Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Taxer les CDD ; quelle abérration !
mercredi 22 novembre 2017

Communiqué : Taxer les CDD ; quelle abérration !

 

En pleine consultation pour la réforme de l’assurance chômage, voilà que le nouveau gouvernement reprend l’idée absurde de ses précécesseurs de taxer les contrats courts. Il propose un dispositif de bonus-malus pour freiner le recours aux contrats courts, déjà dénoncé par le GNI à l’époque.Une fois encore en proposant de taxer les CDD, le gouvernement démontre sa méconnaissance des spécificités du secteur HCR et plus généralement, du tourisme !

Pour Didier Chenet, président du GNI, "On ne peut pas loger toutes les entreprises à la même enseigne. Les motifs de recours aux CDD, notamment les contrats d’extras ou saisonniers, sont prévus par la loi et correspondent à des besoins structurels des entreprises. C’est la nature même de leur activité qui les font recourir à ces types de contrat. Nous n’avons pas la possibilité d’embaucher en CDI un travailleur pour une saison de ski ou d’été, ni vocation à embaucher en CDI un extra qui va assurer le service à un mariage. Nous n’avons pas non plus la possibilité d’embaucher en CDI un salarié dont la mission consiste à remplacer un salarié absent ou à faire face à un surcroît d’activité. La France est déjà marquée par un coût du travail exorbitant qui fait reculer sans cesse sa compétitivité touristique. Est-ce que l’on veut sacrifier notre tourisme et tout particulièrement le tourisme saisonnier qu’il s’agisse de celui des sports d’hiver ou de nos stations balnéaires ? Est-ce que l’on veut tuer le métier de traiteur organisateur de réceptions ? Manifestement le gouvernement refuse d’apprécier les conséquences d’une telle mesure !

L’administration française elle-même a reconnu que ”la France reste perçue comme une destination chère au regard de la qualité offerte en retour” et la Direction Générale des Entreprises indique qu’il faut ”améliorer prioritairement le prix et le rapport qualité/ prix.”

Notre secteur est principalement constitué d’entreprises de main-d’oeuvre où près de 40 % du chiffre d’affaires est consacré à la masse salariale. Nos entreprises seront à l’évidence extrêment handicapées par la mise en place d’un tel dispositif. De plus, une taxation des CDD va engendrer une augmentation du coût du travail qui pénalisera des entreprises d’ores et déjà fragilisées, voire menacées de disparaître, sans pour autant encourager le recours au CDI. C’est d’autant plus incompréhensible, pour le GNI, de proposer une telle mesure alors que, de l’aveu même de la précédente Ministre du travail, la surcôtisation du CDD instaurée en 2013 n’a pas eu l’effet escompté !

Le GNI estime ”qu’il est temps de trouver de vraies solutions pour libérer le travail, pour lever les freins au recrutement sans remettre en cause le modèle économique du tourisme en France. Pour le GNI ce discours est en totale contradiction avec la réalité des faits. En effet, malgré un grand nombre d’embauches en CDD notre secteur a recruté 27 200 personnes en 2017 et que nous déplorons 118 000 postes non pourvus.”

GNI de l’hôtellerie et de la restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du CT-CHRD est également président délégué du GNI.

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/8531 vers sa source ou le lien https://suiv.me/8531.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »