Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > La Ville de Paris et Airbnb expérimentent des mesures (...)
jeudi 21 juin 2018

Communiqué : La Ville de Paris et Airbnb expérimentent des mesures pour des locations de courte durée responsables

 
 

La Ville de Paris et Airbnb annoncent aujourd’hui la mise en œuvre de mesures concertées afin que les locations de courte durée se développent sans avoir d’impact négatif sur le logement des Parisiens.

Les Parisiens sont les plus nombreux à proposer, à l’occasion de leurs départs en vacances, la location de leur logement aux voyageurs du monde entier sur Airbnb. Cela représente une offre complémentaire de celle du secteur hôtelier : toutes deux témoignent de l’innovation et de l’hospitalité dont Paris fait preuve.

Quelques mois après la mise en œuvre de la collecte de la taxe de séjour par Airbnb, et après que la capitale a accueilli plus de 5 000 hôtes lors de l’Airbnb Open en novembre dernier, la Ville de Paris et Airbnb viennent de convenir de nouvelles mesures pour des locations touristiques plus responsables.

De nouvelles actions communes par Airbnb et la Mairie de Paris

Airbnb et la Ville de Paris veulent agir ensemble avec l’objectif commun que la règlementation appliquée aux locations de courte durée, mieux connue des Parisiens, soit mieux respectée.

A partir d’avril 2016, ils conduiront des communications communes qui cibleront les hôtes susceptibles de dépasser les quatre mois autorisés pour la location de leur résidence principale, ou ceux qui sont susceptibles de louer des logements qui ne sont pas leur résidence principale. Ces communications les appelleront à se mettre en conformité avec la réglementation parisienne. En concertation avec la Ville de Paris, Airbnb va également améliorer, sur les pages de sa plateforme, la présence et la lisibilité de l’information relative à la réglementation.

A l’issue d’une période d’expérimentation de quatre mois, l’efficacité de ces premières mesures sera évaluée, à l’aune notamment du nombre de demandes de régularisation et de l’évolution du nombre de logements loués plus de 120 jours via Airbnb. Le dispositif sera renforcé par des mesures complémentaires si nécessaire.

« La location entre particuliers est une chance pour l’attractivité de Paris et pour le pouvoir d’achat des Parisiens, mais elle ne peut se faire au détriment de l’accès au logement des habitants. Je salue ces engagements pris par Airbnb. Ils constituent un pas vers une location plus responsable, en compléments d’autres chantiers engagés comme celui sur la taxe de séjour. Les autres acteurs et agences du secteur doivent se mobiliser à leur tour, afin de créer une dynamique commune. Les villes-monde ont aussi un rôle à jouer dans cette régulation. », souligne Jean-François Martins, adjoint à la Maire de Paris en charge du tourisme et des sports.

« Par ce partenariat, Airbnb et la Ville de Paris souhaitent permettre aux Parisiens de mieux accueillir les voyageurs chez eux, en leur faisant vivre des expériences locales et authentiques, et ce tout en protégeant le logement des Parisiens. Après la collecte de la taxe de séjour, cette coopération avec Paris est une étape supplémentaire dans un partenariat de long terme avec la Ville », conclut Nicolas Ferrary, Directeur France d’Airbnb.

Rappel des règles de location de courte durée à Paris
La Ville de Paris développe une offre de logements accessibles à tous les Parisiens, tout en assurant des conditions d’accueil satisfaisantes pour les touristes. Pour garantir cet équilibre, la réglementation locale en matière de location meublée de courte durée a été récemment renforcée.

Les Parisiens propriétaires peuvent louer leur résidence principale dans la limite de la durée cumulée de 4 mois par an, sans démarche particulière à effectuer. Pour les locataires, l’autorisation du propriétaire est nécessaire à la sous-location, à l’exception notable des logements sociaux pour lesquels elle est strictement interdite. Au-delà de cette durée cumulée de 4 mois de location par an, le logement d’habitation doit faire l’objet d’une autorisation de changement d’usage (sauf cas rares prévus par la loi) : ce changement d’usage nécessite des démarches spécifiques auprès de la Ville de Paris et des mesures de compensation.

Contrevenir à ces règles expose le propriétaire à une amende pouvant atteindre 25 000 € par logement et une astreinte de 1 000€ par jour. La Ville a renforcé les contrôles dans ce domaine et mène quotidiennement des opérations sur le terrain, avec des inspecteurs dédiés, pour identifier et sanctionner les abus.

A propos d’Airbnb :
Fondée en août 2008 et basée à San Francisco, Airbnb est une plateforme communautaire qui permet de proposer, de découvrir et de réserver des logements uniques dans le monde entier en toute confiance, à partir d’un ordinateur ou d’un smartphone. Qu’il s’agisse d’un appartement pour une nuit, d’un château pour une semaine ou d’une villa pour un mois, Airbnb offre aux voyageurs une expérience unique à tous les prix, dans plus de 34 000 villes et 190 pays. Pour plus d’informations : airbnb.fr

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/5949

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/5949 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/5949.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »