Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Le GNI et l’AHTOP restent insensibles aux sirènes (...)
vendredi 16 novembre 2018

Communiqué : Le GNI et l’AHTOP restent insensibles aux sirènes d’Airbnb

 
 

Dans une lettre ouverte en date du 13 mars, Airbnb a appelé les hôteliers indépendants à rejoindre sa « communauté ». Après l’annonce d’un partenariat avec Siteminder, il s’agit d’un nouveau pas effectué par la plateforme pour attirer l’hébergement professionnel.

Alors que Airbnb multiplie les signes de séduction à l’attention des hôteliers et tout particulièrement des hôteliers indépendants en leur proposant d’offrir à la location leurs chambres d’hôtel sur son site en contrepartie de commissions moins importantes que celles pratiquées habituellement par les plateformes numériques de réservations (les OTAs), le GNI et l’AhTop expriment leur méfiance et réaffirment leur détermination.

« Nous sommes très attentifs aux démarches d’Airbnb et à leurs opérations de charme à l’égard des hôtels. Qu’Airbnb veuille ouvrir son site à nos chambres d’hôtel, pourquoi pas. Cela peut intéresser certains de nos collègues mais cela ne nous détourne pas de notre objectif commun. Nous continuons à exiger la mise en place d’une régulation efficace des meublés de tourisme et des plateformes d’intermédiation. » déclare Serge Cachan Président de l’AhTop.

« Cette régulation est en marche, ajoute Didier Chenet, Président du GNI de l’Hôtellerie & de la Restauration. Elle passe par l’enregistrement des loueurs de meublés en mairie afin de mettre un terme à l’anonymat qui règne sur ces plateformes et encourage la fraude fiscale.
Nous voulons aussi que les plateformes comme Airbnb soient responsabilisées. Elles doivent avoir la responsabilité de veiller au respect de leurs obligations par les loueurs et être lourdement sanctionnées en cas d’infraction de leur part.
 »

À propos : L’AhTop
Créée le 21 Juillet 2015 et déjà forte de près de 30.000 adhérents, l’AhTop (Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels) a vocation à fédérer l’ensemble des professionnels de la filière touristique et unifier en son sein tous les acteurs économiques pour promouvoir un hébergement de qualité et un haut niveau de service et contribuer ainsi à l’attractivité touristique de la France. Elle rassemble les organisations professionnelles telles que le GNI qui en est membre fondateur, la FNAIM, l’UNIS, le SNPI, la chaîne internationale Best Western, la fédération des professionnels parisiens des chambres d’hôtes ainsi que différents acteurs de la filière touristique française (secteur hôtelier, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse, restauration, agences de voyage, professions immobilières et syndics de copropriété).
À propos :Le GNI de l’Hôtellerie- Restauration
Le GNI, le Groupement National des Indépendant de l’hôtellerie & de la Restauration, est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI et du GNI-SYNHORCAT, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/9273 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/9273.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 19 mars à 14:33, par Da ROS Patrick

    Quand on voit le nombre d’hôtels de tous niveaux, de résidence hôtelières, d’agence de location immobilières qui proposent des locations sur Booking ou Abritel c’est logique que Airbnb cherche à avoir sa part.
    Après si le GNI et l’AHTOP restent insensibles aux sirènes d’Airbnb c’est vraiment une attitude comique d’un double langage hypocrite, spécificité française.

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »