Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Résultats Financiers du groupe Meliá Hotels International
mercredi 17 octobre 2018

Communiqué : Résultats Financiers du groupe Meliá Hotels International

 
 

Grâce aux bons résultats de son activité hôtelière, Mélia enregistre 100,7 millions d’euros de bénéfices en 2016 (+ 180 %) et termine l’année avec le plus faible taux d’endettement de son histoire

Une croissance internationale régulière et la force du segment touristique profitent à la société, leader des resorts méditerranéens et autres destinations de premier ordre.

Meliá souligne l’amélioration de près de 100 points de base de la marge bénéficiaire avant gains en capital.

Résultats :

  • Bénéfice net : 100,7 millions d’euros (+ 180 %)
  • RevPAR global : + 14 % (80 % imputable aux améliorations de prix)
  • Augmentation des ventes sur Melia.com de plus de 30 %
  • Améliorations additionnelles dans le positionnement et la contribution d’actifs principaux
  • Stratégie réussie de repositionnement et de refonte de l’image de marque
  • Amélioration des marges Ebitdar et Ebitda

Gestion financière

  • Réduction de la dette de 226 millions d’euros sur l’année
  • Ratio dette/EBITDA historiquement bas (1,9)
  • Réduction importante des frais financiers soit une économie de 28 millions d’euros par rapport à 2015
  • Coût de la dette inférieur à 3,5 %

Stratégie d’expansion

  • La société a ouvert 17 nouveaux hôtels en 2016 et 23 autres sont prévus en 2017
  • Aux côtés d’autres destinations dynamiques et sûres en Méditerranée et dans les Caraïbes, l’Asie Pacifique sera le moteur de la croissance
  • La société est déterminée à maintenir son leadership en Espagne où 3 nouveaux hôtels ouvriront leurs portes en 2017

Perspectives pour 2017

  • Au plan mondial, Meliá prévoit d’augmenter son RevPAR entre 5 et 9 %
  • Les résultats restent solides dans les destinations touristiques et les hôtels urbains à vocation touristique (bleisure)
  • La réouverture d’hôtels importants après rénovation et/ou repositionnement de la marque, comme le Paradisus Los Cabos ou le ME Cancun pour n’en citer que deux, va renforcer leur contribution aux recettes et à la notoriété de la marque

Gabriel Escarrer Jaume, Vice Chairman et Chief Executive Officer de Meliá Hotels International : « Les résultats de 2016 montrent une fois encore le bon comportement de l’activité hôtelière du fait d’un environnement favorable pour les voyages internationaux, notamment dans les destinations touristiques, et de la réussite de notre stratégie ces dernières années, ce qui jette les bases d’une croissance qualitative génératrice de bénéfices dans les années à venir. Un bilan nettement plus sain et un plan de développement axé de plus en plus sur la croissance internationale, et des accords de gestion nous mettent en position de force pour relever les défis majeurs d’ordre géopolitique, économique, social et technologique auxquels le secteur est confronté. »

Meliá Hotels International a réalisé 100,7 millions d’euros de bénéfices en 2016, soit un gain de 180 % par rapport à 2015. Ce résultat est remarquable si l’on considère que pratiquement aucun gain en capital n’a été obtenu par la rotation de l’actif sur l’année. En excluant l’effet des gains en capital, l’EBITDA s’est amélioré de 14 %, et les recettes ont atteint 1 798,4 millions d’euros (+ 7 %). Le total des recettes comprenant les hôtels en gestion et les ventes d’actifs ont atteint 2 882,4 millions d’euros.

L’amélioration des marges EBITDA de près de 100 points de base est aussi très positive, et d’autant plus remarquable qu’elle a été obtenue tout en respectant les objectifs de croissance et de repositionnement qui sont les piliers de la stratégie de la société. Les résultats financiers se sont aussi améliorés de 49 %, du fait des réductions méthodiques de l’endettement (baisse de 226 millions d’euros depuis décembre 2015) et d’une réduction du taux d’intérêt moyen de 90 points de base, générant une économie de plus de 28 millions d’euros.

Le RevPAR (revenu par chambre disponible) est le chiffre qui indique avec précision l’évolution de l’activité hôtelière. Il a atteint des niveaux supérieurs au pic du cycle précédent de 2007 dans toutes les régions, même s’il reste une marge de manœuvre pour poursuivre l’amélioration dans les prochaines années. Le résultat spectaculaire de l’activité hôtelière prouve qu’il repose sur la stratégie cohérente de Mélia dont les grandes lignes sont les suivantes :

  • Transformation digitale : melia.com est devenu un canal de vente essentiel pour améliorer les résultats avec une croissance de 30 % des ventes en 2016 à 430 millions d’euros. Le nouveau canal en ligne MeliaPro pour les clients professionnels (B2B) a aussi enregistré une croissance impressionnante de 71 %. La société souligne également la forte contribution du programme de fidélisation MeliaRewards, dont le nombre de nouveaux membres est en hausse de 44 %, les séjours supplémentaires en hausse de 58 % et les recettes supplémentaires en hausse de 43 %par rapport à 2015. Meliá poursuit avec vigueur la digitalisation générale et continue sa politique d’améliorations méthodique des outils et des applications de la société.
  • Culture du résultat : en lien direct avec ce qui précède, la stratégie de gestion des recettes associée à des investissements massifs dans la rénovation des établissements hôteliers et le repositionnement de la marque ont permis d’améliorer les prix, qui comptent pour 80 % de l’augmentation du RevPAR total. Meliá a ainsi pu mener la course en tête, en termes de croissance du RevPAR de l’industrie hôtelière, avec 27 trimestres consécutifs de hausse et un taux de croissance annuelle moyen de 9,75 % depuis le deuxième trimestre de 2010.
  • Croissance internationale sélective et qualitative : Meliá a inscrit plus de 30 nouveaux hôtels à son portefeuille dans l’année et en a ouvert 17 nouveaux dans 10 pays. En 2017, ce seront 23 nouveaux hôtels qui ouvriront dans au moins 15 pays. La stratégie d’expansion accorde la priorité aux destinations touristiques les plus dynamiques et les plus sûres, et aussi aux villes propices aux voyages d’affaires et de loisirs (bleisure).
  • Des marques puissantes et différenciées : en tant que groupe hôtelier, Meliá est confronté au défi majeur que connaît ce secteur à savoir la multiplication de modèles de développement originaux comme la location de vacances soutenue par un portefeuille de marques puissantes et bien positionnées. La société reste fidèle à son engagement d’offrir de meilleures marques, une meilleure qualité et un meilleur service. En 2016, la société a procédé à une analyse et à un repositionnement approfondis de sa structure de marques et de sa culture de service, ce qui s’est traduit par une plus grande visibilité et une meilleure définition de l’expérience qu’elle offre aux clients.
  • L’objectif de la stratégie de Meliá Hotels International Real Estate est double. Le premier est d’améliorer les actifs par la rotation de l’actif en tirant profit de l’évolution du cycle de l’immobilier. Le deuxième est de renforcer le modèle de co-entreprise pour en faire un moteur de la croissance par la transformation des actifs qui ont besoin d’investissements massifs, et aussi par l’ajout de nouveaux hôtels. En 2016 la société n’a vendu que le Sol Parque San Antonio, ce qui, avec d’autres cessions mineures, a généré 18 millions d’euros de recettes à comparer aux 70 millions d’euros réalisés en 2015 par des transactions importantes. En 2017, Meliá compte procéder à des cessions pour renforcer son rôle de groupe hôtelier, accroître la qualité du portefeuille et l’adéquation des hôtels et des marques.

The Circle, le club de vacances réinventé
Pour le Meliá Hotels International Vacation Club, dénommé jusqu’à ce jour Club Meliá, 2016 a été l’année de la transition et de la transformation conformément au plan stratégique de la société insistant sur sa réorganisation, la gestion intégrée, les fonctions opérationnelles, l’optimisation et la standardisation des processus de vente par le biais des canaux digitaux. La transformation vise aussi à optimiser l’efficacité des actifs du Club conformément à la stratégie de rotation de l’actif, en améliorant la gestion hôtelière et en concentrant les efforts de gestion et de vente sur des destinations comme le Mexique et la République dominicaine.

Le nouveau concept dénommé « The Circle » a ainsi vu le jour. Il remplace l’ancien Club Meliá dont les clients sont en train d’être transférés. Outre le lien fort avec le programme de fidélisation MeliaRewards, The Circle offre aussi plus de souplesse et plus de variété, tout en privilégiant l’exclusivité de l’expérience pour ses membres. En décembre, une première étape du nouveau programme a vu le jour à Punta Cana en République dominicaine où la construction d’un nouvel établissement de luxe de 432 unités a débuté, réservé en priorité aux membres du Circle.

Amélioration des résultats dans toutes les régions
Aux Amériques, le RevPAR a augmenté de 3,8 %, confirmant les résultats positifs enregistrés aux troisième et quatrième trimestres, ce qui atteste de l’amélioration notable des prix même si la pression sur l’occupation a persisté. Cela est dû en grande partie à la contribution du Innside New York Nomad, qui est devenu l’hôtel ayant le taux moyen annuel d’occupation le plus élevé alors qu’il n’a ouvert que récemment.

Pour 2017, les résultats devraient être un peu plus faibles en République dominicaine et plus forts au Mexique grâce à la réouverture du ME Cancun en mars après rénovation complète, et de celle plus récente du Paradisus Los Cabos après de grands travaux d’embellissement et de repositionnement de la marque, ce qui va augmenter la contribution de ces deux importants hôtels de la société.

La région EMEA a enregistré de très bons résultats en 2016, avec une hausse du RevPAR de 12,4 % obtenue grâce aux résultats extraordinaires des hôtels en Espagne et en Allemagne et à la reprise lente mais régulière des marchés au Royaume-Uni et en France au quatrième trimestre. L’Italie (où Milan a du mal à tenir la comparaison avec 2015 qui avait vu la ville accueillir l’Exposition universelle) et le Moyen-Orient n’ont pas connu d’amélioration par rapport à 2015.

L’Espagne s’est bien comportée que ce soit pour les hôtels urbains – avec une croissance notable des hôtels comme le Gran Meliá Colón de Séville et le Meliá Barcelona Sky – et des hôtels touristiques, là encore grâce au ME Ibiza et le Gran Meliá Palacio d’Isora, l’un des meilleurs hôtels touristiques d’Europe. Les résultats du Gran Meliá Palacio de los Duques à Madrid dans les quelques mois qui ont suivi son ouverture ont confirmé sa vocation de devenir l’un des « tout premiers » hôtels de Madrid.

La région EMEA devrait connaître une évolution positive générale en 2017 qui se traduira par une croissance du RevPAR proche de 10 %, avec une année positive pour l’Allemagne et un retournement de tendance en France et au R-U, où le RevPAR augmentera au premier trimestre de plus de 10 %, et une bonne année en Espagne, notamment pour les hôtels de luxe.

Toutes les destinations da la région méditerranéenne, où le RevPAR a fait un bond spectaculaire de 42,8 %, ont amélioré leurs résultats par rapport à 2015, ce qui s’explique par les augmentations considérables des tarifs liées aux investissements dans les améliorations et le repositionnement, et aussi le travail accompli sur les marques de la société. La saison a aussi été plus longue, avec de meilleurs résultats pour les destinations touristiques en octobre du fait de la stratégie de rénovation et de repositionnement, non seulement des hôtels mais aussi des destinations touristiques et des zones touristiques matures.

Dans la région EMEA, les résultats aux Canaries, notamment Ténériffe, et aux Baléares dont l’activité est plus estivale, ont été exceptionnels grâce à l’évolution remarquable des hôtels repositionnés et renommés, comme le Sol Katmandú Park & Resort à Magaluf (Majorque), le Sol House en société avec Ibiza Rocks à Ibiza et Majorque, ou les nouveaux Sol Beach Houses à Majorque, Minorque et Ibiza, et leur concept attrayant réservé uniquement aux adultes. Enfin le Cap Vert a aussi connu des résultats exceptionnels, puisque le chiffre d’affaires a doublé avec un apport supplémentaire de 27 millions d’euros.

En 2017, la région devra impérativement poursuivre l’amélioration des tarifs et le processus de repositionnement des destinations matures comme Magaluf (Majorque), en réussissant à gérer, non seulement le changement d’image et la qualité des hôtels, mais aussi la proposition de valeur et la segmentation. Il faudra aussi allonger la saison. La société travaille actuellement à déployer cette stratégie à d’autres destinations où elle est fortement présente comme à Torremolinos dans la province de Malaga, entre autres, avec la collaboration précieuse de la municipalité de Torremolinos. Dans un autre registre, le Brexit n’a pas encore entraîné une chute spectaculaire des ventes de la part des voyagistes britanniques.

Les résultats en Espagne (hôtels urbains) sont globalement positifs, particulièrement en été, avec une hausse du RevPAR de 9,4 %. Les points forts en Espagne orientale ont été les hôtels de Catalogne, de Valence et des Baléares, en raison principalement du comportement du segment MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) et de la spécialisation de la société sur le segment « bleisure », où son expérience des destinations touristiques lui permet de maximiser l’expérience et la rentabilité des hôtels urbains à forte composante loisirs. Pour l’Espagne centrale, Madrid fait état d’améliorations sensibles par rapport à 2015, tandis qu’en Espagne méridionale, les hôtels de Grenade (après rénovation du Meliá Granada), Séville et Malaga se détachent. Les hôtels de Bilbao, de la Galice et de Saragosse ont aussi connu d’excellents résultats.

L’optimisme prévaut pour 2017 à Madrid sur le segment MICE, avec des améliorations également pour les hôtels de Palma de Mallorca, et l’addition du nouveau Palau de Congressos (Centre des congrès) de Palma et son hôtel adjacent, le Meliá Palma Bay. Barcelone compte sur la reprise du segment MICE avec la tenue semestrielle du Mobile World Congress. Au sud du pays l’optimisme est aussi de rigueur pour les vacances de Pâques en avril et les hôtels de stations de ski.

À Cuba, les résultats sont en amélioration continue grâce à une hausse de 10,3 % du RevPAR imputable en grande partie aux meilleurs prix (+ 17,1 %), notamment à Santiago de Cuba et La Havane. La normalisation tant attendue des relations entre Cuba et les États-Unis s’est traduite par l’arrivée dès le quatrième trimestre de 2016 de 14 vols directs quotidiens à destination de La Havane avec des correspondances directes vers Varadero, Santiago de Cuba, Holguin, Santa Clara et Camagüey, ce qui a généré une augmentation de 176 % du nombre des voyageurs nord-américains à 284 000. Le pays a aussi atteint son objectif annuel de recevoir 4 millions de visiteurs et, sauf changements importants, les prévisions pour 2017 restent positives.

Au Brésil, la situation complexe politique et économique a une nouvelle fois eu un effet négatif sur les résultats hôteliers. Comme pratiquement tous les hôtels sont des établissements urbains, ils ont été particulièrement touchés par le ralentissement des voyages d’affaires, situation qui a aussi déclenché une guerre des prix dans le secteur hôtelier. Côté positif, à noter l’amélioration de l’inflation et l’évolution des marchés émergents. Meliá prévoit une amélioration des taux et l’arrivée d’un nouvel hôtel à Rio de Janeiro, le Gran Meliá Nacional Rio de 413 chambres qui a récemment ouvert ses portes.

En Asie Pacifique, la société tire une légitime fierté de ses résultats, à la fois en termes de légère croissance du RevPAR et de l’amélioration de 25 % des recettes des hôtels en gestion, obtenus dans un contexte de rénovation massive d’un grand nombre de chambres, ce qui a limité la contribution des établissements concernés. Meliá souligne l’importance de sa présence sur le marché qui connaît la croissance la plus rapide à la fois pour l’activité entrante (voyageurs venant en Asie-Pacifique) et l’activité sortante (voyageurs sortant des pays d’Asie pour se rendre dans le reste du monde). La société a aussi renforcé ses bureaux commerciaux à Shanghai et Jakarta. La croissance attendue par la société – avec 14 hôtels en activité et 21 qui ouvriront bientôt – assurera une augmentation homogène de la rentabilité et des retours sur investissements dans la région.

À propos de Meliá Hotels International
Fondé en 1956, à Palma de Majorque (Espagne), Meliá Hotels International est l’un des groupes hôteliers les plus importants au monde, et le chef de file incontesté sur le marché espagnol, avec plus de 370 hôtels (portefeuille actuel et projets) dans plus de 40 pays et sur quatre continents, sous les marques suivantes : Gran Meliá, Meliá Hotels & Resorts, Paradisus by Meliá, ME by Meliá, Meliá Hotels & Resorts, Innside by Meliá, Sol by Meliá et TRYP by Wyndham. Ses objectifs stratégiques axés sur la croissance à l’international ont permis à Meliá Hotels International de devenir le premier groupe hôtelier espagnol à pénétrer des marchés clés tels que la Chine, le golfe Persique ou les États-Unis d’Amérique, tout en maintenant sa position dominante sur les marchés traditionnels, tels que l’Europe, l’Amérique latine ou les Caraïbes. Sa forte présence internationale, un modèle commercial diversifié, son plan de croissance cohérent soutenu par des alliances stratégiques avec des grands investisseurs et son engagement en faveur du tourisme responsable constituent les atouts majeurs de Meliá Hotels International, qui est le chef de file espagnol du secteur hôtelier en termes de réputation commerciale (classement Merco) et l’un des groupes les plus attractifs sur le plan mondial. Meliá Hotels International est une société cotée à l’IBEX 35 espagnol. Suivez Meliá Hotels International sur Twitter @MeliaHotelsInt et sur Facebook meliahotelsinternational. www.melia.com .""""""""""""

JPEG

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/7525 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/7525.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »