Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > Succès estival pour l’hôtellerie française selon (...)
samedi 23 juin 2018

Succès estival pour l’hôtellerie française selon Deloitte

 
 

En juillet, l’hôtellerie française a maintenu voire renforcé la dynamique de croissance observée depuis plusieurs mois. En plus de cette tendance générale, les performances ont été tirées vers le haut par l’hôtellerie urbaine qui a, dans beaucoup de cas, profité d’une météo peu estivale, selon Deloitte. Sur les segments 3 à 5 étoiles, cette hausse est d’autant plus notable qu’elle se compare à un mois de juillet 2010 déjà en croissance.

L’hôtellerie haut de gamme monégasque enregistre des performances record avec une hausse de 22% de RevPAR.
Le Havre et Rouen apparaissent en décalage avec la tendance nationale. En juillet 2010, ces destinations avaient en effet bénéficié de la tenue du festival « Normandie Impressionniste », illustrant l’impact de tels événements sur la fréquentation hôtelière.

Sur les grandes agglomérations, la majorité des indicateurs ont été positifs en juillet, avec des hausses particulièrement prononcées dans l’hôtellerie haut de gamme (RevPAR en croissance de plus de 15% à Bordeaux, Dijon, Montpellier et sur les pôles urbains azuréens).
Autre point positif : la progression des performances s’est presque partout appuyée sur un regain de fréquentation. A quelques exceptions près, seules les destinations largement orientées vers la clientèle de loisirs, et réalisant à ce titre d’excellents taux d’occupation en été, ont vu leurs prix moyens croître significativement.

Dans les hôtels de Province, l’augmentation des recettes hébergement a été plus modérée. La tendance générale positive cache même de fortes disparités et il est important de souligner qu’un hôtel sur trois a vu son RevPAR diminuer par rapport à juillet 2010.
Les hôtels parisiens ont quant à eux affiché des performances proches de la saturation en juillet.

Supérieurs à 85% dans toutes les catégories, les taux d’occupation ont augmenté en moyenne de 2% à 4%, en ligne avec la hausse de fréquentation observée dans les monuments de la capitale (+5% à +10% selon les données de l’Office de Tourisme et de Congrès de Paris). La forte demande de tourisme d’agrément a par ailleurs permis aux professionnels de valoriser leurs prix moyens.

Les autres départements d’Ile-de-France ont également bénéficié de la tendance. La fréquentation des hôtels y a progressé de 6% à 9% selon les catégories. Les très bons résultats des établissements haut de gamme de Roissy (+18% de RevPAR) et des hôtels milieu de gamme du Val d’Oise et de Seine-Saint-Denis sont à mettre en relation avec le record de trafic réalisé par Aéroports de Paris.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1724

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1724 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1724.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »