Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Le tourisme asphyxié par les grèves à répétition (...)
samedi 18 novembre 2017

Communiqué : Le tourisme asphyxié par les grèves à répétition !

 

Après des semaines de conflits sociaux, le GNI sonne l’alarme. Manifestations, blocages, violences à l’encontre des forces de l’ordre, le tout relayé dans les médias du monde entier, la situation n’a que trop durer ! Cette mobilisation sociale vire à la politique de la terre brulée, menée par quelques-uns et ne représentant qu’une faible minorité de travailleurs !

Il n’est plus possible que notre pays pâtisse dans et hors ses frontières d’une situation chaotique et d’une image déplorable qui gênent les touristes hexagonaux et qui dissuadent les touristes étrangers de venir. Annulation de séjours, difficultés d’approvisionnement des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration infligent un nouveau coup dur au secteur du tourisme !

Une grève de cette ampleur à quelques semaines de l’Euro 2016 et du coeur de la saison touristique est plus qu’inadmissible ! Alors même que les taux de réservations étaient déjà décevants, le GNI redoute dorénavant des départs anticipés des touristes étrangers et des annulations massives de séjours. Une enquête montre que les taux d’occupation dans le secteur de l’hôtellerie sont redescendus au niveau de ceux des semaines qui ont suivi les attentats de novembre 2015 et que les tarifs ont baissé de 22%. La saison touristique à venir est en péril et, de manière générale, l’économie touristique qui était déjà en état de convalescence après les attentats de novembre dernier. Au manque à gagner immédiat vient s’ajouter l’image de la France à l’étranger sérieusement abimée et qu’il faudra des années à reconstruire. Le GNI déplore que quelques jours seulement ont suffi à mettre à mal les actions de promotion du tourisme français à l’étranger.

Très respectueux du droit de grève et de la liberté d’expression, le GNI condamne néanmoins fermement tous les débordements et toutes les entraves à la liberté de travailler et de circuler.

Chaque partie prenante de l’actuel conflit social doit prendre la pleine mesure de la situation et tout mettre en oeuvre pour une sortie de crise rapide, sans compromettre l’avenir de notre pays tant aux plans économique, social qu’en terme d’image. On ne peut pas impunément sacrifier le secteur du tourisme qui représente plus de 7% du PIB de l’économie nationale et deux millions d’emplois non délocalisables !

GNI de l’hôtellerie et de la restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du CT-CHRD est également président délégué du GNI.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/6239

 
 
Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien https://suiv.me/6239 vers sa source ou le lien https://suiv.me/6239.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 27 mai 2016 à 18:25, par beaufort patrick

    Certes la grève pose problème mais les élucubrations du gouvernement le sont tout autant . Jusqu’à quand faut-il accepter de se faire plumer pour assurer les bénéfices toujours plus important des multinationales .Pourquoi toujours demander aux plus humbles de se serrer la ceinture , d’être en situation précaire pendant que les grands groupes planquent leur argent dans les iles caïman pour échapper à l’impôts . Oui il faut réformer la loi sur le travail mais pourquoi y mélanger en même temps des réformes sur la possibilité de licencier plus facilement et les délocaliser sans avoir à se justifier ??

    2. le 3 juin 2016 à 17:56, par Madame loyale

    Ces grèves sont organisées par des syndicats qui ne représentent que 8 % des salariés au maximum. Donc ils ne représentent personne d’autant que les syndiqués CGT ont des regimes spéciaux type EDF,n, SNCF, etc ... La loi travail est vide de tout et ne sera pas appliquée. Donc nous avons la une grève dont le seul but est de montrer la force de la CGT en cassant les pieds de tous. Ajoutez à ça un gouvernement pitoyable. Reste plus qu’à aller dans un autre pays où les gens sont reponsables !

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »