Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > En Juin, stabilisation des tarifs hôteliers en France et (...)
mercredi 21 novembre 2018

En Juin, stabilisation des tarifs hôteliers en France et en Europe selon trivago

 
 

Le prix moyen des nuitées a plutôt tendance à se fixer ce mois-ci dans les grandes métropoles européennes. Après une augmentation en avril et en mai, il diminue légèrement, et retrouve ainsi quasiment le même niveau qu’en avril. En France notamment, les fluctuations de prix enregistrées sont minimes pour l’ensemble des régions, hormis en Corse où les tarifs continuent à croître fortement. Par rapport à juin 2009, en revanche, les tarifs sont particulièrement à la baisse dans plusieurs des principales villes françaises. Ces données proviennent de l’actuel tHPI (trivago Hotel Price Index), baromètre des tarifs hôteliers publié chaque mois par le comparateur de prix d’hôtels trivago

En juin, le prix de la nuitée en chambre double standard dans un hôtel d’une métropole européenne est de 116 euros en moyenne, soit 1% de plus qu’en avril et 3% de moins qu’en mai. Les tarifs hôteliers, qui avaient connu une croissance jusqu’au mois dernier, s’immobilisent ou connaissent un réajustement en diminuant légèrement avec l’arrivée de la période estivale : dans 28 des 50 métropoles européennes du tHPI (trivago Hotel Price Index), le prix de la nuitée est légèrement moins élevé en juin qu’en mai. En France, la tendance est également plutôt à la stabilisation.

La Corse et la Champagne-Ardenne, exceptions françaises

Dans 13 des 22 régions françaises, les prix augmentent très légèrement en comparaison avec le mois dernier : entre 1% en Ile-de-France, en Auvergne et en PACA, et 8% dans le Centre. Seule la Corse se distingue, avec des tarifs hôteliers de +18%. Sur l’île de Beauté, le prix moyen de la nuitée est le plus élevé depuis le début de l’année : 157 euros, ce qui en fait la région la plus chère ce mois-ci. Depuis janvier, l’Ile-de-France avait toujours occupé cette place. Dans les autres régions, les prix diminuent faiblement, entre -1% dans les Pays de la Loire et -9% en Bretagne. Une seule exception, la région Champagne-Ardenne, où les tarifs hôteliers diminuent de 20%. A noter que les régions Franche-Comté et Midi-Pyrénées affichent un tarif identique au moins précédent.

Rennes et Nantes villes les plus économiques, Paris et Biarritz les plus chères

Les voyageurs devant débourser en moyenne le moins pour une nuitée seront ceux séjournant à Rennes (71 €) ou à Nantes (79 €). En revanche, Paris et Biarritz sont les métropoles les plus chères, avec des nuitées s’élevant respectivement à 164 et 157 €. Cinq villes proposent des tarifs hôteliers à la hausse par rapport à mail. Il s’agit de Tours (+26%), d’Annecy et de Biarritz (+21%), de Cannes (+11%) et de Carcassonne (+10%). Et trois autres au contraire voient leurs prix diminuer fortement : Saint-Malo (-19%), Nice et Reims (-11%). Par rapport à juin 2009, les tarifs hôteliers ont baissé de plus de 10% dans sept villes françaises : Lille (- 17%), Bordeaux (-15%), Rennes (-14%), Avignon (-13%), Aix et Dijon (-12%) et Toulouse (-11%).

Paris redevient plus chère que Londres, Rome et Barcelone

Au niveau européen, pour des nuitées peu chères, les voyageurs devront en juin se tourner vers Hanovre (78€), Grenade, Sofia ou Birmingham (81€), Bologne (83€) ou Valence (84€). Genève redevient la ville la plus chère (209€), devant Venise (198€). Paris, avec 164€ en moyenne, repasse devant Londres (154€), Rome (155€) et Barcelone (140€, -23%). En mai, une nuitée moyenne dans la capitale française coûtait moins cher que dans les trois autres villes. Berlin voit également en juin ses prix augmenter de 16%, pour atteindre 119€. Plus largement, sur les 50 pays figurant dans le tHPI, 15 présentent des prix fluctuant entre -3 et +3% par rapport au mois dernier. Les évolutions notables concernent la Finlande, où le prix moyen de la nuitée augmente de 15% par rapport à mai, la Russie où ils bondissent de 8% et la Grèce où ils croissent de 6%. En république hellénique, le tarif hôtelier moyen passe pour la première fois de l’année au-dessus de la barre symbolique des 100€, avec des nuitées à 101€ en moyenne.

Source : trivago

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/516 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/516.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »