Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Bilan estival de la fréquentation touristique 2014 de (...)
lundi 18 juin 2018

Communiqué : Bilan estival de la fréquentation touristique 2014 de la destination Paris - Ile-de-France

 
 

Le Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France et l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris ont décidé de passer cette année à une vision commune de la fréquentation touristique. Sensibles à la création de la Métropole du grand Paris à horizon janvier 2016, tout comme aux déplacements des visiteurs au-delà des frontières administratives, le nouveau périmètre étudié inclut Paris, le « Grand Paris »[1]et l’ensemble de la destination Paris Île-de-France.

Un niveau élevé de fréquentation touristique, en léger retrait par rapport à 2013
Au premier semestre 2014, la fréquentation dans le grand Paris et sa région s’est maintenue à un niveau élevé : respectivement 11 millions (-1,1 %) et 15,7 millions (-1,6 %) d’arrivées hôtelières.

La fréquentation internationale, avec 5,4 millions d’arrivées hôtelières dans le grand Paris (-0,9 % par rapport à 2013) et 7,3 millions en Île-de-France (+0,1 %), reste proche du niveau record de 2013 dans les deux zones. La baisse de la fréquentation hôtelière française au premier semestre 2014 (-1,3 % dans le grand Paris, -3,1 % en Île-de-France) est moins sévère qu’au premier semestre 2013 (-9,2 % dans le grand Paris, -5,6 % en Ile-de-France), ce qui pourrait annoncer un retour de croissance en fin d’année.

« La diminution de la fréquentation touristique de la clientèle française se poursuit plus modérément. Je lance donc un appel à la SNCF. Les prix pratiqués à destination de ces visiteurs sont trop élevés, les freinent et les empêchent de découvrir notre destination. Les professionnels du tourisme sont prêts à aller à la reconquête des visiteurs français. Toutefois il convient que la SNCF joue son rôle » explique François Navarro, Directeur général du CRT Paris Ile-de-France.

Cette stagnation de la fréquentation hôtelière explique la très légère évolution des taux d’occupation hôteliers (TO) : +0,3 point en Île-de-France, avec un TO de 73,5 % et -0,2 point pour le grand Paris, avec un TO de 75,8 % ; -0,4 point à Paris, avec un TO de 77,6 %.

La baisse importante des nuitées d’affaires dans l’ensemble de la région (-11,7 %) est l’un des symptômes de l’apathie économique. Toutefois, la timide reprise anticipée par le FMI (+1 % de croissance du PIB au 4ème trimestre 2014), et le calendrier des manifestations professionnelles prévues à l’automne, pourraient profiter au tourisme d’affaires.

La fréquentation des musées et monuments franciliens est plutôt en hausse notamment au Grand Palais, à la tour Montparnasse, au Petit Palais, au domaine de Versailles, au musée national du château de Fontainebleau ainsi qu’au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

Une disparité de croissance au sein des clientèles internationales
Au premier semestre, le panorama de la fréquentation touristique est contrasté d’une nationalité à l’autre et d’un territoire à l’autre. Le premier marché étranger du grand Paris, les USA, enregistre une progression de 3,8 % des arrivées hôtelières (847 000) avec toutefois de plus courts séjours (2,7 nuits) qu’en 2013 (-4,1 %). A l’échelle de la région, les Britanniques sont les plus nombreux (987 000 arrivées hotelières, -3,5 % par rapport à 2013). Ils sont les tous premiers visiteurs étrangers de Disneyland© Paris qui exerce un indéniable attrait sur cette clientèle. Parmi les visiteurs européens, après une baisse régulière depuis près de 10 ans, la bonne surprise vient d’un retour à la croissance des Espagnols : +2,4 % dans le grand Paris (259 000 arrivées hôtelières) et +3,5 % en Ile-de France (403 000 arrivées hôtelières). Il en est de même pour les Italiens qui privilégient dans leur majorité Paris intramuros (359 000 arrivées hôtelières dans le grand Paris, en progression de +1,4 %). Egalement très attirés par Disneyland© Paris, ils sont 115 000 à séjourner en grande couronne (soit +18,5 %).

Tous marchés confondus, la palme de la croissance pour ce premier semestre 2014 revient aux marchés des Proche et Moyen Orient : +26,2 % d’arrivées hôtelières dans Paris intra-muros où ils séjournent le plus volontiers. En 2014, rompant avec ses traditions, le marché chinois semble se recentrer sur Paris intra-muros (+8,2 % d’arrivées hôtelières chinoises, -4,5 % en petite couronne et -15 % en grande couronne).

La Russie et le Japon enregistrent des baisses de fréquentation à l’échelle régionale (respectivement -8,1 % et -4,8 % d’arrivées hôtelières) et dans la capitale (-5,1 % et -2,2 % d’arrivées hôtelières). Il s’agit de contrecoups liés à la situation économique de ces pays : leurs monnaies sont dépréciées et leurs perspectives de croissance, faibles.

Enfin, en Europe, la Suisse, l’Allemagne et les Pays-Bas enregistrent des baisses de fréquentation plus prononcées à Paris (respectivement –10,8 %, -13,1 % et -10,0 % d’arrivées hôtelières) qu’en Île-de-France.

« Le rayonnement de la capitale et de sa région et le dynamisme des marchés lointains permettent de compenser les effets sur la fréquentation touristique de la crise en Europe. Ce constat conforte les actions de l’Office en direction des marchés, fidèles, comme les Etats-Unis, le Japon et l’Australie et à fort potentiel, comme la Chine, l’Asie du Sud Est, l’Amérique latine et le Moyen-Orient.

Il continuera de le faire dans un cadre de collaboration renforcée avec le CRT Paris Ile-de-France », explique Nicolas Lefebvre, Directeur général de l’OTCP.

Juillet-Aout : une fréquentation stable
Les dispositifs d’observation du CRT Paris Ile-de-France comme ceux de l’OTCP s’accordent sur une bonne tenue de la fréquentation en juillet. L’activité touristique du mois est qualifiée de « bonne » par 53 % des 300 professionnels franciliens du tourisme interrogés chaque mois par le CRT, de « moyenne » par 39 %. Seuls 8 % l’estiment « mauvaise », voire « très mauvaise ».
Au mois d’août, la fréquentation touristique à Paris Île-de-France est plus mitigée : elle est jugée « moyenne » par 42 % des professionnels interrogés par le CRT, « bonne » par 41 % et « mauvaise » par 17 %. Ces résultats sont cependant supérieurs à ceux enregistrés ces dernières années.

Selon les données MKG Hospitality, qui portent sur les performances hôtelières de la première quinzaine d’août dans la capitale, à dates égales en 2013, le taux d’occupation (TO) des hôtels parisiens atteint 85 % (+6,4 points). Les samedi 9 et vendredi 15 août voient leur TO dépasser la barre des 90 %.

Des perspectives encourageantes pour la rentrée
Plus de la moitié (52 %) des professionnels interrogés par le CRT, qualifie de « bon », voire « très bon » l’état des réservations pour le mois de septembre. Ils sont 36 % à le considérer « moyen » et 12 % à le juger « mauvais » voire « très mauvais ». A moyen terme, les professionnels restent optimistes puisque deux-tiers d’entre eux (66 %) prévoient une amélioration de leur activité, 25 % une stabilisation et 9 % une dégradation.

Une fin d’année au programme étincelant
Dès la rentrée, un impressionnant agenda d’ouvertures et de manifestations portera le rayonnement de la capitale et de sa région. A l’été, ce renouvellement se nommait « Ratatouille », nouvelle attraction de Disneyland© Paris.

En septembre, il se poursuit à travers une myriade d’expositions :
« Impression, soleil levant : à l’aube de l’Impressionnisme », au musée Marmottan Monet ;
« Maya, 3 000 ans de civilisation », la plus grande exposition maya jamais réalisée dans le monde, au musée du Quai Branly

La semaine du 25 octobre consacrera l’art moderne à Paris avec trois (ré) ouvertures emblématiques : celle du musée Picasso, de la fondation LVMH pour l’art contemporain et la livraison de la première phase de travaux de la Monnaie de Paris. Un mois plus tard, la grande rétrospective de l’œuvre de Jeff Koons, au Centre Pompidou et l’exposition consacrée à Hokusaï, au Grand Palais, devraient attirer les foules.

Côté tourisme d’affaires, la série de grands salons professionnels inscrits au planning du second semestre devrait assurer une fréquentation renforcée : Mondial de l’automobile, SIAL, Equip’hôtel… etc.

Et les congrès ne sont pas en reste, notons parmi les plus grandes manifestations : l’IEEE Visualization Conference 2014 qui célèbrera son 25ème anniversaire, l’International Conference on Image Processing (l’ICIP), la 89ème réunion annuelle de la SOFCO, etc.

[1] Le Grand Paris : Paris et les départements de la petite couronne (Paris, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Hauts-de-Seine)

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/4108

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/4108 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/4108.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Message limité à 5000 caractères.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »