Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Bonus-malus pour les contrats courts : indignation des (...)
dimanche 18 novembre 2018

Communiqué : Bonus-malus pour les contrats courts : indignation des professionnels des services

 
 

Le Groupement des professions de services (GPS) a jugé "inacceptable" lundi le projet du gouvernement d’imposer un "bonus-malus" sur les contrats courts, tandis que la principale organisation du secteur hôtelier l’Umih a appelé à s’organiser pour montrer "un front uni".

Selon le journal Les Échos, ce bonus-malus promis par Emmanuel Macron pendant sa campagne pour pénaliser les entreprises qui, par un recours excessif aux contrats courts, coûtent cher à l’assurance chômage, "prendrait la forme d’un taux de cotisation patronal variable", qui pourrait aller de 2% de cotisations patronales à un maximum hypothétique de 10 %, contre 4,05 % aujourd’hui.

Répétant son opposition à la taxation des contrats courts, le président du GPS, Christian Nibourel, a souligné auprès de l’AFP que "80% des emplois créés" l’étaient dans le secteur des services.

"Effectivement ces contrats sont en CDD parce que ça correspond à un mode de fonctionnement des entreprises qui adaptent leur force de travail en fonction de la fréquentation des clients", a-t-il expliqué, dénonçant une "méconnaissance profonde du monde dans lequel on vit".

Le responsable patronal s’est par ailleurs indigné que l’on puisse qualifier les employeurs du secteur de "pollueurs". Dans Les Échos, Jean-François Foucard, secrétaire national à la CGC, le syndicat des cadres, explique que ce bonus-malus est calqué sur "le principe du pollueur-payeur".

"C’est scandaleux que des gens qui créent de l’emploi se voient aujourd’hui traités de pollueurs", a fustigé le président du GPS, qui représente l’ensemble des professions de service (hôtellerie-restauration, banque-assurance, services informatiques...).

"Irresponsable", a estimé pour sa part Roland Heguy, président confédéral de l’Umih, principale organisation du secteur hôtelier, dans une réaction transmise à l’AFP.

Les entreprises du secteur hôtellerie-restauration "ont recours aux contrats courts structurellement" afin de "faire face au surcroît d’activité" saisonnière, a-t-il justifié.

Le responsable de l’Umih a appelé à montrer un "front uni" et à s’organiser avec les autres branches concernées "par cette stigmatisation", à savoir "les métiers de l’événement, les forains, l’agriculture, la sécurité, le bâtiment, la propreté".

"Nous nous opposerons à toute nouvelle surtaxation des contrats courts", a-t-il affirmé sans donner plus de précisions.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/8539 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/8539.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »