Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Les Français seraient-ils prêts à avoir un salaire payé en (...)
lundi 18 juin 2018

Communiqué : Les Français seraient-ils prêts à avoir un salaire payé en crypto-monnaie ?

 
 

96% des Français connaissent bien l’existence des monnaies numériques
55% des femmes et 66% des hommes se disent prêts à avoir une partie de salaire en crypto-monnaie
57% des Français sont disposés à négocier avec leur chef une partie de salaire en crypto-devise
TOP/FLOP des régions les plus (ou moins) prêtes au salaire en crypto-monnaie :
TOP N°1 : Île-de-France avec 17% - N°2 : Bretagne avec 15%
FLOP N°1 : Centre - Val de Loire avec 1% - N°2 Bourgogne-Franche-Comté avec 2%

Paypite, la première crypto-monnaie francophone, et Qapa.fr, partenaire emploi de tous les Français, ont voulu savoir si les Français étaient capables ou prêts à recevoir leur salaire en monnaies virtuelles. Un sondage* qui dévoile une réelle appétence pour les devises du futurs, surtout chez les 18-30 ans.

Des Français bien informés
Aujourd’hui, pratiquement tout le monde en France a déjà entendu parlé des crypto-monnaies. C’est en effet ce que déclarent 94% des femmes et plus de 98% des hommes interrogés sur le sujet des monnaies numériques.

Avez-vous déjà entendu parler des monnaies numériques, crypto-monnaies ou crypto-devises comme Bitcoin ?
Réponses
Femmes
Hommes
Oui
94%
98%
Non
6%
2%

Des salaires en monnaies virtuelles ?
Peu de personnes savent que certains précurseurs rémunèrent leurs employés en cryptomonnaies. : 95% des femmes et 92% des hommes interrogés avouent l’ignorer. C’est le cas au Japon avec la société GMO qui paye une partie de ses salariés en Bitcoins ou de la société Bitedge en Australie qui rémunère ses employés à 100% en Bitcoins.

En France, le Code du Travail indique que le versement du salaire doit être fait en monnaie fiduciaire ou ayant cours légal en France. Le droit français n’admet pas d’aménagements pour le moment afin d’intégrer une notion comme celle des crypto-monnaies. La cour de cassation les considère comme une monnaie virtuelle, sans correspondre à une monnaie au sens juridique. De plus, elles ne bénéficient pas d’un cours légal. Pour le moment, la loi française ne permet donc pas de payer ses salariés en monnaie numérique. En attendant que la législation française évolue sur le point, il est en revanche possible d’envisager à court terme de payer des primes ou bonus sous la forme de crypto-monnaies.

Saviez-vous que certaines entreprises proposent de rémunérer leurs salariés en monnaies numériques ?
Réponses
Femmes
Hommes
Oui
5%
8%
Non
95%
92%

Presque 2 Français sur 3 sont prêts
Si 45% des femmes et 34% des hommes n’aimeraient pas avoir une partie de leur salaire en crypto-monnaies, la grande majorité semble disposée à accueillir ces nouvelles devises dans leur rémunération. Ainsi, parmi ces précurseurs, 22% des femmes et 26% des hommes accepteraient une partie crypto-monétaire sous forme de prime ou de bonus. En deuxième choix, 10% des femmes et 14% des hommes s’accorderaient sur 10% de leur salaire en monnaie numérique.

Dans quelle mesure, seriez-vous prêt(e) à avoir une partie de votre salaire en monnaie numérique ?
Réponses
Femmes
Hommes
0%
45%
34%
10%
10%
14%
25%
9%
10%
50%
7%
7%
75%
5%
6%
100%
2%
3%
Uniquement pour une prime ou un bonus
22%
26%

"Chef ?"
A la question " Seriez-vous prêt(e) à demander à votre entreprise ce genre de salaire ?", la grande majorité des Français répond par l’affirmative. En effet, 53% des femmes et plus de 61% des hommes se disent disposés à solliciter leur société pour discuter d’une rémunération en crypto-monnaie.

Seriez-vous prêt(e) à demander à votre entreprise ce genre de salaire ?
Réponses
Femmes
Hommes
Oui
53%
61%
Non
47%
39%

TOP et FLOP des régions prêtes pour les monnaies numériques
Parmi les régions les plus attirées par l’obtention d’un salaire en crypto-monnaie, c’est l’Ile-de-France qui arrive en tête avec 17% de représentativité. Elle se trouve juste devant la Bretagne qui enregistre 15% et la Normandie qui comptabilise 12%. En revanche, les régions Grand Est (2%), Bourgogne Franche-Comté (2%) et Centre - Val de Loire (1%) se situent en fin de classement et ne semblent pas encore séduites par les crypto-monnaies.

Si oui, dans quelle région habitez-vous ?
Réponses
Pourcentages
Île-de-France
17%
Bretagne
15%
Normandie
12%
Auvergne-Rhône-Alpes
10%
Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
9%
Nouvelle Aquitaine
9%
PACA
8%
Hauts-de-France
7%
Pays-de-Loire
5%
Corse
3%
Grand Est
2%
Bourgogne Franche-Comté
2%
Centre - Val de Loire
1%

Les monnaies numériques sont-elles sexuées ?
Les Français semblent bien partagés quant à l’avenir des crypto-monnaies. Ainsi, 55% des hommes déclarent que les monnaies numériques remplaceront dans l’avenir les devises classiques alors que les femmes sont 63% à penser le contraire.

Pensez-vous que dans l’avenir, les crypto-monnaies remplaceront les monnaies classiques ?
Réponses
Femmes
Hommes
Oui
37%
55%
Non
63%
45%

Une jeunesse prête pour les crypto-monnaies
Selon une répartition par âges, les Français entre 18 et 30 ans sont clairement plus en phase avec les monnaies numériques que leurs aînés. Ainsi, ils sont 99% à connaître l’existence des crypto-monnaies, et plus au courant quant aux entreprises qui rémunèrent leurs salariés avec ce type de devises (7%). Les jeunes sont également plus intéressés par une partie de rémunération en monnaies numériques puisqu’ils sont plus de 33% à envisager une prime ou un bonus sous cette forme alors que les 31-45 ans ne sont que 26%, les 46-60 ans 21% et les plus de 60 ans 16%. Les chefs d’entreprises risquent également de devoir rapidement répondre aux demandes des 18-30 ans qui sont plus de 62% à déclarer être prêts à négocier un salaire en monnaies numériques. Enfin, si les 31-45 ans (55%), les 46-60 ans (58%) et les plus de 60 ans (61%) pensent que le futur n’est pas dans les monnaies numériques, les 18-30 ans sont plus de 58% à y voir l’avenir des transactions.

Avez-vous déjà entendu parler des monnaies numériques, crypto-monnaies ou crypto-devises comme Bitcoin ?
Réponses
18-30 ans
31-45 ans
46-60 ans
+ de 60 ans
Oui
99%
96%
95%
94%
Non
5%
1%
4%
6%
Saviez-vous que certaines entreprises proposent de rémunérer leurs salariés en monnaies numériques ?
Réponses
18-30 ans
31-45 ans
46-60 ans
+ de 60 ans
Oui
7%
2%
3%
1%
Non
93%
98%
97%
99%
Dans quelle mesure accepteriez vous de recevoir une partie de votre salaire en monnaie numérique ?
Réponses
18-30 ans
31-45 ans
46-60 ans
+ de 60 ans
0%
33%
40%
41%
44%
10%
17%
14%
10%
7%
25%
13%
10%
9%
6%
50%
11%
8%
6%
3%
75%
9%
7%
4%
2%
100%
4%
3%
2%
1%
Prime / bonus
33%
26%
21%
16%
Seriez-vous prêt(e) à demander à votre entreprise ce genre de salaire ?
Réponses
18-30 ans
31-45 ans
46-60 ans
+ de 60 ans
Oui
62%
57%
55%
54%
Non
38%
43%
45%
46%
Pensez-vous que dans l’avenir, les crypto-monnaies remplaceront les monnaies classiques ?
Réponses
18-30 ans
31-45 ans
46-60 ans
+ de 60 ans
Oui
58%
45%
42%
39%
Non
42%
55%
58%
61%

 

 

* Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions de personnes inscrites sur la base Qapa.fr et plus de 135.000 recruteurs (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises), entre le 28 et 29 mars 2018. Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d’hommes. Tranches d’âges : 5% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 41% de 35-44 ans, 30% de 45-54 ans et 4% de plus de 55 ans.
Le nombre de répondants est de 648.936, soit 14%.
Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

A propos de l’association Paypite :
Lancée en janvier 2018, Paypite est la première monnaie numérique de la communauté Francophone. Les équipes de l’Association Paypite sont constituées d’une quinzaine de personnes, réparties sur 2 continents, en France et à Madagascar et comprennent notamment : Vincent JACQUES (fondateur et CEO), Frédérique LORENTZ (Directrice Marketing et Communication), Sophia SOU (Directrice des Opérations), et Amine Chabbi (Directeur Financier).
A propos de Qapa .fr :
Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100% positif 0% souci. Qapa.fr rassemble aujourd’hui 4,5 millions de candidats, 200.000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d’intérimaires en temps réel 100% digital et mobile.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/9445 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/9445.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »