Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Résultats de Meliá Hotels International - 1er semestre (...)
lundi 23 octobre 2017

Communiqué : Résultats de Meliá Hotels International - 1er semestre 2017

 

Meliá enregistre un bénéfice de 60,4 millions d’euros (+34 %) et table sur un troisième trimestre globalement positif, tout particulièrement dans les divisions Villes d’Espagne et Méditerranée

Le revenu par chambre disponible (RevPAR) enregistre une croissance de 7,7 % au niveau mondial, exclusivement grâce à des hausses des prix, qui augmentent de 15,7 % dans les hôtels en Espagne.

Le Groupe souligne l’évolution du segment des hôtels haut de gamme à Séville, Barcelone, Majorque, Sancti Petri et Madrid, où le Gran Meliá Palacio de los Duques figure désormais parmi les 3 meilleurs hôtels de Madrid, selon TripAdvisor.

Gabriel Escarrer, Vice-président et PDG de Meliá Hotels International : « Le premier semestre 2017 révèle une évolution robuste, tant en termes de revenus que de RevPAR. Cette progression est le fruit de nos efforts pour maintenir notre atout concurrentiel, qui nous propulse à la tête du segment des vacances, et de notre excellent positionnement acquis sur le segment émergeant des « bleisure » (business et loisirs), où nous faisons figure de pionniers, en proposant à notre clientèle des expériences et des services à forte valeur ajoutée. Meliá a également continué à investir activement dans le repositionnement de son portefeuille pour accroître sa rentabilité, améliorer le taux de pénétration de nos marques sur les segments haut de gamme et luxe, et se préparer pour l’été, une saison cruciale pour nos activités à travers le monde. »

Évolution commerciale :

  • Hausse de 7 % du chiffre d’affaires total
  • Amélioration de l’Ebitda de 9,2 % (hors rotation de l’actif)
  • Progression des ventes mondiales de 19,6 % sur melia.com
  • Les résultats subissent l’effet négatif du taux de change synthétique adopté pour la devise vénézuélienne : le bolivar

Gestion financière :

  • La dette nette a augmenté de 31,4 millions € en juin, confirmant l’engagement de maintenir un ratio Dette nette/Ebitda situé entre 2 et 2,5
  • Les écarts de taux de change dus à l’évolution du dollar par rapport à l’euro au deuxième trimestre ont eu des répercussions négatives sur les résultats financiers, malgré l’impact positif de la baisse des taux d’intérêt, qui ont chuté de 3,8 % au 1er trimestre 2016 à 3,3 % à l’heure actuelle.

Expansion et modèle de gestion :

  • 72 hôtels sont en projet dans le Groupe (18 000 chambres)
  • 91 % des hôtels en projet sont soumis à des contrats de gestion
  • À ce jour, Meliá a signé 19 nouveaux hôtels en 2017
  • Le Groupe entend accroître la contribution et le poids de la composante gestion dans l’Ebitda à moyen terme

Transformation digitale :

  • Hausse des ventes de 19,6 % sur melia.com au premier semestre
  • MeliaPro, nouvelle plate-forme de relation avec les professionnels B2B, a enregistré une hausse de ses ventes de 20 %

Prévisions pour 2017 :

  • Une évolution très positive est attendue au 3e trimestre, historiquement la meilleure période de l’année pour le Groupe
  • La hausse du RevPAR est entièrement attribuée aux améliorations de prix, notamment en Méditerranée et aux îles Canarie
  • L’Ebitda et les marges devraient progresser grâce à la contribution des actifs transformés pour repositionnement et à de nouveaux ajouts dans la stratégie de lancement

Meliá Hotels International a présenté ses résultats du premier trimestre 2017. Le Groupe a enregistré un bénéfice de 60,4 millions d’euros, soit 34 % de plus que sur la même période en 2016. Au total, les revenus ont augmenté de 6,8 % et l’Ebitda, hors gains de capitaux dus à la rotation de l’actif, s’élève à 147,2 millions €, soit une hausse de 9,2 %.

L’amélioration du RevPAR (+7,7 % en valeur mondiale), exclusivement due au facteur « prix » et soutenue par une hausse de 19,6 % des ventes sur melia.com, est à l’origine de ces résultats positifs, malgré l’impact négatif de la décision du Groupe d’appliquer un nouveau taux de change synthétique pour le bolivar vénézuélien, un impact ressenti tant au niveau du revenu (-7,6 millions €) que de l’Ebitda (-2,1 millions €).

Les résultats financiers solides sont dus à une baisse de 48 millions € de la dette nette au 2e trimestre de l’année, qui a permis de maintenir le ratio Dette nette/Ebitda à une valeur comprise entre 2 et 2,5, et à la diminution du coût moyen de financement par rapport au premier trimestre 2016. Tout cela a partiellement compensé l’impact négatif des différences de taux de change entre le dollar et l’euro au dernier trimestre. Le Groupe réaffirme son engagement : continuer d’améliorer ses marges tout en maintenant sa rigueur financière.

Le Groupe reste engagé en faveur de son expansion internationale, avec la signature de 19 nouveaux hôtels à ce jour en 2017. Il vise un modèle commercial encore plus allégé en matière d’actifs, axé sur le management, comme le démontre le fait que 91 % des hôtels à venir sont soumis à des contrats de gestion. Le Groupe continue également d’avancer sur sa stratégie digitale B2B, dans laquelle le segment MICE est de la plus haute importance. La nouvelle plateforme de relation avec les professionnels B2B, MeliaPro, a augmenté ses ventes de 20 % sur cette période.

La stratégie, poursuivie ces dernières années, de rénovation et de repositionnement des actifs hôteliers pour gagner en rentabilité, alliée à un nouveau regard sur ses marques et à un meilleur taux de pénétration sur les segments supérieurs et premium, commence à porter ses fruits. Entre 2011 et 2016, le Groupe et ses partenaires ont investi plus de 500 millions d’euros dans des hôtels urbains et de vacances en Espagne, atteignant des résultats spectaculaires. En témoignent les hôtels d’Ibiza qui, après un changement de marque et un repositionnement, ont vu leur RevPAR global grimper en flèche de 300 %, ou encore Magaluf, qui enregistre une croissance de 83 %. Dans les hôtels urbains qui se sont repositionnés sur le segment du luxe, tels que le Gran Meliá Palacio de los Duques, le prix moyen d’une chambre est d’ores et déjà supérieur à 300 €. Dans l’ensemble, les hôtels de luxe du Groupe en Espagne ont enregistré une hausse de 19,6 % de leur chiffre d’affaires au premier trimestre 2017.

Résultats par division (2e trimestre)
Points clés : évolution positive partiellement ombragée par la chute du RevPAR au Venezuela au cours du 1er semestre. La République dominicaine et le Mexique (principalement à Cancun et à Riviera Maya) sont les fers de lance de la croissance.
Ventes sur melia.com : +20,4 %
Perspectives pour 2017 : évolution positive attendue, à la fois au niveau des hôtels de plaisance et urbains (NY, Miami après lancement), soutenue par la contribution à venir de la réouverture du ME Cancun et l’ouverture de Meliá Cartagena


Points clés : l’Allemagne (-0,5 %) a été affectée par un nombre de salons en baisse ; forte reprise au Royaume-Uni (+10,8 % en livres sterling) ; évolution positive bien que lente en France (+1,5 %) surtout sur le segment MICE ; évolution globalement solide en Italie (+4,3 %). Les hôtels haut de gamme en Espagne (inclus dans le périmètre EMOA) enregistrent les meilleurs résultats (+19,6 % de chiffre d’affaires)
Ventes sur melia.com : + 14,8 %
Perspectives pour 2017 : résultats solides pour les hôtels urbains et bleisure de la région, grâce à la hausse de la demande dans tous les pays et au repositionnement du portefeuille pour viser une clientèle plus haut de gamme ainsi que de nouvelles sources de revenus
(*) Comprend les hôtels premium en Espagne


Points clés : évolution positive malgré la fermeture de certains hôtels pour des travaux d’amélioration et de repositionnement. L’excellent climat, la hausse de la demande et l’amélioration de la perception de la qualité ont boosté la croissance par rapport à 2016.
Ventes sur melia.com : +25.2 %
Perspectives pour 2017 : le troisième trimestre devrait être positif (historiquement, il s’agit du plus performant pour cette division) dans tous les domaines. La priorité est d’améliorer les prix, plutôt que le taux d’occupation, et de maximiser l’efficacité opérationnelle dans les hôtels ayant récemment fait l’objet d’un repositionnement. Bonnes perspectives et carnets de réservations bien remplis pour le restant de l’année.


Points clés : amélioration significative de la marge Ebitda (+358 points de base). Madrid (+ 20%), l’Andalousie (+19 %), le nord de l’Espagne et la côte est (+12 %) sont en tête au niveau des revenus des chambres. L’évolution générale et celle du segment MICE suivent la courbe de la reprise de l’économie en Espagne.
Ventes sur melia.com : +15,6 %
Perspectives pour 2017 : les taux de réservation à deux chiffres et le grand nombre de salons à venir laissent présager un excellent troisième trimestre, malgré la fermeture de certains hôtels pour des travaux de rénovation et d’amélioration.


Points clés : évolution exceptionnelle de Varadero, Cayo Coco et Santiago, concurrence accrue des modèles d’« économie collaborative » à La Havane
Ventes sur melia.com : +30,6 %
Perspectives pour 2017 : évolution positive attendue pour les hôtels sur 2017, avec des taux d’occupation similaires à ceux enregistrés en 2016. Le plus grand challenge sera le développement des relations avec le nouveau gouvernement des États-Unis, suite à l’annonce de certains changements et restrictions, qui devront être suivis de près.


Points clés : l’évolution positive de l’économie régionale, de la demande et de l’efficacité opérationnelle, ainsi que les améliorations apportées aux hôtels, ont mené à une forte hausse des revenus au premier trimestre. Tous les hôtels de la région ont progressé, à l’exception du Gran Meliá Jakarta, en raison de la mauvaise performance enregistrée par la destination. Les revenus des honoraires de gestion de tiers ont augmenté de 31,1 %. RevPAR atténué par le nombre élevé de chambres en « démarrage » (phase de lancement).
Ventes sur melia.com : +34,7 %
Perspectives pour 2017 : positives pour nos activités en Asie, à en juger par l’évolution économique de certaines régions et le potentiel de croissance de notre modèle, qui sera optimisé une fois l’échelle adéquate atteinte. Nous continuerons à prioriser le segment des hôtels de loisirs pour exploiter au maximum notre atout concurrentiel par rapport à la concurrence internationale, bien que nous continuerons à signer des contrats dans quelques-unes des zones urbaines prioritaires pour nos marques, surtout en Chine.


Points clés : maintien de la situation économique et de la crise politique, ce qui affaiblit la demande privée et publique, avec un impact d’autant plus élevé que nous sommes très présents sur le segment urbain dans ce pays. Point positif : les honoraires de gestion ont augmenté de 19,3 %.
Ventes sur melia.com : +6,8 %
Perspectives pour 2017 : les perspectives macroéconomiques positives pour les mois à venir laissent présager une amélioration du taux d’occupation et des prix.

GESTION ENVIRONNEMENTALE, SOCIALE, ET GOUVERNANCE (ESG)
En tant que chef de file de son secteur en termes de réputation commerciale en Espagne, selon le classement MERCOíndex, Meliá Hotels International voue une attention toute particulière aux questions environnementales et sociales, ainsi qu’à la gouvernance d’entreprise. Dans son rapport semestriel, le Groupe a ajouté les résultats et les engagements pris en matière de consommation responsable des ressources. Parmi ces dernières, citons le programme de mesure des émissions SAVE, qui a permis à Meliá de réduire de 11,92 % ses émissions de CO2 par client au premier trimestre de l’année, et l’intégration du système volontaire de réduction des émissions mis en place par le ministère espagnol de l’Environnement. De même, l’accent a été mis sur les énergies renouvelables et l’installation de systèmes plus efficients, et onze projets sont en cours avec des fournisseurs et des compagnies énergétiques. En outre, suite à son engagement public dans le cadre des Accords de Paris sur le climat (COP21), Meliá a adhéré au Climate Change Cluster coordonné par Forética, qui réunit 50 des plus grandes entreprises espagnoles.

Au premier trimestre, le Groupe a obtenu une série de récompenses d’envergure dans ces domaines :

  • Entreprise leader en développement durable (The European Global ESG Leaders Awards 2017. Thomson Reuters).
  • Leader ESG de l’année – Gabriel Escarrer Jaume (The European Global ESG Leaders Awards 2017. Thomson Reuters).
  • Entreprise Merco – entreprise touristique espagnole ayant la meilleure réputation (pour la 5e année consécutive). Classement global 13/100 (+4) parmi les meilleures entreprises d’Espagne.
  • Leaders Merco – Gabriel Escarrer Jaume. Dirigeant d’une entreprise du secteur touristique ayant la meilleure réputation. Classement global 31/100 (+14) parmi les meilleurs dirigeants d’Espagne.
  • Classement Forbes Espagne des 50 meilleurs CEO de l’année – Gabriel Escarrer Jaume.
  • Universum 2017 – 7e employeur le plus attractif d’Espagne (étudiants en université)
  • Prix Randstad 2017 – Employeur le plus attractif d’Espagne (secteur hôtelier)
  • Digital Talent – Prix Accenture « Talent & Effectifs » récompensant la gestion des talents sur les réseaux sociaux

À propos de Meliá Hotels International
Fondé en 1956, à Palma de Majorque (Espagne), Meliá Hotels International est l’un des groupes hôteliers les plus importants au monde, et le chef de file incontesté sur le marché espagnol, avec plus de 375 hôtels (portefeuille actuel et projets) dans plus de 43 pays et sur quatre continents, sous les marques suivantes : Gran Meliá, Meliá Hotels & Resorts, Paradisus by Meliá, ME by Meliá, Meliá Hotels & Resorts, Innside by Meliá, Sol by Meliá et TRYP by Wyndham. Ses objectifs stratégiques axés sur la croissance à l’international ont permis à Meliá Hotels International de devenir le premier groupe hôtelier espagnol à pénétrer des marchés clés tels que la Chine, le golfe Persique ou les États-Unis d’Amérique, tout en maintenant sa position dominante sur les marchés traditionnels, tels que l’Europe, l’Amérique latine ou les Caraïbes. Sa forte présence internationale, un modèle commercial diversifié, son plan de croissance cohérent soutenu par des alliances stratégiques avec des grands investisseurs et son engagement en faveur du tourisme responsable constituent les atouts majeurs de Meliá Hotels International, qui est le chef de file espagnol du secteur hôtelier en termes de réputation commerciale (classement Merco) et l’un des employeurs les plus attractifs sur le plan mondial. Meliá Hotels International est une société cotée à l’IBEX 35 espagnol. Suivez Meliá Hotels International sur Twitter@MeliaHotelsInt et sur Facebookmeliahotelsinternational.

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/8400 vers sa source ou le lien https://suiv.me/8400.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »