Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Contrôle hotel.info : quand l’hôtellerie oscille entre (...)
lundi 17 décembre 2018

Communiqué : Contrôle hotel.info : quand l’hôtellerie oscille entre propreté étincelante et phobie du nettoyage

 
 

Le démon du nettoyage n’est pas forcément au rendez-vous dans tous les hôtels. Le portail de réservation hotel.info dévoile la situation par rapport à la propreté dans le milieu hôtelier en France et vous montre comment faire valoir vos revendications une fois sur place si le manque d’hygiène est source de désagréments.

Proposer une chambre propre au client devrait être chose évidente pour tous les hôteliers. Le portail de réservation international hotel.info a analysé les évaluations de ses six millions de clients sur ce sujet afin de savoir dans quelles villes la propreté des hôtels est félicitée, et dans lesquelles les hôteliers font preuve d’un peu de « laisser-aller ».

La propreté des 10 plus grandes villes de France*

Les 5 villes les mieux notées
Rang Ville Évaluation propreté
(Note maximale : 10)
1 Strasbourg 8,37
2 Nantes 8,28
3 Toulouse 7,91
4 Marseille 7,86
5 Bordeaux 7,83
Les 5 villes les moins bien notées
Rang Ville Évaluation propreté
(Note maximale : 10)
1 Nice 7,37
2 Montpellier 7,52
3 Paris 7,63
4 Lille 7,67
5 Lyon 7,81

Une petite chose auparavant : d’après les évaluations des clients, l’hôtellerie française ne fait pas vraiment partie des meilleurs élèves. La Suisse avec 8,46 points et l’Autriche avec 8,40 points font par exemple clairement meilleure figure. Toutefois, la France, avec ses 7,80 points, devance encore le Royaume-Uni (7,66) ou le Danemark, avec seulement 7,51 points. En outre, certaines villes se démarquent nettement de la moyenne nationale.

Ainsi, en comparant les 10 plus grandes villes françaises, il apparaît que la serpillère est utilisée avec soin en particulier à Strasbourg (8,37). À Nantes (8,28) également, les hôteliers se plient à cette obligation. Cependant, à Nice (7,37), les clients se montrent moins satisfaits. Même si l’hôtellerie s’y est légèrement améliorée par rapport à l’année précédente, la ville demeure toujours dernière du classement. La capitale, avec ses 7,63 points, ne se couvre pas non plus de gloire et a encore un grand potentiel de rattrapage au niveau national et international.

Métropoles internationales choisies en matière de propreté*

Les 10 métropoles les mieux notées
Rang Métropole Évaluation propreté
(Note maximale : 10)
1 Tokyo 8,93
2 Varsovie 8,76
3 Séoul 8,73
4 Bratislava 8,54
5 Sofia 8,54
6 Moscou 8,45
7 Lisbonne 8,41
8 Helsinki 8,40
9 Bangkok 8,36
10 Berne 8,35
Les 10 métropoles les moins bien notées
Rang Métropole Évaluation propreté
(Note maximale : 10)
1 Rio de Janeiro 7,29
2 Londres 7,52
3 Oslo 7,53
4 Amsterdam 7,58
5 Copenhague 7,60
6 Paris 7,63
7 Athènes 7,68
8 São Paulo 7,69
9 Bruxelles 7,71
10 Kiev 7,71

La samba plutôt que la propreté
En comparant plusieurs métropoles majeures internationales, il apparaît que les hôteliers de Tokyo excellent tout particulièrement. Mais à Varsovie également, les clients pourraient manger par terre, comme le dit le dicton.

Le Brésil marque pour sa part un but contre son propre camp : la Coupe du Monde constituait pour les hôtels du pays hôte une occasion idéale de redorer leur image. Cependant, le tumulte provoqué par la Coupe du Monde semble avoir semé tant d’agitation qu’il ne restait plus suffisamment de temps pour les services de nettoyage. Par rapport à l’an dernier, les notes de propreté et d’hygiène de Rio (7,29) et de São Paulo (7,69) sont nettement inférieures à celles de l’année précédant la Coupe du Monde. En ce qui concerne les hôtels européens tels que ceux de Londres (7,52), il peut être utile de jeter un œil aux évaluations en ligne des clients avant la réservation pour éviter les mauvaises surprises. Il existe certes de nombreux très bons hôtels dans les métropoles, mais il en existe également qui ne prennent pas la propreté très à cœur.

N’attendez pas pour dénoncer des manquements
Si vous trouvez des traces de rouge à lèvres sur les coussins, un miroir sale dans la salle de bains, ou si vous n’osez pas entrer dans la douche pieds nus, la première étape est d’en informer le personnel de l’hôtel ou le prestataire de voyage en cas de forfait. Le client doit rester poli, mais toutefois réagir et exiger que le problème soit immédiatement éliminé, ou de déménager dans une autre chambre.

Il est important de signaler le problème sans attendre et à la personne responsable. « Il est nécessaire d’adresser immédiatement les réclamations au prestataire de voyage sur place ou à la gestion de l’hôtel. Cela n’est pas suffisant d’en informer uniquement les employés à la réception » explique Ralf Priemer, directeur général d’hotel.info. « Si les problèmes ne sont pas éliminés sur place et si la question litigieuse ne peut pas être résolue autrement, les griefs doivent être de préférence désignés par écrit et accompagnés de photos. »

Dans un pareil cas, il est nécessaire de décider si un litige à l’issue du séjour en vaut la peine. Le Centre Européen des Consommateurs, représenté dans 28 pays ainsi qu’en France, apporte une première aide. Il y est possible d’obtenir des renseignements utiles ainsi qu’une vue d’ensemble indicative des minorations du prix du séjour qu’il est possible de faire valoir en fonction du pays.

Pour ceux désirant faire valoir leurs revendications devant les tribunaux, il est utile d’estimer dans un premier temps si la réclamation nécessite réellement un litige. La plupart du temps, de tels conflits coûtent beaucoup de temps et d’énergie, et éventuellement le repos procuré par les vacances.

* Les clients ayant séjourné à l’hôtel évaluent l’établissement réservé sur hotel.info après leur départ de l’hôtel à l’aide d’un système de points (de 0 à 10). Outre des critères tels que la qualité de la chambre et le rapport qualité/prix, il est également possible de noter l’amabilité et la compétence du personnel ainsi que la propreté de la chambre. En cas de note identique, les établissements ont été départagés sur la base de la valeur de la troisième décimale.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/4055

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/4055 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/4055.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 
 

Un avis, un commentaire ?


À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori : votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
- ...
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »