Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Pierre Matuchet nommé Directeur Marketing de Voyages (...)
mardi 20 novembre 2018

Communiqué : Pierre Matuchet nommé Directeur Marketing de Voyages SNCF

 
 

A 46 ans, Pierre Matuchet prend la tête de la Direction Marketing de Voyages SNCF au 12 octobre 2015. Diplômé en 1991 de l’école Centrale, Directeur Général de VSC Technologies de 2008 à 2011 et fondateur de l’agence digitale Milky, Pierre Matuchet a développé au cours de sa carrière une expertise majeure dans les domaines du Social Media, Ecommerce, M-commerce, et du Digital Marketing.

PIERRE MATUCHET, UN ENTREPRENEUR INNOVANT
« En nommant Pierre Matuchet Directeur Marketing de Voyages SNCF, j’ai fait le choix d’un entrepreneur spécialiste du digital et des solutions innovantes. If aura à coeur d’être au plus près des attentes de nos clients ». Rachel Picard, Directrice Générale de Voyages SNCF Pierre Matuchet commence très tôt sa carrière dans l’expérience client et le digital, notamment en dirigeant le développement France puis International de OPTIMS, start-up de e-distribution dans l’hôtellerie. Après un passage de 2 ans en tant que Directeur E-commerce de Thomas Cook France, il arrive chez SNCF et prend la direction de VSCT en 2008, où il pilote toute la stratégie d’innovation de Voyages-SNCF.com. Il a notamment lancé les premières applications mobiles (5 millions de téléchargement) et sociales. Il fonde Milky en 2012, agence d’innovation digitale et réseaux sociaux et développe un savoir-faire unique pour aider les entreprises à tirer profit des ruptures technologiques, organisationnelles et économiques induites par les réseaux sociaux.

UN AMBITIEUX PROJET POUR LA DIRECTION MARKETING
La mobilité évolue, et les offres concurrentes se développent, dans ce contexte de fortes mutations, Pierre Matuchet aura notamment comme mission : d’optimiser l’offre grande vitesse au sein d’une gamme robuste et complémentaire pour développer les parts de marché de Voyages SNCF d’améliorer l’expérience clients Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Pierre Matuchet sera directement en charge de toutes les équipes de l’expérience client. Il sera notamment secondé par Valérie Dehlinger, Directrice Marketing Adjointe en charge de la stratégie d’offre.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/5289

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/5289 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/5289.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

    Les commentaires


    1. le 16 octobre 2015 à 09:24, par Hotel le Manoir St Michel

    1 milliard d’euros en 5 ans pour faire la promotion d’une entreprise qui a le monopole...

    Comme dirait l’autre "ca ne coute rien, c’est l’État qui paie." (donc vous qui lisez ces lignes).

    Et le pompon : avec le site sncf-voyage, affilié a Booking, la SNCF participe a l’optimisation fiscale a grande échelle des OTA non francais et a la destructions des petits hotels indépendants.

    Ils sont fort les américains : réussir a utiliser l’impôt des français pour subventionner une entreprise US cotée en bourse. Moi je dis respect.

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/la-sncf-un-monde-a-part-15-10-2015-1973694_2428.php

    2. le 16 octobre 2015 à 09:36, par TH

    @Jerome, le partenariat entre Expedia et Voyages-SNCF est historique. Ce n’est pas Booking car Booking ne fait pas de billet d’avion.
    Malgré les gabegies de l’entreprise, peu de gens ont le niveau de compétences de Pierre et il faudrait à la SNCF une flopée de Pierre, chacun dans leur domaine respectif, pour la remettre sur pieds.

    3. le 16 octobre 2015 à 11:26, par Hotel le Manoir St Michel

    - Je ne comprend pas l’argument "historique" pour une relation commerciale. Mon hotel "historique" de 400 ans se fait quand meme voler son nom commercial par des sociétés cotées en bourse...

    - Je ne parle pas de billet d’avions, je parle d’Hotels. Lorsqu’on fait une recherche d’hotels sur voyage-sncf.com sur une destination, seuls les hotels présentst sur booking, et uniquement eux, apparaissent dans les resultats et pas ceux d’expedia
    Faites le test sur Sables d’or les pins, vous verrez.
    Et de plus, Expedia paient-ils en France la TVA de la commission prise aux Hotels francais ?

    Donc je resume : mes impôts subventionnent une ex-société publique française qui réseserve l’exclusivité de sa clientèle hôtelière française a une Société du NASDAQ qui fiscalise a l’étranger ses commissions payées par des Hôtels français (et sans parler de la TVA).

    Ils ont pas fait l’ENA, les américains, mais ils ont tout compris.

    4. le 16 octobre 2015 à 11:51, par Guilain

    Ouh la la, on se calme et surtout on n’écoute pas le discours lobotomisant de syndicalistes franchouillards :
    Relation historique Voyages-sncf & Expedia : c’est le cas. Voyages-sncf a ouvert ses approvisionnements à d’autres sources, tant mieux. C’était plutôt couillon d’avoir attendu aussi longtemps. Espérons qu’il n’y ait pas que Booking en complément d’Expedia.
    Quant à la problématique de la TVA, on croirait entendre un vieux disque rayé d’un chanteur has been. Pour la énième fois : la TVA entre 2 entreprises est une opération NULLE (sauf biens/prestations faisant exception à la règle générale du CGI) : l’entreprise A la paie à B, puis la déduit de sa TVA à payer à l’état. Franchement que Booking facture en HT ou avec TVA n’a d’impact que sur la trésorerie de l’hôtel, aucunement sur les finances de l’état.
    Le problème de la TVA n’est pas celui là : la commission est facturée sur le TTC au lieu de l’être sur le HT. Là il y a un problème que même AccorHotels occulte dans son contrat Fastbooking.
    Par contre là où vous n’avez pas tout compris, c’est que Voyages-SNCF est une entreprise française qui paie donc ses impôts en France sur la marge réalisée : à vue de nez, sur ses 17 % Booking en reverse la moitié à Voyages-SNCF, donc la moitié de la commission est imposée en France. Quant à Expedia, Voyages-SNCF achète en net puis revend après avoir réalisé sa marge. Là aussi la marge est "taxée" en France.
    Dernier point : Booking n’est pas une société américaine. C’est depuis son 1er jour une société hollandaise, donc européenne. Si vous êtes contre la construction européenne, il y a des forums plus appropriés que ceux de TH pour vous en plaindre.
    Peut-être devrait-on envoyer les syndicalistes et politiciens français dans les universités américaines :)

    5. le 16 octobre 2015 à 14:19, par Hotel le Manoir St Michel

    "On" a juste rectifié des écrits jugés faux, c’est tout. Que vous ne deniez pas d’ailleurs : SNCF vend du Booking. Point.

    - J’ai toujours pas d’explication sur la définition du mot "historique" d’un contrat commercial, mais cela n’a pas d’importance, tout comme ma soit disant "lobotomisation" par les syndicats hôteliers, d’ailleurs inféodés a Accor : qu’est ce que j’irai y faire ?

    - Pour la TVA, je sait comment cela fonctionne, merci. J’aurai du ecrire "le commissionnement de la TVA".

    - Vous confirmez donc que la SNCF et sa filialle voyage, subventionnées avec nos impôts a 1 milliard € par mois, fait la promotion des sociétés étrangères qui ponctionnent et font baisser les marges des hôtels français. Merci.

    - Jouer sur les mots me decoit de vous : Booking.com appartient a Priceline. Priceline est européen ?

    C’est comme dire que Mc Donald est suisse car son siege européen est en suisse et General Motors est Allemand car le siege d’Opel est en Allemagne.

    - Je n’ai rien contre les américains. J’ y ai de la famille, ils nous ont sauvés en 44 et des citoyens américains ont récemment sauvé la vie de beaucoup de francais au péril de la leur dans un TGV. Thumbs up guys !

    - Oui je vais me calmer et aller ramasser des coques dans la baie de la Fresnaye, au pied du Fort la Latte, ça fait du bien.
    Faudra venir, je vous invite !

    Je profite de ce post pour dire un petit coucou a des confères Hoteliers qui riront surement en lisant le dernier paragraphe ;-)

    - Vincent et Aurélie de L’Hôtel Port Haliguen a Quiberon
    - Stéphanie et Laurent de l’Hôtel de la Porte St Malo a Dinan
    - Christophe de l’Hôtel Port Jacquet a St Cast et Marie-Laure de l’Hôtel le Trécelin a Plévenon-Cap fréhel, qui sont comme moi coincés dans un univers parallèle ou les hôtels vivent bien sans Booking ;-)

    6. le 16 octobre 2015 à 14:50, par Guilain

    Voyages-SNCF se source chez plusieurs fournisseurs et pas un seul. Merci de l’avoir fait remarquer. De là à dire que Booking est LE seul fournisseur, vous vous avancez, comme sur beaucoup d’autres sujets d’ailleurs.
    Le syndicat auquel vous faites allusion est celui dont les adhérents reprennent un discours suranné et totalement faux à propos de la TVA : ce syndicat a lobotomisé bon nombre de gens qui répètent en boucle que l’état français ne perçoit pas la TVA sur les commissions.
    Peut-on reprocher à cette entreprise de n’avoir personne de sérieux à qui parler au niveau franchouillard ? Aucune entreprise ni entité française n’a tenté de prendre la place qu’a pris Booking. Quant à espérer que Voyages-SNCF envoie des milliers de gens sur le terrain pour signer des contrats avec des gaulois qui de toute façon donneront leur meilleur tarif à Booking, c’est une réflexion plutôt... anachronique.
    Un contrat historique : vous savez très bien ce que c’est. Dans la courte vie des entreprises numériques, on peut faire allusion à ce côté historique, même s’ils n’ont pas l’âge des dolmens. C’est tellement plus facile de se moquer des "codes" du numérique plutôt que de tenter de le comprendre puis enfin de le changer. Quoi qu’on en pense, la donne peut changer à tout instant sur le web pour peu que des idées intelligentes soient reprises par des vraies personnes.
    McDo a toujours été une entreprise américaine qui a ouvert par la suite des filiales. Booking a toujours été une société hollandaise. Même si son actionnaire est devenu américain, son mode de fonctionnement est strictement hollandais. Encore une fois, plus facile de fanfaronner devant les copains que de faire l’effort de connaître son "adversaire".
    Et enfin, Voyages-SNCF (RCS 431 810 621) est une filiale de SNCF, de même que l’agence Voyages-SNCF.com (RCS 439 202 078). A elles deux, elles ont engrangé 17 millions d’euros de bénéfices en 2014. Pensez-vous sérieusement qu’elles ont été subventionnées alors qu’elles sont excédentaires ? D’ailleurs ces entreprises récentes ont des statuts qui ne sont pas ceux de la maison mère, des contrats de travail différents, etc... et surtout une culture du résultat qui fait défaut à la SNCF.
    Effectivement, un peu d’air frais ne pourra que faire du bien

 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »