Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > Un mois d’août qui s’annonce difficile pour les hôteliers (...)
dimanche 18 novembre 2018

Un mois d’août qui s’annonce difficile pour les hôteliers pour cause de Ramadan

 
 

Le Ramadan 2011 est prévu cette année du 1er au 30 août, ce qui tombe plutôt mal pour les hôteliers qui comptent sur la clientèle du Moyen-Orient en période estivale.

Les hôtels de luxe, particulièrement ceux de la Côte d’Azur, sont chaque été largement fréquentés par la clientèle du Moyen-Orient, qui représente une manne financière incontestable, par son pouvoir d’achat. La dépense moyenne par nuitée de cette clientèle s’élève en effet entre 500 et 800 € selon Nice Matin. Par ailleurs, l’atout de ces clients est leur durée de séjour puisqu’ils séjournent entre 3 semaines et un mois dans les palaces qu’ils fréquentent.

La tenue du Ramadan en pleine saison estivale va sans doute bouleverser l’équilibre économique de ces hôtels cet été. Cela inquiète particulièrement les hôteliers cannois qui sont les premiers à bénéficier des dépenses des moyen-orientaux. « Les plus gros clients, émirs et princes, n’ont pas réservé » s’inquiète Michel Chevillon, président du Syndicat des Hôteliers de Cannes, avant d’ajouter « il y aura 30 à 50% de dépenses en moins sur Cannes en août ».

La résistance s’organise pour parer à ce manque à gagner. Si certains ont choisi de courtiser d’autres marchés, le Majestic Barrière, dont 50% de la clientèle estivale est moyen-orientale, tente d’attirer les clients qui font le Ramadan en « se préparant à organiser le ramadan, avec des horaires et des menus adaptés à la fin du jeûne », selon Emmanuel Caux, son Directeur Général.

Malgré toutes les actions mises en place, les hôteliers vont devoir revoir leurs tarifs pour le mois d’août. C’est ainsi que le Martinez baissera de 25% de prix de ses chambres en août, et que la plupart des hôtels suivent la tendance, en alignant leurs prix du mois d’août sur ceux du mois de juin. Les hôtels de luxe parisiens, eux aussi pris d’assaut par ces clients fortunés chaque été, doivent contourner cette défection.

La question du Ramadan sera au cœur des stratégies des hôtels de luxe, de la Côte d’Azur à Paris, jusqu’en 2016, tant que le Ramadan tombera en pleine saison estivale…

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1461

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1461 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1461.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »