Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Renaissance de l’Hôtel Monsieur Cadet
vendredi 16 novembre 2018

Communiqué : Renaissance de l’Hôtel Monsieur Cadet

 
 

Voisin du Square Montholon et de la Cité de Trévise, Monsieur Cadet s’invite au cœur des faubourgs. A la frontière des 9ème et 10ème arrondissements, proche de l’Opéra Garnier, de la belle Place Saint-Georges, des théâtres et des salles de Drouot, cet hôtel 4 étoiles célèbre le Paris des Années Folles.

Tenant son nom d’un certain Cadet de Chambine, chevalier sous la Restauration et propriétaire de terrains dans cette ancienne rue de la Voirie à qui il donnera son nom, l’hôtel s’invite dans l’un des quartiers les plus commerçants de la capitale. Sous Louis XV, la Maison du Jardinier du Roi postée Cour Cadet, organisait déjà les ventes de légumes, fruits, fines herbes et fleurs au tout-Paris. Puis ce fut au tour des ébénistes, artisans, imprimeurs de prendre le relais au XIXème, trinquant le soir au bal du Casino d’à coté où Rigolboche, reine du Cancan enflammait les soirées.

Depuis 2008, la rue Cadet s’est ouverte aux piétons. Un marché permanent revenu à ses origines, où bouchers, boulangers, charcutiers, cavistes, fromagers… sortent leurs riches étals sur les trottoirs. Une déclaration à la vie et au vrai Paris canaille.

HÔTEL 4 ÉTOILES ET BAR DE QUARTIER
C’est dans un immeuble cossu du 9ème à la façade élancée, ouvert sur la rue et la vie de quartier, que Monsieur Cadet pose ses bagages. La première signature hôtelière de Nicolas Saltiel, confiant à l’architecte d’intérieur Marion Collard le soin de redonner vie à l’ex Meyerhold. Un hôtel s’inspirant des grands mouvements artistiques du début de siècle, des heures joyeuses des Années Folles courant du lobby aux premiers étages, jusqu’au Bauhaus couronnant le dernier niveau de l’hôtel.

La terrasse
Sur les pavés foulés par les piétons, face réverbères, Monsieur Cadet tient terrasse. Du genre bistrot parigot, habillée de chaises en rotin, de jardinières à fleurs rouges et blanches, où les hôtes prennent leur petit-déjeuner, où les passants commandent ici un verre, partagent une bouteille, sirotent un cocktail.

L’ESPRIT MARION COLLARD
Perfectionniste, osant les contrastes, pensant l’espace comme un puzzle tout en prenant soin de respecter l’héritage et l’histoire des lieux, l’architecte d’intérieur formée à Penninghen, à qui l’on doit notamment la boutique-galerie Eclectic ou celle de Jo Malone, s’est récemment illustrée auprès de Fauré Le Page pour qui elle réalisa les vitrines des Galeries Lafayette à Paris. De sa complicité avec Elodie Garamond, la fondatrice du Tigre Yoga Club, naîtra un écrin de raffinement dédié au bien-être. Pour Monsieur Cadet, elle réalise les nouveaux décors extérieurs, la réception et le bar.

Lui aussi diplômé de Penninghen, puis directeur artistique chez Fred & Farid, auprès des agences Polette, Publicis Conseil et Sagoo, Jérôme Laan travaille aujourd’hui comme free-lance. Il imagine pour Monsieur Cadet un logo en forme de monogramme aux inspirations Art Déco noir et doré, décliné à la fois pour le menu, la papeterie de l’hôtel et que l’on retrouve sur le comptoir du bar Monsieur Cadet.

Le bar à cocktails « marché chic »
Passées les lanternes, pousser la porte et entrer dans l’atmosphère années 20 et 30 du bar à cocktails Monsieur Cadet. Un nouveau lieu au décor théâtral, clin d’œil au chic et à la mode de Madeleine Castaing où comptoir et piano laqués noirs ouvrent sur une série de banquettes velours capitonnées associant l’indigo à quelques coussins ornés de fil d’or. La touche Art Déco qu’incarnent tablettes en laiton, miroirs vieillis, lustres en pastilles de nacre et boules d’opaline, apporte chaleur et âme au lieu.

Baigné de lumière, le comptoir du bar Monsieur Cadet s’ouvre sous une verrière cousue de treillage de bois et fleurissant jusqu’aux toits. Une atmosphère unique invitant la clientèle de l’hôtel et le public à déguster sa carte de cocktails de 17 heures jusque tard le soir.

A la carte, l’équipe du marché chic a imaginé 4 cocktails signature mariant les produits frais aux alcools premiums. Des accords de cognac et d’absinthe au radis et à la betterave au mélange d’aquavit, de whisky Single Malt, céleri et fenouil sauvage… le bar de Monsieur Cadet s’inspire de ses traditions pour offrir un nouveau lieu de vie parisien. Les grands classiques du cocktail comme les recettes sans alcool sont aussi proposés.

UNE MAISON DE FAMILLE
Habillées par la décoratrice Anne Gelbard, les 29 chambres et 2 suites de l’hôtel se taillent un costume au goût franchement rétro. Une dédicace aux codes et à l’élégance des années 20 et 30 associés à un confort tout contemporain.

Maison de famille et de caractère, Monsieur Cadet aime le mélange des genres, piquant à l’esprit cocotte des Années Folles sa palette de couleurs poudrées et assumées au premier.

Se fait plus masculin et sobre au second en misant sur les nuances de vert, de marine ou taupe. Le troisième étage est franchement plus extravagant, osant le rouge baiser, aventurier à l’étage supérieur, Dandy sur les bords en motifs graphiques et géométriques au cinquième, inspiré du Bauhaus sous les toits.

Hissant haut les couleurs comme les imprimés, travaillant les beaux matériaux, des marqueteries sur les portes aux rideaux de soie sauvages, fauteuils de velours, dressings sur-mesure et parquet à la Versaillaise, Monsieur Cadet s’offre une panoplie 4 étoiles de bon goût. Des salles de bain en mosaïque et carrelage rétro à la qualité du mobilier et accessoires chinés, en passant par le confort douillet des lits King Size, chaque détail a été pensé pour rendre le séjour le plus confortable et aimable.

Deux suites de charme
Au sixième et dernier étage, Monsieur Cadet dévoile ses 2 Suites de 32 à 37 m, osant la salle de bain ouverte, parisienne dans le genre et tapissée de carrelage métro et carreaux de ciment au plancher. Le reste sait accorder les tons classiques et sauvages avec une audace toujours maîtrisée.

LE SPA BY LE TIGRE
En 2013, Elodie Garamond ouvrait le Tigre Yoga Club. Un espace pour retrouver bien-être et dépassement de soi, équilibre et énergie, alignement du corps et de l’âme. Deux adresses à Paris – Le Tigre Yoga Club Rive Gauche 101 rue du Cherche-Midi, 6ème et Le Tigre Yoga Club 19 rue de Chaillot, 16ème - pour accompagner ses pratiquants dans l’éveil physique et spirituel et approfondir les secrets du yoga et du Pilates.

Aujourd’hui, Le Tigre ouvre son quatrième espace parisien au sein de l’hôtel Monsieur Cadet… après avoir ouvert un espace dédié aux happy-workers au Métro Pont de Neuilly ainsi qu’une annexe Deauvillaise au cœur des hôtels Barrière de la Côté Fleurie. Le Spa by Le Tigre de Monsieur Cadet, dédié au bien-être, ciblera spécifiquement l’apaisement du corps avec deux cabines de massages et un hammam mis à disposition de la clientèle de l’hôtel et du public. Au menu : massage signature énergétique ou apaisant, réflexologie plantaire, soins future maman et même lissage facial japonais.

NICOLAS SALTIEL, NOUVELLE GÉNÉRATION D’HÔTELIER
A seulement 29 ans, ce garçon-là aime les défis. Amateur de sport depuis toujours, hôtelier par passion, amoureux des sports équestres, il collabore pendant 4 années au sein de Moma Group. Bien inspiré par l’exemple de son père, dont la réussite dans l’assurance et l’immobilier lui ont donné le goût de l’entreprenariat, comme par le succès du Tigre Yoga Club de sa sœur Elodie Garamond, il reprend, entouré des siens, l’ancien hôtel Meyerhold début 2016 qu’il rebaptise Monsieur Cadet. Convaincu du potentiel de l’établissement, il s’entoure d’une équipe d’experts pour faire renaître un boutique-hôtel de caractère ancré dans son quartier. Il continue de développer de nouveaux projets d’hôtels et de restaurants parisiens dans le cadre du groupe familial HN6 Active, à l’image du restaurant Le Relais Boccador dans le 8ème arrondissement.

MONSIEUR CADET HOTEL****
4, rue Cadet, Paris 9ème
Tél. 01 76 76 69 26
www.monsieurcadet.com

Chambres de 150 à 240 €. Suites de 280 à 450 €.
Petit déjeuner buffet : 16 ou 19 €.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/6847

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/6847 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/6847.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »