Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > L’UMIH signe un partenariat avec TRACKEET, 1er logiciel (...)
lundi 23 octobre 2017

Communiqué : L’UMIH signe un partenariat avec TRACKEET, 1er logiciel big data d’identification des locations meublées à la nuitée

 

L’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) qui plaide en faveur d’une plus grande équité vis-à-vis de la location meublée à la nuitée et pour une plus grande transparence vis-à-vis des consommateurs, a signé, jeudi 14 septembre 2017 un partenariat avec TRACKEET Software, une start-up permettant aux collectivités de mieux connaître, centraliser l’information et vérifier l’offre locative à la nuitée de leur territoire et optimiser ainsi la collecte de la taxe de séjour.

L’UMIH rappelle que la taxe de séjour[1] a été instituée pour financer la promotion touristique des destinations dont bénéficient également les loueurs et les plateformes. Il est donc légitime que ces derniers contribuent équitablement.

Quelques chiffres sur la taxe de séjour

  • Entre 2012 et 2015, la collecte totale de la taxe de séjour est passée de 236 à 319 millions d’euros, soit une progression de 35% sur quatre ans. Au total en 2015, 3 361 collectivités ou groupements avaient institué une taxe de séjour. Un chiffre, lui aussi, en hausse régulière.
  • Les professionnels de l’hébergement ont collecté 98,2% de la taxe de séjour en 2015, soit plus de 316 millions d’euros (les hôtels et les résidences de tourisme ont contribué à eux seuls pour plus de 80%). A ce jour, le montant reversé par les loueurs ou les plateformes est quasi-nul et opaque (4,132 millions d’euros pour 2015, soit 1,3%). (source : Rapport d’information n°4272 du 1er décembre 2016 de Valérie RABAULT, rapporteure générale du Budget)

Partout en France, les municipalités, les EPCI, constatent la multiplication des locations courte durée via les plateformes. Elles ne sont pas en mesure d’en contrôler le développement ni de s’assurer du respect de la loi et de la réglementation. Aujourd’hui, plus de 80% des locations meublées à la nuitée ne sont pas déclarées[2], représentant un manque à gagner pour les collectivités locales d’environ 150 millions d’euros (au titre de la taxe de séjour) au moment même où elles sont invitées à réaliser des économies.


La start-up française TRACKEET Software accompagne les collectivités et leur permet notamment de :

  1. IDENTIFIER TRACKEET permet à la collectivité de centraliser et recenser en temps réel les annonces proposées par les principales plateformes de location (24 sites de gestion locative dont Airbnb, Abritel, Le Bon Coin, tripadvisor, etc.) sur son territoire. Ce logiciel trie les verseurs de la taxe de séjour des non verseurs.
  2. CONTACTER TRACKEET envoie des messages types aux loueurs (relances, contacts par téléphone, formulaire de déclaration sécurisé à destination du loueur afin qu’il saisisse lui-même ses informations, etc.).
  3. QUALIFIER TRACKEET qualifie les loueurs avec les informations exigées dans le CERFA de déclaration de meublés de tourisme, et géolocalise le parc locatif de courte durée au fur et à mesure.
  4. CONTRÔLER TRACKEET permet de prouver une activité locative, favorise l’organisation des contrôles, et permet de comparer les informations déclarées de celles communiquées sur les annonces sur internet.

La solution TRACKEET intègre les évolutions normatives et proposera aux collectivités dès octobre 2017 « la solution TRACKEET Décret », facilitant l’application du décret du 28 avril 2017 relatif au numéro d’enregistrement. Ainsi, pour les villes appliquant le décret, TRACKEET sera en mesure de contrôler automatiquement les numéros d’enregistrement.
L’UMIH et le GNC ont, tout l’été, alerté les collectivités pour l’application dudit décret : les deux organisations professionnelles ont adressé à 1500 communes et EPCI un kit afin de leur rappeler la marche à suivre pour mettre en place le numéro d’enregistrement. L’UMIH et le GNC rappellent par ailleurs que toutes les communes de France peuvent mettre en place le numéro d’enregistrement, quelle que soit leur taille. Seules en diffèrent les modalités d’application.

« Alors que les municipalités réclament des ressources supplémentaires pour pallier la baisse des dotations, nous leur apportons, avec TRACKEET, un nouvel outil pour identifier et contrôler les locations meublées sur leur commune, et ainsi collecter efficacement et équitablement la collecte de la taxe de séjour. Nos représentants locaux présenteront les nouvelles opportunités aux municipalités qui, nous n’en doutons pas, sauront s’en saisir. », a déclaré Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH.
« TRACKEET est la solution big data pour toute structure publique disposant de la compétence tourisme pour mettre efficacement en conformité son parc locatif de courte durée », a déclaré Alexandre COULON, Président de TRACKEET Software.

TRACKEET est une solution logicielle big data développée par 3 associés suite à de nombreux échanges avec des structures publiques rencontrant une réelle problématique pour mettre en conformité leur parc locatif de courte durée. Après neuf mois de tests et de développements en collaboration avec des collectivités pilotes, TRACKEET a été commercialisé en mai 2017. A ce jour, dix collectivités travaillent avec nous au quotidien, l’usage de TRACKEET durant la saison estivale leur a permis d’identifier de nombreux propriétaires. De nombreuses structures sont en cours de décision.

L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) est l’organisation professionnelle N°1 du secteur de l’hôtellerie-restauration. Avec ses syndicats associés (GNC (Groupement national des chaînes), UMIH Prestige, SNRPO (Syndicat national de la restauration publique organisée), SNEG & Co (Syndicat National des entreprises gaies), SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale) et CSCAD (Chambre Syndicale des Cabarets et discothèques), l’UMIH représente 77% des entreprises adhérentes à une organisation professionnelle. Depuis plus de 65 ans, la confédération représente, défend et promeut les professionnels indépendants cafetiers, restaurateurs, hôteliers, ainsi que les acteurs du monde de la nuit. L’UMIH est présente et active sur tout le territoire avec plus de 2 000 élus et 300 collaborateurs répartis en plus de 100 fédérations départementales (outre-mer inclus).

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/8381 vers sa source ou le lien https://suiv.me/8381.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »