Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > La Résidence de La Pinède à Saint Tropez change de (...)
dimanche 18 novembre 2018

Communiqué : La Résidence de La Pinède à Saint Tropez change de look

 
 

MÉTAMORPHOSE
Depuis le printemps 2018, La Résidence de la Pinède se dote d’un nouveau concept architectural : signé par Jean-Michel Wilmotte, il concentre la lumière naturelle du golfe de Saint-Tropez et s’inspire de la Méditerranée, à portée de regard, pour révéler un art de vivre propreà la Riviera française.

Proposant une définition contemporaine du luxe, les intérieurs de La Résidence de la Pinède filent désormais la métaphore du bleu azur et du sable blond, invitent les créations de l’artiste et céramiste Roger Capronà se déployer en filigrane et à dialoguer avec la pinède, véritable symbole et âme des lieux.

Les 31 chambres, le tout nouveau Spa Guerlain, les deux restaurants – La Vague d’Or, récompensée par trois étoiles Michelin, et La Terrasse révèlent cette demeure, conservant néanmoins son caractère familial.

ARCHITECTURE
Architecte, Jean-Michel Wilmotte est aussi urbaniste et designer. À la tête de sa propre agence d’architecture depuis 1975, il aime être là où on ne l’attend pas. Les changements d’échelle et de programme lui permettent de se remettre en question et de se réinventer à chaque fois, toujours avec la même exigence de qualité et le même souci du détail. L’agence Wilmotte & Associés est renommée pour l’éclectisme de sa production, l’élégance et la qualité de finition de ses projets. Elle fédère 270 collaborateurs de 25 nationalités différentes et œuvre dans 20 pays.

Infatigable collectionneur, l’art est omniprésent dans la vie de Jean-Michel Wilmotte qui en faità nouveau preuve en signant cette nouvelle page de La Résidence de la Pinède à Saint-Tropez.

Contenu sponsorisé :

DIALOGUE AVEC JEAN-MICHEL WILMOTTE
Vous dessinez de (très) grands projets, aussi quel rapport entretenez-vous avec La Résidence de la Pinède et ses 31 chambres ?

J’aborde chaque projet et chaque lieu avec la même attention au détail et le même enthousiasme. Cela dit, le fait que La Résidence de la Pinède compte 31 chambres, nous a permis de penser de nombreuses variations sans les répéter et ainsi créer ce lieu tellement unique.

Une résidence face à la mer : comment avez-vous choisi de dialoguer avec la Méditerranée et son bleu profond ?

Nous avons cherché à composer des harmonies, à orchestrer les rencontres entre les matériaux. Pour que le bleu « tienne tête », il fallait qu’il soit intense, mais aussi qu’un équilibre se crée entre la couleur azur de la céramique et les couleurs sablées, ou boisées des intérieurs. C’est un peu comme en cuisine : un plat réussi est le reflet d’une série de touches qui, mises côteà côte, se répondent.
À La Résidence de la Pinède, le bleu est un acteur essentiel du projet jusqu’au mobilier dessiné par Roger Capron et cette table basse recouverte d’une céramique bleu azur.

Parlez-nous de la lumière qui baigne les espaces : comment jouez-vous avec elle dans les chambres ?

L’éclairage naturel a guidé notre réflexion : la lumière singulière de la Méditerranée està la fois forte et douce, et se reflète pour composer cette atmosphère chaleureuse si caractéristique de la Riviera. Comme une signature du village de Saint-Tropez.
Elle filtreà travers les claustras amovibles qui créent des jeux d’ombres et permettent de voir sans être vu, de créer une intimité tout en préservant la vue sur la mer et la pinède.
Je souhaitais notamment optimiser la présence de la lumière naturelle dans les chambres et les salles de bain. Par ailleurs, un système de LED extrêmement doux habille certaines pièces tandis que des éclairages complémentaires structurent les volumes, le tout au service du confort et de l’esthétique.

Le travail de Roger Capron court en filigrane à travers les lieux. Comment avez-vous chiné/rassemblé ces pièces ? Qu’est-ce que son œuvre confère aux lieux ?

J’ai rapidement découvert le rôle majeur de Roger Capron dans l’histoire de La Résidence de la Pinède : que ce soit les colonnes, l’escalier central ou l’immense fresque, il est tellement intervenu dans la demeure qu’il incarne, en quelque sorte, l’âme des lieux. C’est un artistevisionnaire qui a largement contribué au retour de l’âge d’or de la céramique à Vallauris.
J’ai donc contacté son épouse qui m’a confié nombre de ses dessins : esquisses de faune, de flore, vues de la Méditerranée, collaborations avec les artisans de Vallauris…Nul doute, ses racines étaient ici ! C’est pourquoi j’ai souhaité m’appuyer sur son héritage et le revisiter. Nous avons transformé certains de ses dessins en tapis, et essaimé des détails de son travail par petites touches à travers l’hôtel. C’est d’ailleurs la première fois qu’autant de mobilier et de pièces de Roger Capron sont réunis en un seul lieu. Du jamais vu.

GASTRONOMIE
Aux commandes de la restauration de La Résidence de la Pinède, le chef Arnaud Donckele œuvre tant le matin lors des petits déjeuners diététiques, que le midi à La Terrasse autour d’une cuisine estivale et provençale et le soir au restaurant gastronomique La Vague d’Or triplement étoilé par le guide Michelin. Le Bar de La Résidence de la Pinède qui jouxte le lobby, propose une atmosphère noctambule si tropézienne.

Le chef Arnaud Donckele revisite l’extraordinaire terroir provençal à l’aide de produits uniques, récoltes sauvages, recettes saisonnières et trésors oubliés. Dans l’assiette comme dans le décor, la nature s’exprime ici avec justesse et élégance, convoquant le genius loci.

Entre terre et mer, pinède ancestrale et horizon méditerranéen, La Résidence de la Pinède se tourne vers l’avenir.

REGARDS CROISÉS
JEAN-MICHEL WILMOTTE/ ARNAUD DONCKELE

Quel rapportà la nature vous inspire les lieux ?

JMW L’emplacement de La Résidence de la Pinède est incomparable : c’est le seul hôtel en prise directe avec la mer à Saint-Tropez. Comme son nom l’indique, il se situe sur une ancienne pinède : pour moi, les pins sont moins des arbres qu’une architecture. Ils font autant partie du site que les murs. Les pins sont en front de mer ; ils sont le premier vrai contact avec les lieux.

AD La pinède induit un lien fort avec la nature : les pins centenaires forment une coupole naturelle qui repose et apaise. Ils dressent une barrière naturelle contre l’agressivité du monde actuel ; sous eux, n’importe quel être se sent protégé. En douze ans, je ne m’en suis jamais lassé ; ils pointent aussi vers un ailleurs car derrière eux, on imagine le sable, la mer et le massif des Maures. C’est cette géographie qui nourrit ma cuisine : elle oscille entre terre et mer, s’inspire d’une nature sauvage et préservée.

Quel rôle joue la Méditerranée, à portée de regard, dans le choix des produits/matériaux utilisés ?

JMW J’ai sélectionné les matériaux pour qu’ils dialoguent avec le bord de mer, qu’ils soient en osmose avec le site : les bois sont nervurés comme creusés par le sable, les claustras sont en chêne sablé et les camaïeux de bleus des œuvres de Roger Capron font écho à la Grande Bleue. Un dialogue s’est naturellement mis en place entre la gamme des bleus et les verres sablés. L’esprit des lieux est assurément méditerranéen.

AD Jean-Michel Wilmotte a beaucoup travaillé sur les bleus. Pour moi, la Méditerranée c’est aussi un pourtour, des failles rocheuses, une nature brute dont les racines des arbres sortent au ras de la mer. La rocaille donne un autre goût aux poissons. Aussi, sur la table, on retrouve du bois d’olivier fossilisé, blanchi dans des bains de sable et un galet de mer minéral qui sert de porte-couteau. On a travaillé la céramique pour que sa finition, au toucher, donne l’impression du sable fin : la présence de la nacre, la rareté du sable, le travail des arrondis… Chaque élément décoratif revêt une patine sensuelle, liée à la mer et au littoral. La Méditerranée, c’est tout cela.

Comment abordez-vous les espaces extérieurs ?

JMW La terrasse est un endroit privilégié, rythmé par les troncs despins et avec une vue exceptionnelle et dégagée sur la mer. À l’abri des pins, on vit, déjeune ou dîne sur la terrasse dans un tête-à-tête avec la nature, les éléments et la Méditerranée.

AD La terrasse conduit naturellement à une idée de plénitude : le lieu amplifie la qualité de l’assiette. Au niveau du service, l’environnement a un impact direct sur la joie et l’engagement des équipes de salle. Si les dorures mettent à distance, la puissance naturelle de la terrasse et la présence des pins amènent une légèreté quotidienne.

Que souhaitez-vous transmettre à travers la modernisation de La Résidence de la Pinède ?

JMW Outre une rénovation, j’ai aussi souhaité réactualiser les lieux. À savoir, replacer La Résidence de la Pinède dans son temps, la faire revivre au rythme de la lumière naturelle en décloisonnant les intérieurs. Un jeu de verres sablés et de claustras vient ajouter de la transparenceà tous les étages de la demeure.

AD Je souhaite que l’on ressente une vraie légèreté. Il semble évident que l’évolution du style et la rénovation de La Résidence de la Pinède pilotées par Jean-Michel Wilmotte ouvrent une nouvelle voie. Et si c’était précisément de replacer l’être humain au cœur du propos ? Je souhaite reconnecter le visiteur à la puissance des pins, réaliser une transition douce entre l’architecture des lieux, l’histoire de Roger Capron, le bien-être et cette énergie vitale, décuplée par la présence des éléments.

Avec quel sentiment, ressenti, souhaitez-vous que les clients repartent ?

JMW L’envie de revenir le plus vite possible, bien entendu !La Résidence de la Pinède est avant tout un endroit de quiétude qui, à travers cette intervention, célèbre un grand artiste, Roger Capron, contemporain de nombreux artistes dans le Vallauris d’après Picasso.

AD Le regret de partir !

LES CHAMBRES
31 Chambres nichées au cœur de la pinède, avec vue sur mer
21 Chambres de 25 à 35 m²
5 Junior Suites de 40 à 50 m²
3 Suites de 50 à 55 m²
2 Suites Duplex de 55 à 85 m²

LA RÉSIDENCE DE LA PINÈDE
Ouverture le 17 mai 2018
Plage de la Bouillabaisse | 83990 Saint-Tropez

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/9823 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/9823.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »