mercredi 28 septembre 2022

Accor - Résultats Annuels 2021 : rebond significatif de l’activité confirmé en 2021

 

Croissance du revpar mois après mois depuis avril
Poursuite de l’amélioration de la sensibilité opérationnelle génération de liquidité positive au second semestre
Chiffre d’affaires en hausse de 36% à 2 204 m€ (+34% à pcc)
Excédent brut d’exploitation positif à 22 m€
Résultat net part du groupe positif à 85 m€

Sébastien Bazin, Président-directeur général de Accor, a déclaré : Après un début d’année encore perturbé par les contraintes sanitaires, 2021 a été marquée dès le printemps par une amélioration sensible de notre activité et une dynamique toujours plus forte mois après mois jusqu’en décembre. Nos performances solides reflètent la force de nos marques, notre discipline financière et les efforts de nos équipes qui, tout au long de l’année, ont fait preuve de détermination, de ténacité et de générosité. Grâce à leur mobilisation, nous sortons renforcés de cette crise et avons gagné des parts de marché dans toutes nos régions clés. De plus, notre pipeline a continué à s’enrichir, notre segment Luxe & Haut de gamme représentant aujourd’hui près de 40% des futures ouvertures, soit 12 points supplémentaires ces 4 dernières années. Alors que l’envie d’évasion et le désir de voyager n’ont jamais été aussi forts, nous sommes donc en ordre de marche pour capturer le rebond sur tous nos marchés. En 2022, nous continuerons ainsi à déployer notre vision d’un tourisme toujours plus expérientiel, responsable et facilité par le digital. Fort de ces atouts, nous sommes confiants dans notre capacité à créer durablement de la valeur pour nos partenaires et nos actionnaires.

Depuis avril 2021, Accor a enregistré un rebond séquentiel de son activité se reflétant par un RevPAR s’améliorant mois après mois. Cette amélioration de la demande s’est traduite par des prix moyens par chambre proches voire, dans de nombreuses destinations sur la fin de l’année 2021, supérieurs à ceux précédant la crise de la Covid-19. Bien que les effets de cette crise inédite liée à la pandémie de la Covid-19 ne soient pas encore effacés, l’ensemble des géographies du Groupe semble désormais sur la voie d’un retour à une activité plus « normalisée ». Avec l’apparition du variant Omicron, l’activité a marqué une pause dans l’amélioration mensuelle du RevPAR depuis le mois d’avril. Néanmoins, celle-ci enregistre déjà un redémarrage en février.
Au cours de l’année 2021, Accor a ouvert 288 hôtels (en organique) correspondant à 41 000 chambres, soit une croissance nette du réseau de +3% au cours des 12 derniers mois. À fin décembre 2021, le Groupe dispose d’un parc hôtelier de 777 714 chambres (5 298 hôtels) et d’un pipeline de 214 000 chambres (1 218 hôtels).

Pour l’exercice 2022, le Groupe anticipe une croissance nette du réseau de 3,5%.

Chiffre d’affaires du Groupe

Pour l’exercice 2021, le Groupe enregistre un chiffre d’affaires de 2 204 millions d’euros en hausse de 34% à périmètre et change constants (pcc) par rapport à l’exercice 2020. Par activité, cette augmentation se décline en une hausse de 36% pour HotelServices et de 29% pour les Actifs Hôteliers et Autres. Par souci de comparaison avec le RevPAR (donné en variation par rapport à l’exercice 2019 dans l’ensemble de ce communiqué), le chiffre d’affaires baisse de -42% à pcc par rapport à l’exercice 2019.

Les effets de périmètre (acquisitions et cessions) contribuent positivement pour 47 millions d’euros liés essentiellement à la consolidation globale de sbe depuis le T4 2020.

Les effets de change ont un impact négatif de -13 millions d’euros, liés essentiellement au Dollar américain (-4%).

En millions d’euros 2020 2021 Variation
(publiée)
Variation
(pcc) [1]
vs 2020
Variation
(pcc) [1]
vs 2019
HotelServices 1 142 1 582 39% 36% -46%
Actifs Hôteliers et Autres 488 633 30% 29% -35%
Holding & Intercos -9 -11 N/A N/A N/A
TOTAL 1 621 2 204 36% 34% -42%

Chiffre d’affaires de HotelServices

HotelServices, qui regroupe les redevances de Management & Franchise (M&F) et les Services aux propriétaires, a généré un chiffre d’affaires de 1 582 millions d’euros, en hausse de 36% à pcc par rapport à l’exercice 2020 (-46% à pcc par rapport à l’exercice 2019). Cette hausse reflète un fort rebond de l’activité observé au cours du second semestre.

L’activité Management & Franchise (M&F) enregistre un chiffre d’affaires de 518 millions d’euros, en hausse de 74% à pcc par rapport à l’exercice 2020 (-51% à pcc par rapport à l’exercice 2019) avec des performances régionales corrélées à la reprise de l’activité des pays concernés. De manière générale, la dégradation plus importante du chiffre d’affaires M&F par rapport au RevPAR (en baisse de -46% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019) s’explique par la forte baisse des redevances adossées à la marge opérationnelle (ou « incentive fees ») des hôtels au sein des contrats de management.

En millions d’euros 2020 2021 Variation
(pcc) [1]
vs 2020
Variation
(pcc) [1]
vs 2019
Europe du Sud 80 141 72% -47%
Europe du Nord 51 91 81% -64%
ASPAC 72 98 34% -52%
IMEAT 36 77 112% -43%
Amériques 52 111 97% -41%
TOTAL 292 518 74% -51%

Le RevPAR du Groupe affiche une baisse globale de -46% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019. Cette baisse reflète un environnement impacté par les mesures sanitaires liées aux résurgences de l’épidémie de la Covid-19, malgré une nette amélioration de l’activité globale depuis le mois d’avril 2021.

L’Europe du Sud, tirée par la France, affiche un RevPAR en baisse de -41% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019. Ce chiffre traduit en réalité une nette amélioration séquentielle de cet indicateur qui était en baisse de « seulement » -17% sur le quatrième trimestre (i.e. +7 points de pourcentage entre le troisième et le quatrième trimestre).

  • En France, le RevPAR est en baisse de -39% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019. Le dynamisme de la demande domestique de tourisme de Loisirs a permis à la province de voir son activité repartir dès cet été (RevPAR en baisse de -27% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019 avec des prix moyens en ligne avec ceux de 2019). Dans les mois qui ont suivi, le retour de la clientèle d’affaires (notamment d’événements intra-entreprises) a bénéficié à la région parisienne avec un RevPAR en baisse de -56% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019.
  • En Espagne, le RevPAR est en baisse de -52% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019 avec un fort redémarrage de l’activité à partir du mois de juin.

L’Europe du Nord affiche une amélioration séquentielle plus limitée (+2 points de pourcentage entre le troisième trimestre et le quatrième trimestre) et termine l’exercice 2021 avec un RevPAR en baisse de -57% par rapport à l’exercice 2019.

  • Au Royaume-Uni, le RevPAR est en baisse de -49% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019 avec un schéma de reprise comparable à celui de la France. La province (-34% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019) a bénéficié de la demande domestique de tourisme de Loisirs avec un prix moyen supérieur au niveau de 2019. Londres, plus dépendante de la clientèle internationale, enregistre un RevPAR en baisse de -63%.
  • En Allemagne, où les restrictions sanitaires ont été plus fortes que dans les pays voisins, le RevPAR est en baisse de -66% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019.

L’Asie-Pacifique retrouve une amélioration séquentielle de son RevPAR (+9 points de pourcentage entre le troisième trimestre et le quatrième trimestre) après un troisième trimestre marqué par de nouvelles restrictions liées à la Covid. Le RevPAR est en baisse de -49% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019.

  • Le Pacifique a bénéficié du relâchement des restrictions sanitaires dès le mois d’octobre à Sydney et de la réouverture progressive des frontières intérieures en Australie. Le RevPAR est en baisse de -42% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019. Le rebond de l’activité s’est confirmé au mois de janvier 2022 et devrait se poursuivre avec la réouverture des frontières internationales depuis le 21 février en Australie.
  • En Chine, la reprise du RevPAR est plus heurtée, affectée par la résurgence du virus de la Covid-19 et l’application d’une stricte politique « zéro Covid ». Le RevPAR est en baisse de -32% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019.
  • En Asie du Sud-Est, les signes d’amélioration apparaissent du fait de l’accélération des programmes de vaccination et du relâchement des restrictions sanitaires notamment en Thaïlande et en Indonésie. L’activité à Singapour reste fortement liée aux quarantaines de voyageurs. Dans la région, le RevPAR est en baisse de -66% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019.

Dans la région Inde, Afrique, Moyen-Orient & Turquie, le rebond de l’activité entre le troisième et le quatrième trimestre a été remarquable (+28 points de pourcentage avec un RevPAR supérieur au niveau de 2019 sur le dernier trimestre). Si l’activité en Arabie Saoudite reste contrainte par les fortes restrictions pesant sur les pèlerinages religieux, les Émirats Arabes Unis bénéficient de la demande liée à l’exposition universelle à Dubaï qui se tient depuis le 1er octobre 2021. Le RevPAR est en baisse de -28% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019 dans cette région.

En Amériques, l’amélioration du RevPAR est également notable (+18 points de pourcentage entre le troisième trimestre et le quatrième trimestre) ce qui conduit à un RevPAR pour l’année 2021 en baisse de -46 % par rapport à 2019.

  • L’Amérique du Nord/Centrale et Caraïbes affiche un RevPAR en baisse de -48% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019. Le relâchement des restrictions de déplacement entre le Canada et les États-Unis et les vacances de Noël ont accéléré la reprise en fin d’année.
  • En Amérique du Sud, où le RevPAR est en baisse de -42% sur l’exercice 2021 par rapport à l’exercice 2019. L’amélioration s’est poursuivie tout au long de l’année portée par la montée en puissance des campagnes de vaccination. Au cours des derniers mois de l’exercice 2021, les prix moyens avaient retrouvé des niveaux supérieurs à ceux de 2019 à pcc.

Le chiffre d’affaires des Services aux propriétaires, qui inclut la division Ventes, Marketing, Distribution et Fidélisation, ainsi que les services partagés et le remboursement des coûts de personnel des hôtels, s’élève à 1 064 millions d’euros sur l’exercice 2021, en baisse de -43% par rapport à 2019. La reconnaissance du chiffre d’affaires lié à l’expiration de points de fidélité en fin d’année est venue atténuer la baisse du chiffre d’affaires de cette activité par rapport à l’activité Management & Franchise (M&F).

Chiffre d’affaires des Actifs hôteliers et Autres

Le chiffre d’affaires des « Actifs Hôteliers et Autres » est en hausse de 29% à pcc par rapport à l’exercice 2020 et en baisse de -35% à pcc par rapport à l’exercice 2019. Ce segment, fortement lié à l’activité en Australie, a notamment bénéficié de la reprise de la demande de tourisme de Loisirs au premier semestre et en fin d’année 2021 sur la côte Nord-Est du pays où sont situées en majorité les activités Strata du Groupe (i.e. activité de distribution de chambres et d’appartements et de gestion de propriétés).

Depuis début 2021, ce segment comprend les Nouvelles Activités (services de conciergerie, location de résidences de Luxe, ventes privées de séjours hôteliers et services digitaux pour hôteliers) qui sont toujours impactées de manière différentiée entre les activités très affectées directement liées au Voyage telles que les locations de logements de particuliers onefinestay et les activités digitales telles que les services de D-EDGE.

À fin décembre 2021, ce segment, qui regroupe notamment les hôtels en location et en pleine propriété, comprend 117 hôtels et 23 309 chambres.

Excédent Brut d’Exploitation positif

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) du Groupe s’établit à 22 millions d’euros en 2021, alors qu’il était négatif à -391 millions d’euros en 2020. La sensibilité de l’EBE au RevPAR ressort -16,4 millions d’euros pour chaque point de baisse de RevPAR par rapport à 2019 (ce chiffre était de -18,7 millions d’euros en 2020). Ce résultat est lié à la reprise de l’activité qui implique une meilleure absorption des coûts fixes. Les initiatives d’économies de coût permanentes, partiellement compensées par des subventions gouvernementales plus faibles que l’année passée, portent également leurs fruits.

En millions d’euros 2020 2021 Variation
(pcc) [1]
vs. 2019
HotelServices -257 93 -82%
Actifs Hôteliers et Autres -22 48 -57%
Holding & Intercos -112 -119 N/A
TOTAL -391 22 -87%

La marge sur excédent brut d’exploitation ressort à 1,0% en 2021 contre -24,1% en 2020.

En millions d’euros Hotel Services Actifs hôteliers
et Autres
Holding
& Intercos
ACCOR
Chiffre d’affaires 2021 1 582 633 -11 2 204
EBE 2021 93 48 -119 22
Marge sur EBE 6% 8% N/A 1%
Chiffre d’affaires 2020 1 142 488 -9 1 621
EBE 2020 -257 -22 -112 -391
Marge sur EBE -23% -5% N/A -24%

Excédent Brut d’Exploitation d’HotelServices par métier

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) d’HotelServices est positif à 93 millions d’euros sur l’exercice 2021. Ce chiffre résulte d’un EBE positif pour Management & Franchise (M&F) et d’une contribution négative des Services aux propriétaires. Cette dernière reflète une part importante de coûts fixes dans un environnement de forte baisse du RevPAR pour l’activité de Ventes, Marketing, Distribution et Fidélisation (SMDL). Les refacturations de coûts des hôtels (dont le chiffre d’affaires s’élève à 555 millions d’euros) restent structurellement à l’équilibre en EBE.

Excédent Brut d’Exploitation Management & Franchise par région

En millions d’euros 2020 2021 Variation (pcc) [1] vs. 2019
Europe du Sud 14 96 -54%
Europe du Nord -11 47 -74%
ASPAC 21 51 -64%
IMEAT 1 41 -63%
Amériques 0 40 -67%
TOTAL 25 275 -64%

La division Management & Franchise d’HotelServices affiche un Excédent Brut d’Exploitation (EBE) à 275 millions d’euros significativement plus élevé qu’en 2020 (25 millions d’euros) et en baisse de -64% en données comparables par rapport à 2019. Toutes les régions affichent désormais un EBE nettement positif.

Excédent Brut d’Exploitation des Actifs Hôteliers et Autres

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) des Actifs hôteliers et Autres s’élève à 48 millions d’euros en 2021 contre -22 millions d’euros en 2020. Ce segment est essentiellement tiré par l’Asie-Pacifique où l’activité s’est reprise au premier semestre et en fin d’année 2021. Les Nouvelles Activités, comprises dans ce segment depuis début 2021, sont proches de l’équilibre au niveau de l’EBE.

Résultat Net positif

En millions d’euros 2020 2021
Chiffre d’affaires 1 621 2 204
Excédent brut d’exploitation -391 22
Marge sur excédent brut d’exploitation -24% 1%
Résultat d’exploitation -665 -228
Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence -578 -273
Produits et charges non courants -958 554
Résultat opérationnel -2 201 53
Résultat net des activités poursuivies, part du Groupe -2 244 8
Résultat des activités non poursuivies 257 77
Résultat net, part du Groupe -1 988 85

Le résultat net part du Groupe est un bénéfice de 85 millions d’euros contre une perte de -1 988 millions d’euros en 2020. Trois éléments sont à noter :

  • La quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence négative à hauteur de -273 millions d’euros en 2021 est essentiellement liée aux pertes opérationnelles de AccorInvest. Les restrictions de déplacement en Europe ont fortement impacté la société au cours de la première moitié de l’année. Leur relâchement au cours des mois qui ont suivi a permis de limiter les pertes au second semestre.
  • Les produits et charges non courants d’un montant de 554 millions d’euros comprennent essentiellement un impact de 649 millions d’euros constaté suite à la cession partielle d’une tranche de 1,5% des titres dans Huazhu en février 2021. En 2020, la perte de -958 millions d’euros comprenait principalement des dépréciations d’actifs.
  • Le résultat des activités non poursuivies reflète principalement une reprise partielle des provisions couvrant les risques liés aux garanties données dans le cadre de la cession d’AccorInvest.

Nouvelle réduction de la consommation de liquidité mensuelle

En millions d’euros 2020 2021
Excédent Brut d’Exploitation (EBE) -391 22
Coût de l’endettement financier net -66 -83
Impôts sur les sociétés payés 16 -36
Remboursement de la dette de loyers -83 -88
Charges et produits non décaissés dans l’EBE et autres 160 49
Marge brute d’autofinancement avant éléments non récurrents -365 -137
Investissements récurrents -102 -122
Variation du besoin en fonds de roulement et des actifs de contrats -260 13
Free Cash-Flow récurrent -727 -246
Dette nette 1 346 1 844

Au cours de l’exercice 2021, le free cash-flow récurrent du Groupe s’est significativement amélioré passant de -727 millions d’euros en 2020 à -246 millions d’euros en 2021.

Le coût de l’endettement financier net est en hausse entre les exercices 2020 et 2021 traduisant l’impact de la révision à la baisse de la note de crédit par S&P en août 2020.

Les Investissements récurrents, qui incluent les « key money » versés par HotelServices dans le cadre de son développement et les investissements dans le digital et l’informatique ont été contenus pour terminer à un montant inférieur à la fourchette indiquée initialement de 150 à 200 millions d’euros.

La Variation de besoin en fonds de roulement revient proche de l’équilibre. En 2021, le paiement des redevances a été en ligne avec l’activité 2021 en plus du recouvrement de certaines redevances sur lesquelles des délais de paiement allongés avaient été accordés à certains propriétaires d’hôtels.

La consommation de liquidité moyenne mensuelle s’inscrit en forte baisse sur l’exercice 2021 à 20 millions d’euros contre 61 millions d’euros en 2020. Au cours du second semestre 2021, le Groupe était revenu en situation de génération positive de liquidité.

La Dette Financière Nette du Groupe au 31 décembre 2021 s’établit à 1 844 millions d’euros, contre 1 346 millions d’euros du 31 décembre 2020.

L’exercice 2021 a été l’occasion pour Accor de continuer à optimiser le profil de sa dette tout en poursuivant l’alignement de sa stratégie de financement à ses ambitions RSE. Accor a en effet émis sa première obligation indexée sur les objectifs de développement durable du Groupe (« Sustainability-Linked Bond » ou SLB). Le coupon de l’emprunt obligataire de 700 millions d’euros est indexé sur les objectifs de réduction d’émission de carbone de Accor. Le produit de cette émission a permis entre autres de refinancer 448 millions d’euros de dettes existantes avec des maturités à horizon 2023 et 2024, au travers d’une opération de « Liability Management » associée à la nouvelle émission. Au-delà, cette opération a démontré la volonté du Groupe d’accélérer sa transition vers une croissance durable, de poursuivre son engagement notamment en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’affirmer ses valeurs environnementales et sociales en y impliquant toute la chaîne de valeur.

Au 31 décembre 2021, le coût moyen de la dette du Groupe s’établissait à 2,2% avec une maturité moyenne de 4 années, sans échéance significative de remboursement avant 2026.

À fin décembre 2021, en ajoutant les deux lignes de crédit non-tirées de 1,8 milliard, Accor dispose de 3,4 milliards de liquidité. À la fin de l’année 2021, le Groupe a notamment renégocié avec succès le covenant associé à la ligne de crédit principale de 1 200 millions d’euros désormais assise sur un covenant de liquidité jusqu’à décembre 2023 avant de revenir sur le covenant de ratio d’endettement net initial.

Plan d’économie de coûts récurrents RESET de 200 millions d’euros finalisé à la fin de l’année 2022

Après un impact positif de 20 millions d’euros sur l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) en 2020, l’impact incrémental a été de 110 millions d’euros sur l’exercice 2021. Ce chiffre reflète une accélération par rapport aux plus de 70 millions d’euros attendus
initialement, grâce à la réalisation du plan de départ de personnel et au contrôle de coûts de consultants. En 2022, la finalisation du plan résultera en un impact positif de 50 millions d’euros sur l’EBE.

Dividende

Accor concentre ses efforts sur le retour de sa profitabilité initié en 2021, en bénéficiant du rebond de l’activité et de l’impact positif durable de son plan d’économie de coûts RESET. Le Groupe vise à restaurer un dividende ordinaire calculé sur la base de 50% de son free cash-flow récurrent, en ligne avec sa politique de dividende historique. Accor continuera par ailleurs à travailler à la restauration de son profil de crédit pré-Covid, et pourra envisager un retour complémentaire au-delà du dividende ordinaire sous réserve de ne pas compromettre cet objectif.

Événements survenus en 2021

Augmentation de capital de AccorInvest
Au cours du premier trimestre 2021, deux augmentations de capital de respectivement 150 millions d’euros (soit 45 millions d’euros pour Accor) et 327 millions d’euros (soit 109 millions d’euros pour Accor) ont été réalisées. Ces deux opérations s’inscrivaient dans le cadre de la restructuration du financement bancaire négociée par AccorInvest prévoyant également l’octroi d’un prêt garanti par l’Etat français.

Remboursement de dette obligataire
Le 5 février 2021, Accor a procédé au remboursement du solde de 550 millions d’euros de l’emprunt obligataire de 900 millions d’euros, conclu en février 2014, arrivant à échéance. En 2019, il avait fait l’objet d’un rachat partiel à hauteur de 350 millions d’euros. Ce remboursement a été notamment refinancé par l’émission, le 7 décembre 2020, d’un emprunt obligataire convertible et/ou échangeable en actions nouvelles et/ou existantes (OCEANE).

Report d’application de covenant
Le 8 février 2021, Accor a obtenu une extension de la suspension d’application de covenant jusqu’en juin 2022 pour la ligne de crédit renouvelable de 1 200 millions d’euros, conclue en juin 2018 avec un consortium bancaire. Ainsi, le covenant n’a pas été testé aux deux dates de test du 30 juin et du 31 décembre 2021.

Cession de titres Huazhu Group Ltd
Le 18 février 2021, Accor a cédé une partie de ses titres dans Huazhu Group Ltd représentant environ 1,5% du capital de la société pour un montant de 239 millions d’euros. A l’issue de cette transaction, la participation résiduelle du Groupe est de 3,3% du capital.

Nomination de deux nouveaux membres du Comité Exécutif
Avec pour mission de définir, animer et suivre les engagements, la stratégie et le déploiement des plans d’action du Groupe en matière de développement durable, Brune Poirson a rejoint Accor et son Comité Exécutif en tant que Directrice du Développement Durable.

Avec pour mission d’accélérer le développement des deux marques en déployant des offres d’exception et une culture d’excellence au sein des équipes, Accor a nommé
Stephen Alden à son Comité Exécutif en qualité de Directeur général des enseignes Raffles et Orient Express.

SPAC Accor Acquisition Company
Suivant l’annonce de son intention de sponsoriser un corporate Special Purpose Acquisition Company (SPAC) le 20 mai 2021, Accor a participé au succès du placement privé et de l’introduction en bourse sur Euronext Paris de Accor Acquisition Company (AAC). Ce SPAC a levé avec succès 300 millions d’euros dans le but d’acquérir une ou plusieurs sociétés dans des secteurs connexes au cœur de métier hôtelier de Accor notamment parmi la restauration (Food & Beverage), le flex office, le bien-être, le divertissement et l’événementiel ou les technologies liées à l’hôtellerie.

Finalisation du partenariat entre Accor et Ennismore
Le 1er octobre 2021, aux termes d’une fusion par apport de titres, Accor devient actionnaire majoritaire de la nouvelle entité créée avec Ennismore, positionnée sur le segment hôtelier Lifestyle. Le Groupe détient 66,67% de cette nouvelle entité qu’il contrôle. La participation restante de 33,33% est détenue par Sharan Pasricha, fondateur d’Ennismore.

Succès de l’émission d’obligations inaugurale « Sustainability-Linked Bond » et de l’opération de « Liability Management »

Le 23 novembre 2021, Accor a annoncé le succès de son offre et le rachat partiel de deux obligations, une souche obligataire à maturité 2023 et une souche obligataire à maturité 2024, pour un montant cumulé de 448 millions d’euros.

Cette transaction a parachevé l’opération de « Liability Management » initiée avec le placement réussi, le 18 novembre 2021, d’une émission obligataire inaugurale « Sustainability-Linked Bond » indexée sur les objectifs de développement durable du Groupe pour un montant de 700 millions d’euros (maturité de 7 ans, coupon de 2,375%).

Informations complémentaires
Le Conseil d’Administration s’est réuni le 23 février 2022 pour arrêter les comptes au 31 décembre 2021. S’agissant du processus de certification des comptes, les commissaires aux comptes ont à ce jour réalisé de manière substantielle leurs procédures d’audit. Leur rapport d’audit est en cours d’émission. Les comptes consolidés et annexes liés à ce communiqué sont disponibles sur group.accor.com.

À propos de Accor
Accor est un leader mondial de l’hôtellerie, présent dans 110 pays, avec 5 300 hôtels et 10 000 restaurants et bars. Le groupe déploie un écosystème hôtelier intégré parmi les plus diversifiés du secteur, grâce à plus de 40 marques associant notamment des enseignes de luxe et haut de gamme, des offres milieu de gamme et économiques, des concepts lifestyle exclusifs, des lieux de spectacle et de divertissement, des clubs, des restaurants et des bars, des résidences privées, des hébergements partagés, des services de conciergerie et des espaces de co-working. Le leadership incontesté de Accor dans le Lifestyle, l’une des catégories qui connaît la croissance la plus rapide du secteur, est porté par Ennismore, une joint-venture dont Accor détient la majorité des parts. Ennismore est un acteur créatif de l’hospitalité disposant d’un portefeuille international de marques toutes créées par des entrepreneurs visionnaires, porteurs de sens et passionnés. Accor dispose ainsi d’un portefeuille de marques incomparable, animé par plus de 260 000 collaborateurs à travers le monde. Les membres bénéficient du programme de fidélité complet du Groupe, ALL - Accor Live Limitless - le compagnon lifestyle du quotidien, qui donne accès à un large éventail de bénéfices, de services et d’expériences. Au travers de ses initiatives Planet 21 – Acting Here, Accor Solidarity, RiiSE et ALL Heartist Fund initiatives, le Groupe s’attache à agir concrètement en matière d’éthique et d’intégrité professionnelle, de tourisme responsable, de développement durable, d’engagement solidaire, de diversité et d’inclusion. Fondée en 1967, Accor SA, dont le siège social est situé en France, est une société cotée sur Euronext Paris (code ISIN : FR0000120404) et sur le marché OTC aux États-Unis (code : ACCYY). Pour plus d’informations, rendez-vous sur group.accor.com ou suivez-nous sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Instagram.

 

[1pcc = à périmètre et change constants

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/17080 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/17080.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Simplement communiquer ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination (...) En savoir plus »