Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > CG Finance et Clarence Grosdidier dotent le centre (...)
lundi 18 juin 2018

Communiqué : CG Finance et Clarence Grosdidier dotent le centre historique de Bordeaux d’une auberge de jeunesse haut de gamme avec un restaurant ouvert aux non-résidents

 
 

Après avoir effectué en Asie un long parcours d’entrepreneur, Clarence Grosdidier revient à Bordeaux en 2009 pour y créer CG Finance.

Homme de passions, investisseur et développeur, Clarence Grosdidier scinde CG Finance (dont il détient 100% du capital) en 3 pôles d’activités implantées à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine : Immobilier, Agriculture, Hébergement. Un pôle Conseil en assure la gestion. Un autre pôle, indépendant de CG Finance, est dédié à l’agroalimentaire [1].

En 2011, Clarence Grosdidier rachète le Château de Saint-Pey, un Saint Émilion Grand Cru situé sur un beau terroir, typique de son appellation.
En 2015 il ouvre POP’, un espace de location éphémère, 31 rue Sainte Colombe à Bordeaux.

Fin juin 2018, Clarence Grosdidier ouvrira Central Hostel, 2 place Saint-Projet, dans un immeuble acquis par le pôle hébergement de CG Finance.

Ce programme développe 4 étages sur 850 m2. Débutant fin 2017, les travaux de l’hôtel (97 couchages) et du restaurant (110 couverts) sont conduits sous la maîtrise Maître d’ouvrage de la SCI Saint Projet, et la maîtrise d’œuvre de l’Atelier Cambium Architecture intérieure : Studio Hekla.

Au terme de cet investissement de 8M €, le cœur historique disposera d’une auberge de jeunesse d’un standing en tous points plus élevé que l’offre bordelaise actuelle. Située dans l’hyper-centre touristique le restaurant de Central Hostel sera accessible aux bordelais et touristes non-résidents.

En page 2 rencontre avec Clarence Grosdidier, un homme discret. Il présente Central Hostel et annonce un autre projet du pôle CG Hébergement.

Quelle est la génèse du projet Central Hostel ?
Tenant compte de l’évolution de Bordeaux en termes de volume et de segmentation de marché et de son très fort taux d’attractivité, notre motivation de départ était de pouvoir doter la ville d’un lieu d’hébergement alternatif, moins cher et destiné en priorité à une population jeune, et que nous espérons très internationale.

La particularité de Central Hostel par rapport au positionnement habituel des auberges de jeunesse, c’est sa situation dans l’hyper centre historique, au cœur de la zone sauvegardée. Autre spécificité, nous sommes plutôt sur ce que j’appellerai un "Boutique-Hostel", pour rappeler le concept de "Boutique-hôtel" haut de gamme. Le positionnement est donc à la fois de proposer une alternative aux hébergements bon marché classiques (Ibis, Formule 1…) tout en localisant l’établissement dans un lieu privilégié. Nous souhaitions également que cette auberge de jeunesse propose une restauration de meilleure qualité, typée "gastronomie du Sud-Ouest". Ce restaurant - qui sera ouvert aux résidents comme aux bordelais et touristes - est envisagé comme un lieu de rencontres et d’échanges.

Le programme se répartit sur 4 étages pour répondre à toutes les demandes de la clientèle. Central Hostel proposera 97 couchages en pleine capacité. En R+1, R+2, R+3 des dortoirs réuniront plusieurs lits (6 à 8 couchages). Le R+4 sera dédié aux chambres individuelles : 3 chambres individuelles doubles que l’on peut transformer en dortoir. Sans appeler cela des suites, nous sommes cependant dans du haut de gamme pour ce type de prestation.

Le rez-de-chaussée sera réservé à l’accueil et au restaurant dont les 110 couverts se répartiront entre 70 à l’intérieur et 40 en terrasse, place Saint Projet. En termes d’offre culinaire, le restaurant sera très différent des établissements présents dans les auberges de jeunesses traditionnelles.

Pour accueillir de l’événementiel, en fond d’espace, une petite serre végétalisée permettra de servir 70 couverts. Le roof top sera réservé aux résidents.
Au R-1, nous logerons les cuisines mais également des casiers/consigne, une petite laverie et des vestiaires.

Être en plein cœur du secteur sauvegardé crée-t-il des contraintes particulières ?
Lorsque nous avons - en mars 2016 - débuté notre recherche d’un bâtiment qui corresponde au cahier des charges que je viens de décrire, nous savions qu’un tel projet en secteur sauvegardé serait soumis à des contraintes que nous connaissons bien.

Outre le bâtiment principal, le plan prévoit de creuser un patio arrière pour donner de l’air à la programmation et doter les hébergements de lumière naturelle. Nous avons également prévu d’aménager une toiture en terrasse partagée.

Central Hostel s’inscrit dans une stratégie de développement des pôles immobilier et hébergement de CG Finance / hébergement. Quelle est cette stratégie ? Comment s’articule-t-elle avec vos autres activités ?
Nous sommes dans une phase très dynamique. Notre « spécialité » ce sont les rénovations de très grande qualité dans lesquelles nous investissons lourdement et travaillons avec des artisans du patrimoine.

En 2016 nous avons créé POP’, un espace de location éphémère avec services. Parfaitement modulable et situé en centre ville -, 31 rue Sainte Colombe - il est adapté à l’ouverture provisoire de magasins, à l’organisation de séminaires et d’événements professionnels.

Parmi nos projets à courts termes : l’ouverture d’un écolodge dans les Pyrénées-Atlantiques sur la commune d’Arudy. ROC (Refuge Out of the City), est destiné à une clientèle proche de la nature en recherche d’une forme de retraite procurant un bien-être et dépaysement physique et spirituel. Simple et authentique, avec une forte implication et imprégnation locale en termes de matériaux et de design, ROC ouvrira en plusieurs tranches, de janvier 2018 à début 2009. Trois types d’hébergements seront proposés, dont une bergerie avec 6 couchages.

En parallèle de CG Finance, vous avez développé un pôle agroalimentaire, et un pôle viticole. S’agissait-t-il de choix d’investissements guidés par une opportunité économique ?
…uniquement guidés par la passion ! Racheter Jean D’Alos fut un choix personnel, malgré les contraintes sanitaires dissuasives et la faible rentabilité qui sont inhérentes aux métiers de l’agro-alimentaire.

Le pôle viticole s’est créé en juin 2011 autour du rachat du Château de Saint-Pey. Avec Frédéric Stévenin nous avons choisi de donner un nouveau souffle au château et à son vignoble. Nous avons développé ce domaine, le portant de 17 à 28 hectares. Depuis juin 2012, le Château de Saint-Pey s’est engagé dans une démarche qualité - sécurité - environnement.

 

[1Jean D’Alos, fromager affineur, en est le fleuron

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/9747 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/9747.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »