de fréquentation de 30% en août grâce à la récente inscription de la cité épiscopale sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Ou encore à Metz qui profite à plein de l’ouverture du Centre Pompidou : +22% en juillet, +67% en août.

Paris a bénéficié, comme pour le reste du pays d’un tourisme hexagonal croissant et du retour des étrangers, en provenance de pays voisins européens ou lointains comme les Etats-Unis. En Bretagne et en Aquitaine, les Britanniques et Néerlandais ont été plus nombreux que l’an passé, tout comme les Allemands en Alsace.

L’Europe du Nord a opté pour le Languedoc tandis que les Russes ont fait leur apparition à La Rochelle.

Les touristes venant de pays hors zone euro ont profité à plein de la baisse de la monnaie européenne par rapport au dollar, faisant le bonheur des palaces parisiens ou azuréens.

Juillet a été "historique", selon le directeur général du Plaza Athénée à Paris, avec un taux de remplissage de 95,5% et un prix moyen de 1.073 euros la nuit. Août est en repli, avec le retour chez elle de la clientèle du Moyen Orient pour le ramadan, mais "affiche un taux d’occupation de 65% contre 56% en août 2009", souligne François Delahaye à l’AFP.

Les hôtels-clubs ont bien fonctionné cet été alors que l’hôtellerie traditionnelle a moins souffert que l’an passé. Mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Dans le Nord, les professionnels font "grise mine" avec 54% de taux d’occupation au coeur de la saison. Depuis la crise, beaucoup de vacanciers ont opté pour des hébergements plus économiques, quand ils ne se réfugient pas dans une maison familiale.

Les campings, grands vainqueurs l’an dernier, ont connu cet été une fréquentation identique à 2009, affirme à l’AFP Guylhem Féraud, président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air.

Les gîtes sont en léger retrait selon une première estimation : 83% de taux d’occupation en août pour les Gîtes de France contre 88%. Juillet est resté stable à 75%.

Ce qui frappe surtout les professionnels cet été, ce sont les budgets serrés des Français : séjours plus courts, réservations de dernière minute, moins de restaurants ou de dépenses loisirs.

Même dans les campings, c’est régime sec : "les recettes annexes, générées par la restauration ou l’alimentation, ont baissé selon les gestionnaires de camping", souligne M. Féraud pour lequel la clientèle devient "de plus en plus exigeante avec la crise" en terme de qualité et d’animations inclues dans le prix.

Quand ils partent à l’étranger, les Français adoptent les mêmes comportements : les bons prix dictent la destination.

Les départs ont augmenté (+17% en juillet, +7% en août). Les recettes ne devraient cependant pas croître d’autant, pénalisées par les promotions.

Source : AFP

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/676 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/676.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »