Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > L’hôtellerie française a retrouvé des couleurs au mois de (...)
mardi 25 septembre 2018

L’hôtellerie française a retrouvé des couleurs au mois de mai selon Deloitte

 
 

Après un mois d’avril morose, l’hôtellerie française a repris des couleurs au mois de mai. Toutes les catégories d’hôtels à Paris et en Province ont vu leur RevPAR progresser. Seule exception : l’hôtellerie 4 étoiles de la Côte d’Azur dont le chiffre d’affaires hébergement stagne.

Le mois de mai 2010 aura été bénéfique aux destinations d’affaires en raison d’un nombre de ponts plus restreint que l’année dernière (les 1er et 8 mai tombant un samedi). Les hôteliers ont également profité de la présence des clientèles qui avaient dû annuler leurs déplacements d’avril en raison du nuage de cendres.

Avec des hausses conjuguées de fréquentation et de prix moyens, la capitale s’est distinguée par son dynamisme en mai 2010. L’augmentation de RevPAR s’est ainsi échelonnée de 7% pour l’hôtellerie 2 étoiles à 20% pour le marché 4 étoiles. Les taux d’occupation de mai flirtent avec les sommets, dépassant 83% dans toutes les catégories. Une parité euro-dollar plus favorable pour les étrangers pourrait permettre le retour progressif de la clientèle américaine, qui a encore fait défaut à Paris au premier trimestre 2010 (nuitées en repli de 7,7% par rapport à 2009 selon l’INSEE).

Les hôteliers du reste de l’Ile-de-France entrevoient également des jours meilleurs, avec des hausses de RevPAR conséquentes dans tous les départements franciliens, supérieures à 10% en moyenne en catégories 3 et 4 étoiles et supérieures à 5% sur les autres segments.

En Province, les progressions du mois de mai se sont avérées moins spectaculaires, ne permettent pas de compenser les très fortes chutes enregistrées l’année dernière à la même période. Sur l’hôtellerie 0 à 2 étoiles, la reprise est encore moins visible. En effet, si le RevPAR a progressé, la fréquentation a continué de s’effriter : les baisses de taux d’occupation sont ainsi comprises entre 1,5% et 4% en moyenne.

Sur la Côte d’Azur, Nice a réalisé de bons résultats en mai. Malgré des hausses très satisfaisantes, les hôteliers n’ont pas encore retrouvé les sommets atteints en 2008. En revanche, Cannes et Monaco ont accusé un recul significatif de RevPAR (entre 7% et 9%). Ces deux villes affichent ainsi deux années consécutives de baisses du chiffres d’affaires hébergement.

Dans l’hôtellerie des grandes agglomérations, deux tendances se dégagent.
- Sur le marché 3 et 4 étoiles, la majorité des villes ont enregistré une hausse de fréquentation avec une stabilisation du prix moyen. Le taux d’occupation est ainsi le principal moteur de la croissance du RevPAR. A l’inverse, sur le marché économique et 2 étoiles, la demande a reculé dans la majorité des villes tandis que les prix moyens ont légèrement augmenté. Quelques villes échappent à ces deux évolutions : Sur les catégories 3 et 4 étoiles, Lille, Marseille et Nantes ont vu leur taux d’occupation se dégrader. Les marchés lillois et nantais avaient bénéficié en 2009 d’événements ponctuels (Lille 3000 et Floralies) et avaient ainsi fait exception en étant les seules villes à faire progresser leur RevPAR en mai 2009.
- Avignon et Metz, sur la catégorie 2 étoiles, et Lyon et Metz, sur le marché économique, se sont distinguées par le dynamisme de leur fréquentation en mai (taux d’occupation en hausse de plus de 10%).

Après un début d’année en dents de scie, gageons que les performances du mois de juin indiqueront que l’hôtellerie française s’installe enfin dans un contexte de reprise.

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/567 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/567.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »