Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > Baisse des tarifs hôteliers en juillet dans les (...)
vendredi 22 juin 2018

Baisse des tarifs hôteliers en juillet dans les métropoles européennes et hausse dans les cités balnéaires françaises selon trivago

 
 

Ce mois-ci, le prix moyen des nuitées diminue dans la quasi-totalité des grandes métropoles européennes. Après une augmentation générale en début d’année et une stabilisation en juin, les tarifs reculent globalement en juillet. Paris et sa région ne font pas exception : le prix des nuitées dans la capitale française n’avait pas été si bas depuis mars. Mais en raison des vacances estivales, dans certaines régions, comme en Corse ou en PACA, les tarifs continuent malgré tout à augmenter. Ces données proviennent de l’actuel trivago Hotel Price Index (tHPI), baromètre des tarifs hôteliers publié chaque mois par le comparateur de prix d’hôtels trivago.

En juillet, les tarifs hôteliers qui s’étaient stabilisés ou avaient légèrement diminué le mois dernier, chutent dans l’ensemble de l’Europe. La nuitée moyenne en chambre double standard coûte en Europe globalement moins cher qu’en juin. L’indice moyen trivago s’élevait entre avril et juin de 115 à 120 euros, et ne correspond plus ce mois-ci qu’à 108 euros. Tout le continent, à quelques exceptions près, est concerné : 16 des 24 pays européens représentés dans le tHPI voient leurs prix diminuer.

En France, la tendance est également globalement à la baisse, même si celle-ci reste légère, -2% sur l’ensemble de la France, par rapport à juin. La plus forte diminution des tarifs revient à l’Ile-de-France (134 euros, -9%). Cette dernière se place toutefois à la seconde place des régions françaises les plus chères en juillet, derrière la Corse (160 euros) et devant la région PACA (133 euros). Ces deux dernières destinations, particulièrement prisées en été, font partie des régions où les tarifs ont augmenté ce mois-ci. En Corse, l’augmentation des tarifs hôteliers ne s’élève qu’à 2% en juillet, mais elle fait suite à une précédente hausse en mai. En deux mois, les tarifs sur l’île de Beauté ont bondi de 20%. En PACA, entre mai et juillet, les tarifs ont augmenté de 11%.

Les prix de la nuitée ont également fortement augmenté en Basse-Normandie (121 euros, +15%), destination balnéaire à proximité de l’Ile-de-France. Il s’agit de la plus forte augmentation entre juin et juillet. Deux régions présentent la seconde hausse la plus importante : la Bretagne et la Champagne-Ardenne (+12%). Pour économiser en France en juillet, les voyageurs devront se tourner vers Rennes (62 euros), Nantes (65 euros) ou Toulouse et Tours (85 euros). Au contraire, la ville où ils devront débourser le plus est Cannes (147 euros). Les tarifs hôteliers, qui y sont 4% plus chers que l’année dernière, dépassent même ceux de la capitale (147 euros), qui sont 11% plus chers qu’en 2009. Les autres destinations françaises chères sont Biarritz (146 euros), -14% par rapport à juillet 2009 et Avignon (131 euros), où les spectateurs du 64e festival devront débourser 2% de moins que l’an dernier pour une nuitée.

Pour la plus grande joie des juilletistes, la plupart des capitales européennes suivent plutôt la tendance à la baisse, -25% à Berlin (89 euros), -21% à Madrid (96 euros), ou encore -17% à Rome (129 euros) et -7% à Lisbonne (92 euros). En revanche, Londres fait figure d’exception, les tarifs hôteliers vont à contre-courant, en augmentant fortement. Avec un prix moyen de la nuitée à 183 euros, la capitale britannique occupe la seconde place des métropoles européennes les plus chères ce mois-ci, juste derrière Genève (195 euros). Londres devient ainsi 24% plus chère en juillet que son homologue français Paris. Les pays nordiques et de l’Est présentent les plus fortes diminutions des tarifs en Europe en juillet, -18% en Finlande, -15% en Norvège, -13% en République Tchèque, -10% en Hongrie et -9% en Suède.

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/576 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/576.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »