Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Conjoncture > Pegasus revient sur les évènements mondiaux et leur (...)
jeudi 20 septembre 2018

Pegasus revient sur les évènements mondiaux et leur impact sur l’activité touristique

 
 

Même si les prévisions restent optimistes sur l’avenir de l’activité touristique pour les prochains mois, les évènements politiques et naturels catastrophiques qui ont eu lieu depuis ce début d’année ont eu un impact très négatif sur un ensemble de destinations touristiques.

Le premier évènement catastrophe a eu lieu en février 2011 : le tremblement de terre de 6,3 sur l’échelle de Richter qui a touché la Nouvelle Zélande. En mars a eu lieu le second évènement et sans doute le plus médiatisé, le tremblement de terre d’une magnitude de 9 qui a atteint le Japon, a provoqué un tsunami et une catastrophe nucléaire dans la foulée.

Mais le Moyen Orient et l’Afrique du Nord font partie de la liste des destinations catastrophes, pour leurs évènements politiques (guerre, révolution…).

Pegasus a fait le point sur les résultats des GDS et ADS-OTA dans chacune de ces destinations touristiques.

Moyen Orient / Afrique du Nord La Tunisie a ouvert le feu d’une série de soulèvements en Afrique du Nord, qui s’est propagée au Moyen Orient. L’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, Oman,… Dès le mois de février, les destinations du Moyen Orient et d’Afrique du Nord ont subi une chute des réservations de la période février jusqu’à août de 85% et les prix ont également chuté, de -37,2% pour la même période.

Nouvelle Zélande Le jour du séisme de Christchurch, deuxième ville du pays, les réservations ont chuté de 80% par rapport à 2010.

Japon Le séisme, le tsunami et la catastrophe nucléaire qui ont touché le Japon le mois dernier ont fait s’effondrer les réservations vers cette destination. La chute a été de 300% par rapport à l’année 2010 puis de 100% la semaine suivant les évènements.

Hawaii Hawaii a également subi les évènements du Japon, puisque le tsunami a effrayé les touristes. A tel point que les réservations étaient en hausse de 37% par rapport à 2010 la semaine avant le tsunami, et ont chuté de 23,8% le lendemain.

Si pour certaines destinations, comme la Nouvelle Zélande ou Hawaii, l’activité touristique devrait rapidement revenir à la normale, en revanche, la reconstruction ne sera pas que matérielle pour les pays du Moyen Orient et d’Afrique du Nord où il est nécessaire de rassurer les touristes potentiels sur la stabilité politique des pays. Quand au Japon, la catastrophe nucléaire risque de laisser des traces très longtemps sur l’activité touristique du pays.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/1350

The Pegasus View
 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/1350 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/1350.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »