Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > L’hôtellerie française connaît un mois de mars 2011 (...)
mercredi 15 août 2018

L’hôtellerie française connaît un mois de mars 2011 contrasté selon Deloitte

 
 

Après deux premiers mois encourageants, marqués par des performances à la hausse, le mois de mars s’avère plus contrasté. L’hôtellerie française dans sa grande majorité traverse un mois de mars plus délicat. Le décalage des vacances scolaires d’hiver en Province semble avoir impacté fortement les performances hôtelières. Cette tendance à la baisse est pourtant à relativiser. Ainsi, Paris, la Côte d’Azur et quelques villes de Province échappent à la morosité. Avignon et Strasbourg affichent même, sur certains segments, des progressions à deux chiffres. Malgré ces reculs du mois de mars, les performances cumulées du premier trimestre sont en croissance sur la majorité des destinations.

A Paris, l’ensemble des segments hôteliers enregistre des performances à la hausse. L’hôtellerie haut de gamme ainsi que le segment 3 étoiles sont les catégories où les progressions sont les plus significatives, jusqu’à 10%.

En Ile de France, si les résultats sont globalement en augmentation, certains départements voient leurs performances reculer. C’est le cas de la Seine Saint Denis et du Val d’Oise qui, après un bon début d’année, traversent un mois de mars plus délicat. Ces mauvaises performances sont dures principalement à la diminution des taux d’occupation, -20% pour la Seine Saint Denis.

Même constat en Province où les performances à la baisse sont essentiellement impactées par le recul de la demande. Le phénomène touche la grande majorité des destinations. Certaines d’entre elles enregistrent des décroissances importantes à deux chiffres. A contrario, le revenu moyen par chambre a progressé sur l’ensemble des segments hôteliers et dans la plupart des grandes agglomérations, sans toutefois combler la baisse des taux d’occupation. L’hôtellerie 2 étoiles est la catégorie qui affiche les plus forts reculs.

La Côte d’Azur continue d’afficher ses bons résultats, notamment sur les segments 5 étoiles et 4 étoiles supérieur. Dans ce contexte, Monaco tire son épingle du jeu : +24,1% de RevPAR, par rapport à un mois de mars 2010 particulièrement difficile.

Les destinations de loisirs semblent être les grandes gagnantes de ce mois de mars prenant le pas sur les destinations d’affaires privilégiées en début d’année.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://www.suiv.me/1383

Deloitte Mars 2011
 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1383 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1383.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »