Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > CDS Groupe présente un plan de continuation qui inclut (...)
vendredi 21 septembre 2018

CDS Groupe présente un plan de continuation qui inclut l’entrée de SEH à son capital

 
 

En avril 2011, nous vous informions de la mise en redressement judiciaire de CDS Groupe. Malgré nos demandes répétées, CDS Groupe a toujours refusé de communiquer sur le redressement et sa sortie, notamment sur le point du remboursement du passif aux hôtels.

Un hôtelier a eu la gentillesse de nous transmettre copie du dossier qu’il a reçu du mandataire judiciaire. Pour faire simple, les hôteliers dont la créance est supérieure à 300 € se voient proposer 2 choix :

Option 1

Remboursement de la créance admise définitivement sur 8 ans et sans intérêt par dividendes annuels progressifs, la première échéance intervenant à la date anniversaire du jugement d’homologation du plan de continuation.

  • 1ère année : 5% du passif admis
  • 2ème et 3ème années : 10% du passif admis par an
  • 4ème à 8ème années : 15% du passif admis par an

Option 2

Remboursement de 25% de la créance admise définitivement dans le mois du jugement autorisant le plan de continuation et abandon du solde.

En l’absence de réponse des créanciers dans un délai d’un mois, l’option 2 sera sélectionnée par défaut.

cds-bulletin-reponse-aux-propositions-d-apurement-du-passif

Quelques éléments

Le montant total du passif s’établit à 7,36 millions d’euros dont :

  • 115 k€ à titre prioritaire
  • 987 k€ à titre privilégié
  • 4 065 k€ au titre des créanciers chirographaires
  • 1 627 k€ contestés
  • soit un total retenu de 5 251 k€

CDS Groupe - Etat du passif Le plan de redressement a été validé par l’administrateur judiciaire associé et par SEH-Société Européenne d’Hôtellerie contrôleur à la procédure.

Deux partenaires de la holding CDS Holding qui détient 68% du capital de CDS Groupe souhaitent investir 300 k€ sui seraient injectés dans la CDS Groupe en compte courant bloqué.

SEH-Société Européenne d’Hôtellerie a également souhaité convertir 352 k€ de créances en capital de la société CDS Groupe. Contacté par téléphone, Jean Lavergne, Président de SEH, l’un des principaux créanciers de CDS Groupe, nous a assuré que cette solution était l’une des moins douloureuses pour SEH notamment sur le plan fiscal. Le calcul de ses créances a été fait suivant l’option 1. SEH va donc continuer à travailler avec CDS Groupe dans le futur, mais uniquement pour une partie des clients dont les paiements sont sécurisés. Face à une situation comme celle-ci, Jean Lavergne ne sait pas quel conseil donner aux hôteliers indépendants entre les 2 options, aucune solution n’étant satisfaisante.

CDS-dettes-declarees-au-15-mars-2011

Notre avis

Sans être devins, il nous semble que la projection à 8 ans dans le domaine du voyages d’affaires soit délicate, en raison de :

  • le mandataire judiciaire ne fait aucunement part de la durée des contrats clients en cours : sont-ils eux aussi de 8 ans ?
  • le monde du voyages d’affaires subit de profonds changements, les récents remaniements chez American Express n’étant que la partie visible de l’iceberg
  • de très nombreux prestataires se positionnent pour le règlement aux hôtels avec des cartes de crédit virtuelles à usage unique, avec des avantages : sécurité bilatérale pour les paiements, réduction des délais de paiement aux hôtels, paiement centralisé pour les entreprises, outils complets de gestion de notes de frais qui intègrent la politique de voyage de l’entreprise... Tout devient automatique, sans intervention manuelle

En choisissant l’option 1, les hôtels devront attendre 2014 pour toucher les 25% qu’on leur propose aujourd’hui. En choisissant l’option 2, les créanciers font une croix définitive sur 75% de la créance. Ce choix appartient aux créanciers et il est important de bien y réfléchir, aucune des solutions n’étant réellement satisfaisante.

Choisir l’option 1 signifie un engagement formel à long terme par lequel l’hôtelier va continuer à travailler avec CDS Groupe dans les prochaines années. Choisir l’option 2 n’engage pas l’hôtelier dans une éventuelle relation future.

Quel que soit le choix fait par les hôteliers, poursuivre sa collaboration avec CDS Groupe est tout-à-fait envisageable dans le cadre des paiements sécurisés. Sur un simple plan de bon sens, il serait dommage de se priver de cette frange de chiffre d’affaires une fois que l’hôtel est assuré d’être payé.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1996

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1996 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1996.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »