Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Locations meublées à la nuitée : Enfin, un débat au Sénat (...)
mercredi 20 juin 2018

Communiqué : Locations meublées à la nuitée : Enfin, un débat au Sénat à la hauteur de l’enjeu et un premier pas vers la transparence au bénéfice du consommateur

 
 

L’UMIH et le GNC saluent les avancées importantes adoptées par les sénateurs ce matin, dans le cadre de l’examen du projet de loi pour une République numérique, qui apportent une réponse à leurs demandes.

Si les plateformes de mise en relation entre particuliers sont désormais des acteurs à part entière de l’économie, il était impératif et urgent d’imposer une plus grande transparence afin de rétablir une concurrence saine et d’empêcher les dérives constatées aujourd’hui ; notamment l’industrialisation cachée de services qui se développe au détriment de la protection du consommateur et au détriment des entreprises et de leurs emplois.

• En adoptant le principe du numéro d’immatriculation publié sur les annonces (possibilité offerte aux maires de communes de plus de 200 000 habitants et certains départements franciliens de mettre en place une procédure d’enregistrement pout tout type de location, résidence principale comme résidence secondaire), proposition portée par l’UMIH et le GNC depuis des longs mois, les sénateurs permettent enfin aux maires de disposer de données fiables sur l’offre touristique globale de leur commune. Ces informations sont essentielles pour conduire une stratégie locale de tourisme et la gestion de la taxe de séjour. Cette procédure est mise en place dans la quasi-totalité des capitales touristiques et elle apporte un socle d’informations sur l’identités des loueurs.

• En bloquant toute transaction supérieure aux 120 jours de la loi ALUR, les sénateurs assurent l’effectivité de la mesure, avec les moyens numériques et techniques qui sont à la disposition des plateformes : maintenant toute location d’une résidence principale de plus 120 jours sera « bloquée » par la plateforme.

• En imposant pour toutes les plateformes de publier la qualité de l’annonceur (particulier/professionnel), proposition que soutenait l’UMIH et le GNC tant pour l’hôtellerie que pour la restauration, les sénateurs souhaitent assurer la transparence pour les consommateurs et révéler les profils "avatars".

• En confirmant l’obligation de transmission automatique à l’administration fiscale des revenus des utilisateurs des plateformes en ligne, proposition également soutenue par l’UMIH et le GNC, les sénateurs visent à apporter enfin l’équité attendue par tous : les consommateurs comme les acteurs de l’économie réelle.

Néanmoins, l’UMIH et le GNC prennent rendez-vous dès maintenant avec le Gouvernement et les deux assemblées pour préparer la suite du débat parlementaire afin de maintenir et compléter les dispositions adoptées ce matin.

« Il était temps que la France agisse et prenne enfin les mesures que ses partenaires européens n’ont pas hésité à prendre pour rétablir un cadre juste et équitable entre tous les acteurs. A Barcelone, Bruxelles, Londres, Amsterdam, Rome, Madrid, Berlin… Toutes ces villes touristiques ont agi et légiféré pour imposer la transparence face à l’industrialisation cachée du phénomène. Les avancées obtenues ce matin n’opposent par l’économie réelle à l’économie dite "collaborative". Elles visent la transparence et l’équité tant attendue par tous les acteurs pour une rétablir une concurrence saine. », déclare Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH.

Enfin, l’UMIH et le GNC saluent la réponse des maires hôtes de l’Euro qui ont soutenu la mobilisation des hôteliers pour imposer aux plateformes de mise en relation la collecte de la taxe de séjour.

A propos de l’UMIH
L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) avec ses syndicats associés (GNC (Groupement national des chaînes), SNRPO (Syndicat national de la restauration publique organisée), SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale) et la CSCAD (Chambre Syndicale des Cabarets Artistiques et des Discothèques) est l’organisation professionnelle leader du secteur et porte-parole des CHRD (cafés, hôtels, restaurants, discothèques).Créée en 1949, la confédération représente, défend et promeut les professionnels indépendants cafetiers, restaurateurs, hôteliers, ainsi que les acteurs du monde de la nuit. L’UMIH est présente et active sur tout le territoire avec plus de 2 000 élus et 300 collaborateurs répartis en plus de 100 fédérations départementales (outre-mer inclus).

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/6114

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/6114 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/6114.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »