Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Meliá : résultats annuels 2017
vendredi 14 décembre 2018

Communiqué : Meliá : résultats annuels 2017

 
 

Meliá enregistre 128,7 millions d’euros de bénéfices (+27,8 %) et tire pleinement parti des tendances positives du secteur du voyage, soutenues par une croissance digitale et une stratégie cohérente.

Le groupe hôtelier consolide son leadership sur le segment des hôtels de tourisme et son positionnement sur les hôtels urbains à composante loisirs.

Le Groupe répond aux attentes du marché malgré une année marquée par plusieurs événements inattendus

Les perspectives sont positives pour l’année 2018, conformément aux attentes marché

  • Performances financières :
    • Bénéfice net : 128,7 millions d’euros (+27,8%)
    • Chiffre d’affaires : 1 885,2 millionsd’euros
    • RevPAR mondial : +5,6 % (30 trimestres consécutifs de croissance supérieure à la moyenne du secteur)
    • Stratégie digitale performante, avec 520 millions d’euros de ventes enligne
    • Hausse de l’EBITDA hors gains de capital : +11%
    • Hausse du RevPAR de 18 % dans les hôtels urbains en Espagne, grâce au repositionnement réussi d’hôtels d’affaires et urbains à vocation touristique(bleisure)
  • Stratégie d’expansion :
    • Leadership consolidé sur le segment des hôtels detourisme
    • 30 hôtels signés en2017
    • 23 ouvertures prévues sur2018
    • 67 hôtels en préparation (+16 000 chambres ajoutées au portefeuille au cours des 2 prochaines années)
    • 90 % des nouveaux hôtels sous contrats de gestion et defranchise
    • Priorité donnée à l’Asie-Pacifique (où se trouvent 33 % des hôtels enpréparation)
  • Gestion financière :
    • Ratio net dette/EBITDA sain (1,9 x) pour la seconde annéeconsécutive
    • Réduction du taux d’intérêt moyen à 3,24 % (contre 3,46 % en2016)
  • Perspectives pour 2018 :
    • Hausse du RevPAR global estimé à près de 5 % (à devisesconstantes)
    • ImportantecontributiondesAntilles,del’Espagneetdecertainsmarchéseuropéensenreprise
    • Important calendrier d’ouvertures et de consolidation d’hôtels récemment ouverts ou repositionnés
    • L’amélioration des marges devrait êtreconsidérable

Gabriel Escarrer Jaume, Vice-Président exécutif et CEO de Meliá Hotels International : « Meliá a obtenu des résultats très positifs, à la fois grâce à un environnement exceptionnel, favorable aux voyages internationaux, à une stratégie cohérente et à une profonde transformation digitale et culturelle. Grâce à cette démarche stratégique et à nos équipes exceptionnelles de gestion à travers le monde, nous avons clôturé 2017 légèrement au-dessus des attentes du marché, malgré certains facteurs hors du commun qui ont eu un impact négatif sur l’activité, tels que les ouragans aux Antilles, la dévaluation du dollar et l’instabilité de la Catalogne au dernier trimestre. »

En 2017, Meliá Hotels International a continué de récolter les fruits de sa stratégie, fondée sur l’excellence de ses marques, un positionnement différenciant (accompagné d’un ambitieux plan de rénovation et de repositionnement hôtelier), ainsi qu’une expansion intense à l’international et un contexte mondial favorable aux voyages. La forte présence du Groupe dans des régions à forte croissance, telles que les Antilles, l’Espagne ou l’Asie, ainsi que la reprise de certains marchés dont Paris et Londres, ont également contribué à contrebalancer les répercussions négatives d’événements inattendus tels que les ouragans Irma et María aux Caraïbes, la perte d’activité en Catalogne au 4etrimestre due à une instabilité politique, ou encore le taux de change défavorable entre le dollar etl’euro.

Hors gains de capital, le Groupe a réalisé 128,7 millions d’euros de bénéfices, une progression de 27,8 % par rapport à l’année précédente. L’EBITDA a atteint 310,3 millions, soit une hausse de 11 %. Les revenus consolidés se sont fixés à 1 885,2 millions d’euros (+5 %), tandis que le chiffre d’affaires total (incluant les hôtels appartenant au Groupe, en leasing et en gestion) s’est élevé à 2 672,67 millions d’euros. Le Groupe souligne également une amélioration de sa rentabilité suite à une hausse de 89 points de base des margesEBITDA.

Le Groupe a atteint ses objectifs financiers de l’année, maintenant le ratio dette nette/EBITDA en deçà de 2 pour la deuxième année consécutive. Ce résultat, encore meilleur que l’engagement pris de rester entre 2 et 2,5, confirme sa ferme intention de conserver une position financière saine. Le Groupe est particulièrement satisfait de la valeur générée pour les actionnaires, les bénéfices par action ayant bondi de 240 % au cours des quatre dernières années. Les résultats financiers sont restés stables grâce à d’importantes économies réalisées sur le service de la dette, le taux d’intérêt moyen ayant baissé à 3,24 %, contre 3,46 % en2016.

La performance positive de l’activité hôtelière est reflétée par l’indicateur clé RevPAR (revenu par chambre disponible), qui a enregistré une amélioration de 5,6 % (6,5 % à devise constante). Un résultat conforme aux prévisions initiales, malgré l’impact d’événements hors du commun, tels que les ouragans dévastateurs à Cuba et à Porto Rico, la situation en Catalogne et la dévaluation du dollar. Pour expliquer ces résultats positifs, le Groupe met en avant un certain nombre de facteurs clés dans le cadre de sa stratégie actuelle :

Transformation culturelle et digitale
La stratégie digitale, appliquée non seulement aux ventes, mais aussi à de nombreux processus de management clé et, de plus en plus, à l’amélioration de l’expérience clients dans les hôtels, a généré une hausse de 21 % des ventes directes en ligne sur Melia.com (qui atteignent 520 millions d’euros), des marges, ainsi que des ventes sur MeliaPro, plateforme digitale de réservation pour agences de voyages et autres clients professionnels. Tous ces facteurs ont eu, indirectement, un impact positif sur la chaîne de valeur, en améliorant la relation clientèle, la fidélité et la rentabilité. La hausse des ventes sur mobile (+491 %) est tout particulièrement remarquable.

En parallèle, le Groupe a révisé sa culture du service et lancé un nouveau slogan : « leisure at heart, business in mind » (les loisirs au cœur, les affaires à l’esprit). Ces efforts témoignent d’une poursuite sans relâche de sa vocation : devenir leader en hôtels sur des destinations touristiques et en hôtels urbains à composante loisirs, avec une forte orientation service, un lien émotionnel tissé avec les clients

et la personnalisation des expériences, qui viennent s’ajouter à son engagement en faveur de l’excellence commerciale.

Une croissance internationale axée sur les hôtels en gestion
Meliá Hotels International a signé des accords prévoyant l’ajout de 30 nouveaux hôtels en 2017, dont 90 % en gestion ou en franchise. Les établissements dirigés par Meliá, dans le cadre d’accords de gestion, produisent déjà un tiers de l’EBITDA du Groupe. Leur croissance est plus solide et stable que celle des cycles de l’immobilier. Leur retour sur capital, plus performant, est largement axé sur la transformation et le repositionnement d’actifs clés du groupe sur des segments plus haut de gamme, pour plus de résilience face aux cycleséconomiques.

Le Groupe salue également sa capacité à produire de la valeur pour les actionnaires, grâce à une croissance portée par des accords de gestion qui exigent un investissement minimal et lui permettent de tirer parti de ses plus grands atouts et d’un savoir-faire gestionnaire perfectionné en plus de 60 ans d’activité. En outre, Meliá a annoncé la publication d’une réévaluation des actifs du Groupe vers la fin du deuxième trimestre 2018.

Meliá souligne l’importance de la région Asie-Pacifique, où le Groupe possède désormais plus d’une quarantaine d’hôtels en activité ou voués à ouvrir prochainement leurs portes (soit 33 % des projets d’expansion du Groupe). Le Groupe est convaincu de l’importance de cette région, d’une part, face à l’afflux croissant des voyageurs issus des marchés asiatiques dans ses hôtels à travers le monde, et d’autre part, suite à l’essor des marchés intérieurs dans ces pays, qui connaissent une prospérité en hausse et un développement intense. Ces facteurs entraînent une hausse des voyageurs asiatiques dans les principales villes et destinations touristiques sur lesquelles Meliá se positionne, dans des pays tels que l’Indonésie, le Vietnam, la Malaisie, la Thaïlande, le Myanmar et la Chine.

Comme l’explique Gabriel Escarrer, « Le marché asiatique possède indubitablement le plus haut potentiel en matière de voyages internationaux, mais c’est également un marché très complexe pour les entreprises occidentales. La courbe d’apprentissage sur laquelle travaille Meliá depuis les 32 dernières années en Asie, ainsi que nos alliances solides avec d’importants groupes financiers et immobiliers dans la région, tels que Greenland China, TCC-Land en Thaïlande ou Aurelian Land SDN BHD en Malaisie, nous donnent un atout concurrentiel fondamental, qui nous aide à nous développer dans cette partie du monde. »

Rénovation et repositionnement de marques et de produits
En 2017, Meliá Hotels International a révisé l’architecture de ses marques, composée de ses trois marques de luxe (Paradisus by Meliá, ME by Meliá et Gran Meliá) et de deux marques haut de gamme (Meliá et Innside by Meliá). Au-delà de la transformation complète de sa marque Sol by Meliá en 2015 et en 2016, le Groupe a désormais défini une nouvelle proposition de valeur pour chacune de ses marques, afin de toucher une clientèle de plus en plus variée, internationale et exigeante. En parallèle, le Groupe a poursuivi son plan global de repositionnement et de changement d’image de ses hôtels, dans lequel il a déjà investi plus de 600 millions d’euros depuis 2011, rien qu’en Espagne, en coopération avec ses partenaires. En 2018, le Groupe prévoit un investissement mixte en Espagne d’une valeur totale supérieure à 100 millions d’euros (seul et avec des partenaires dejoint-venture).

Comme le précise Gabriel Escarrer, « ces leviers font partie de notre « Vision 2020 » qui vise à consolider notre leadership dans les hôtels de tourisme et de loisirs urbains, et à nous propulser au rang de leaders en excellence, responsabilité et développement durable ». En 2017, Meliá Hotels International s’est vu décerner d’importantes distinctions qui témoignent de sa progression vers ces objectifs : leadership conservé pour la cinquième année d’affilée en matière de réputation d’entreprise dans le secteur espagnol des voyages, selon l’indice MERCO, ou encore prix du « Leader mondial du développement

durable et de la gouvernance d’entreprise » et de la « Meilleure chaîne hôtelière au monde sur le segment des loisirs » d’après Global Traveler, pour ne citer que quelques récompenses.

Résultats par région
La région EMOA a enregistré une amélioration de 2,6 %, principalement portée par la demande sur le segment MICE et la reprise des villes affectées par différents événements hors du commun en 2016, telles que Paris et Londres. Citons notamment la hausse spectaculaire des ventes sur melia.com, qui ont bondi de 29 % sur l’année. Pour approfondir l’analyse au niveau national, l’Allemagne a résisté à la comparaison difficile avec 2016 (qui avait enregistré un nombre de salons bien supérieur à celui de 2017), avec un chiffre d’affaires en hausse de plus de 6 % au quatrième trimestre, grâce à une performance robuste de certains établissements phares, dont le Melia Berlin, l’Innside Frankfurt Niederrad et l’Innside Frankfurt Eurotheum, notamment, et la consolidation des hôtels récemment ouverts : Innside Leipzig, Innside Frankfurt Oostend ou encore Innside Hamburg Hafen.

Au Royaume-Uni, la solide performance des hôtels ME London et Innside Manchester a conduit à une hausse de 9 % du RevPAR. La France a affiché l’essor du RevPAR le plus important de la région EMOA au quatrième trimestre, avec une croissance de 12,2 %, qui signale une forte reprise du marché. Quatre hôtels affichent une hausse supérieure à 12 % et les deux autres, supérieure à 7 %. Le quatrième trimestre a également enregistré une hausse des résultats des hôtels du Groupe enItalie, notamment ME Milan il Duca et Meliá Milano, tous deux à Milan, qui ont respectivement progressé de 32 % et de 23%.

La région EMOA comprend également des hôtels de luxe en Espagne (appartenant aux marques Meliá, ME by Meliá ou encore Gran Meliá). La performance globale de ces établissements a été affectée par la situation complexe en Catalogne : la tendance positive dont avaient bénéficié les hôtels à Barcelone jusqu’au troisième trimestre a donc été interrompue au quatrième trimestre. Cette interruption s’explique par une forte baisse du nombre de voyageurs, chute encore plus marquée sur le segment MICE, avec de nombreuses annulations de dernière minute et des demandes de report d’événements vers d’autres destinations. Malgré cela, la remarquable performance des hôtels à Madrid (Gran Meliá Fenix, Gran Meliá Palacio de los Duques et ME Madrid) a conduit à une croissance globale de 3,2 % du RevPAR sur les hôtels urbains de luxe. Au niveau des hôtels de tourisme de luxe en Espagne, le Groupe souligne la contribution du Gran Meliá Palacio de Isora à Tenerife et du Gran Meliá Don Pepe à Marbella.

La région méditerranéenne, qui inclut les Canaries et tout le bassin méditerranéen, côtes et terres, a enregistré un RevPAR en hausse de 8,3 % en 2017, après une croissance spectaculaire en 2016. Ce ralentissement relatif est dû, avant tout, à un quatrième trimestre affecté par d’importants travaux de rénovation, au lancement de nouveaux hôtels et à des fermetures de saison, autant de facteurs qui s’ajoutent à l’impact négatif de la faillite de compagnies aériennes populaires telles qu’Air Berlin et Monarch sur certaines destinations. Les hôtels en Espagne ont bénéficié d’une hausse du nombre de voyageurs internationaux, qui ont franchi la barre des 82 millions sur l’année, avec une performance notable du côté des Baléares. Les Canaries ont davantage souffert de l’impact de la fermeture des compagnies aériennes low-cost et des travaux en cours dans des hôtels phares, tels que Meliá Gorriones (à Fuerteventura, qui a enregistré le taux d’occupation le plus fort d’Espagne), Meliá Salinas à Lanzarote, et Sol La Palma.

Les hôtels urbains espagnols ont enregistré la meilleure performance, avec un RevPAR en hausse de 16,2 % et une amélioration de la rentabilité de 300 points de base des marges EBITDA. Madrid affiche la plus forte hausse, avec une croissance de 20 % des chiffres d’affaires, portée par des améliorations du taux d’occupation et des prix sur les segments du tourisme individuel et MICE, ainsi que le nord (+12 % au quatrième trimestre) et le sud de l’Espagne (+9 %). Coruña, Gijón et León se sont démarquées par leur capacité à attirer des voyageurs du marché intérieur, tandis que Bilbao a attiré davantage de voyageurs internationaux.

En Amérique, les hôtels ont particulièrement souffert du passage des ouragans Maria et Irma au quatrième trimestre, notamment à Cuba, qui, malgré une réaction rapide du gouvernement cubain pour réparer les dégâts en deux mois à peine et revenir à la normale, a subi une interruption des réservations sur certains marchés clés, entraînant une chute de 76,1 % des recettes sur honoraires au dernier trimestre. Le Mexique est resté l’une des destinations favorites des voyageurs américains ; la République dominicaine a également enregistré une amélioration au quatrième trimestre de l’année. À Porto Rico, l’hôtel ne devrait pas rouvrir ses portes avant novembre 2018, en raison des dommages considérables causés par les ouragans.

Les performances devraient s’améliorer ces prochains mois sur la région, avec une croissance du RevPAR (en dollars) proche de 10 %, grâce aux dynamiques positives du marché et à la consolidation des hôtels récemment ouverts ou repositionnés, tels que Paradisus Los Cabos. Le Brésil enregistre une reprise conforme aux données macroéconomiques. Malgré les difficultés politiques et économiques auxquelles le pays reste confronté, le RevPAR s’est amélioré de 4,7 % sur l’année.

Enfin, la région Asie-Pacifique a souffert de l’impact négatif de l’éruption du volcan Agung au quatrième trimestre, affectant des hôtels en Indonésie et perturbant le lancement de certains établissements sur 2017, tels que le Sol House Bali Legian, le Sol Beach House Phu Quoc, le Meliá Shanghai Hongqiao et l’Innside Yogyakarta. Malgré cela, le Groupe a enregistré une hausse de 36 % de ses ventes sur melia.com en 2017 et une amélioration de l’EBITDA de 80 % et des marges de 20 %. Le Groupe observe une amélioration progressive de son efficacité opérationnelle, tandis qu’il augmente sa masse critique d’hôtels dans la région, qui, selon les mots de son Vice-Président et CEO, est vouée à avoir autant d’importance sur le résultat global du Groupe que Cuba en son temps. Les hôtels de Chine, du Vietnam et de Thaïlande ont enregistré une amélioration positive de leur performance.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/9184 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/9184.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 
 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »