Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Une nouvelle génération d’hôteliers tente de sortir son (...)
lundi 24 septembre 2018

Communiqué : Une nouvelle génération d’hôteliers tente de sortir son épingle du jeu

 
 

DES INVESTISSEMENTS POUR ACCOMPAGNER LA MONTEE EN GAMME
Le groupement hôtelier Citotel a noté une augmentation sur 2015-2016 des nouveaux propriétaires (environ 10%) au sein de son enseigne.
Un grand nombre a procédé à d’importantes rénovations afin de passer en 3*.
Ces propriétaires, incarnent le changement de génération et d’état d’esprit qui est en train de s’effectuer dans l’hôtellerie 2/3*.

Question :
Dans quelle tranche d’investissement vous situez vous pour la rénovation de votre établissement ?

Réponses  :
• Le François 1er à La Rochelle – Urban Style - 700 000 euros - 5 mois de fermeture – réouverture en avril 2016 – 36 chambres
• L’Alcyon à La Baule – Urban Style - 500 000 euros depuis 2009 – 32 chambres
• Stim’Hôtel à Agen - Urban Style – 350 000 euros depuis 3 ans - 58 chambres
• Château de Chapeau Cornu à Vigneu – Châteaux Demeures Hôtels & Grandes Etapes des Vignobles - 100 000 euros/an sur les 10 dernières années – 21 chambres
• Les Alizés à Dinard - Citotel – 200 000 euros depuis 2007 - 20 chambres
• Le Cornouaille Hotel - Benodet - 19 chambres – 8 mois de fermeture – réouverture fin juin 2016 - montant investissement NC

Question  :
Alors que les tarifs ont été revus à la baisse un peu partout dans les 20 premières villes françaises, avez-vous répercuté ces investissements dans votre prix moyen/chambre ?

Réponse  :
• Stim’Hôtel : les marges de la petite hôtellerie sont en baisse, nous investissons pour perdurer et bonifier notre capital
• Les Alizés : ces travaux nous ont permis de maintenir l’établissement et d’avoir un meilleur retour clientèle, sans forcément gagner plus d‘argent
• L’Alcyon : nous modulons à la baisse et à la hausse selon les périodes de réservation ; c’est une gestion au jour le jour. En avril dernier, nous avons par exemple fait moins de volume, mais un meilleur chiffre d’affaires
• Le Cornouaille : le nouveau propriétaire (un architecte d’intérieur) va répercuter ces travaux et augmenter de 20% les prix ; Bénodet s’y prête parfaitement et nous avons la clientèle pour cela.

FAIRE FACE A LA CONCURRENCE
Il existe 80 000 chambres d’hôtels à Paris et Airbnb propose à lui seul sur cette ville, plus de 100 000 appartements privés à la location de courte durée.

En dehors du tarif qui reste le critère principal, les clients revendiquent aussi la recherche de convivialité, de nouvelles expériences et de l’inédit.

Questions  :
Pour protéger l’hôtellerie professionnelle, faut-il en arriver à légiférer comme en Allemagne ou les particuliers sont obligés de demander des autorisations en mairie pour louer via des structures telles que Airbnb ?

Réponse  :
Les hôteliers interrogés sont unanimes sur la question et font remarquer que ceci vaut également pour les résidences de tourisme et chambres d’hôtes. Ils aimeraient que leurs syndicat se battent davantage pour défendre leurs intérêts sur ces points tout en reconnaissant qu’il sera difficile d’aller contre les nouvelles tendances de consommation et l’économie de partage.

CREER DE L’INTERACTIVITE
Les hôteliers aujourd’hui entendent être autre chose que de simples « marchands de sommeil » ; ils sont en prise directe avec les offices du tourisme de leur ville , les salles de spectacles mitoyennes ou encore des partenaires touristiques alentours comme l’hôtel Aubade de St Malo qui délivre des petits plats en chambres sur demande [traiteur Meunier depuis 1874], le Forme Hotel à Montpellier qui a intégré une vitrine de produits régionaux dans son lobby ou le Château de Chapeau Cornu qui propose en partenariat avec le circuit du Laquet une initiation au pilotage sur des voitures de courses.

Les packages se développent avec succès, soirée Casino ou location de vélos se multiplient. Globalement, tous ces hôteliers sont en interaction avec les prestataires touristiques alentours (golf, thalasso, cavistes, vedettes etc.) .

INNOVER PLUTOT QUE SIMPLEMENT RENOVER
D’autres sont allés encore plus loin et « dépoussière les codes du savoir recevoir pour offrir des expériences uniques » - dixit l’hôtel des Carmes qui a ouvert des chambres communicantes avec service de baby sitter sur demande.
Certains accueillent des artistes contemporains qui viennent réaliser in-situ une œuvre d’art éphémère ou proposée à la vente, ainsi Le François 1er à La Rochelle ou La Pommeraye à Nantes qui sont de véritables résidences d’artistes. . Ces derniers pouvant développer une ou plusieurs œuvres que leur inspire l’univers des établissements.

Ces hôteliers mettent en scène leur passion et font de leurs établissements de véritables lieux de vie et d’expression.

Question  :
Pensez-vous que ce soit aller un peu trop loin et qu’il convient de se recentrer au contraire sur son cœur de métier ?

Réponse  :
• Stim’Hotel à Agen : nous accueillons des hommes d’affaires en semaine et cela ne se prête pas à la clientèle, le lieu et la localisation influent beaucoup
• L’Alcyon à La Baule : cela fait longtemps que les hôteliers font rentrer des artistes chez eux. C’est aussi un état d’esprit
• Les Alizés : j’étais commercial auparavant, j’ai une vision et des envies différentes. Je réfléchis actuellement à une thématique BD, style Corto Maltese en lien avec Dinard et les corsaires…
• Le Cornouaille : notre objectif premier est d’apporter du confort aux clients (insonorisation, meilleure literie, introduction d’un espace détente avec piscine couverte, sauna, douches cascade etc.). Nous allons ouvrir des appartements intégrés pour la clientèle en séjour longue durée

L’hôtellerie à papa c’est bien fini et force est de constater qu’une nouvelle génération de propriétaires cherche à faire bouger les choses. Parmi eux, d’anciens cadres commerciaux, professions libérales qui tentent une nouvelle aventure et qui sont désireux de vivre l’expérience autrement. Rafraichissant non ?

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/6364

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/6364 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/6364.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »