mercredi 25 mai 2022

Enquête VVF : les vacances de février : entre besoin d’évasion et contraintes budgétaires

 

Depuis le début de la crise de la COVID, VVF Ingénierie [1], filiale de VVF, interroge régulièrement les Français sur leurs intentions et perception des vacances. Qu’en est-il pour ces vacances de février ?

  • Des réservations en hausse pour des vacanciers qui ne considèrent plus la pandémie comme une raison de se priver de vacances
  • Un besoin de s’aérer pour des Français en manque de montagne et d’activités sportives après 2 années de frustration sur la pratique du ski
  • Un budget qui est plus que jamais l’arbitre des vacances
  • Une perception des vacances qui a évolué

Etat d’esprit des Français : 32% d’optimistes
Si 58 % sont dans un climat d’incertitude seulement 11 % restent pessimistes.

Février : Intention de départ en hausse, un budget décisif
31 % des Français ont la ferme intention de partir pour les vacances de février. Une hausse de 14 % comparativement à l’an dernier, où malgré les restrictions imposées par la pandémie (fermeture des retombées mécaniques…) 21 % sont partis en villégiature.
28 % sont encore dans l’incertitude : de fortes promotions sur leur séjour pourraient les inciter à partir (57 %).
Le manque de budget est pour 30 % des Français la première raison à ne pas partir en février.

Plus de 2/3 des vacanciers ont réservé leur séjour en février à minima un mois avant le départ (67 %)
19 % se décideront une quinzaine de jours avant et 14 % durant la dernière semaine.
Alors que, lors des sondages en avril et en mai 2020, la peur de la contamination était le premier frein au départ (54 %) et qu’elle atteignait 37 % à Noël, elle chute en bas du classement (10 %) pour février.
C’est la crainte de ne pas être remboursé de son séjour suite à une restriction de déplacement qui se positionne en premier pour la moitié des répondants, suivi de la fermeture des stations de ski (39 %) et la crainte d’un reconfinement durant les vacances (23 %).

Le portrait-robot du vacancier de février 2022

Il part en France, à la montagne (78 %) pour faire du ski (51 %) en famille avec ou sans enfant (95 %) en résidence/village vacances (51 %) et de préférence loin de la foule (42 %).

Objectif des vacances : les loisirs sportifs loin de la foule
Pour février, les vacanciers veulent s’aérer et classent en première position de leurs attentes : les activités et loisirs sportifs (58 %) sans oublier les activités pour enfants (45 %).
Malgré ce besoin de se divertir, 42 % recherchent avant tout la tranquillité loin de la foule.

La montagne plébiscitée mais pas seulement pour le ski
Après 2 années perturbées, les Français ont massivement envie de retrouver les sommets enneigés (71 %). Ils sont 33 % à déclarer en avoir été trop privés les deux précédentes saisons et avoir vraiment besoin de pratiquer les sports d’hiver.
Même si le ski alpin est le premier loisir recherché pour 51 % des Français, un quart d’entre eux opte pour la randonnée, 16 % pour des distractions hors ski (chiens de traîneau…) et 7 % pour le ski de fond.
51 % privilégient des stations de ski financièrement plus accessibles. Une conséquence liée à la diversification des activités ou à la perte de pouvoir d’achat.
Loin derrière la montagne, la deuxième destination retenue est la mer (19 %). Les 10 % restants se répartissent entre la campagne, Paris et autres villes touristiques de l’hexagone et l’étranger.

Un important besoin de retrouver du lien social : le recentrage sur la famille

Les Français, privés ou empêchés de retrouver les leurs durant 2 ans profitent des vacances pour le faire : 95 % partent en famille — avec ou sans enfant — dont 13 % compagnie d’autres membre comme grands-parents, parents… 5 % préfèrent leurs amis.

Les résidences / villages vacances grands favoris
51 % des vacanciers s’orientent vers les résidences/villages vacances pour leurs séjours en février et un quart (26 %) vers des locations via un particulier/AirBnB/gîtes.
Ces chiffres accusent une légère hausse par rapport à février 2021 au détriment des vacances chez les amis ou la famille qui baisse de 23 à 15 %. Quant aux hôtels, ils progressent de 3 à 8 %.

Le budget : maître des arbitrages

Le budget : premier facteur décisif de choix d’une destination
Le budget reste central dans le quotidien des Français et se révèle sans surprise le premier facteur de choix d’une destination pour ces vacances de février (41 %). La variété des activités et loisirs proposés arrive ensuite (26 %) suivie de la possibilité de découvrir de nouveaux lieux (24 %).

201 à 500 € par personne en février
De 201 à 500 € par personne est le budget que la grande majorité des vacanciers investiront en février (52 %).
La fourchette basse (moins de 200 €) et la fourchette haute (de 501 à 1 000 €) sont sensiblement identiques (20 % vs 21 %). L’enveloppe budgétaire très haute (+ de 1 000 € par personne) concerne 7 % des vacanciers.

Peu de variations budgétaires
47 % des vacanciers ayant l’habitude de partir en février indiquent que leur budget reste identique. La proportion de ceux qui le déclarent en hausse est quasiment identique à ceux qui précisent qu’il est en baisse (26 % vs 27 %).

Economies : le poste « logement » plus impacté que celui « loisirs sportifs »
Quand le budget se resserre, les premières économies se font sur les activités « bien-être » à égalité avec la restauration (51 %) puis sur les loisirs « culturels » (32 %).
Il est intéressant de constater que les Français ont un réel besoin de s’aérer : ils préfèrent largement diminuer le poste « hébergement (28 %) » que celui des activités sportives (16 %).
En fin de classement on trouve le transport (12 %) et même l’alimentation (10 %).

Toutes vacances confondues : comment la pandémie a affecté les habitudes des Français

Qu’ils partent ou non en vacances pour février, VVF a demandé aux Français si la pandémie avait changé leur perception des vacances :

  • 3/4 des Français déclarent que la pandémie a changé leur perception des vacances : dont 56 % légèrement et 19 % totalement
  • Près de la moitié des Français ont diminué le jours de vacances pris en dehors de chez eux (46 %)
  • Plus d’un quart des Français part plus souvent, mais moins longtemps
  • La France, destination privilégiée, mais pas toujours par choix : 66 % des Français voyagent moins loin et de préférence en France, mais 20 % de ces derniers le font par obligation (fermeture des frontières, restrictions de déplacements)
  • 54 % des Français réservent leurs vacances de plus en plus tardivement
  • Un budget en baisse pour 41 % des Français : dont 12 % fortement et 29 % légèrement.
  • 80 % des Français ont pris conscience de l’importance des vacances pour leur bien-être
  • 77 % préfèrent désormais des vacances loin de la foule
  • 69 % ont envie de retrouver du lien social en partant plus souvent avec leur famille et/ou amis (69 %).

9 études à 9 moments clés depuis avril 2020

  • 1er confinement - Après 40 jours de confinement – enquête du 20 au 29 avril 2020
  • Phase de déconfinement et premières annonces pour les vacances – enquête du 22 au 28 mai 2020
  • Mitan des vacances d’été, recrudescence du COVID et évocation de reconfinement localisé – enquête du 21 au 23 juillet 2020
  • Retour des vacances d’été – bilan – enquête du 7 au 10 septembre 2020
  • 2e confinement – approche des vacances de fin d’année – enquête du 16 au 19 novembre 2020
  • Remontée de la contamination – bilan des vacances de février et projection pour Pâques – enquête du 21 février au 3 mars 2021 , avant le 3e reconfinement du 2 avril 2021
  • Etude : été 2021 vs 2020, les Français vont-ils se lâcher pour les vacances ? enquête du 12 au 21 mai 2021
  • Etude : les Français et le tourisme durable enquête septembre 2021
  • Baromètre des vacances de la Toussaint vs Noël enquête du 26 septembre au 6 octobre 2021
À propos de VVF
VVF depuis plus de 60 ans, est le premier opérateur touristique familial solidaire et durable en France. VVF agit concrètement depuis 2014 comme premier opérateur touristique engagé dans la RSE en France en suivant le référentiel ISO 26 000. VVF est un groupe associatif dont les missions contribuent au développement économique et social des territoires en proposant des séjours, des vacances et des loisirs accessibles à tous.
VVF propose plus de 100 destinations sport culture et nature, en montagne, moyenne montagne, campagne et littoral dans plus de 60 départements. L’association accueille 450 000 personnes par an. Elle propose des activités pour les parents et les enfants dans des villages vacances, des gîtes, des campings et des résidences de tourisme. Tous les VVF sont des propriétés de biens publics qui appartiennent aux collectivités territoriales ou aux comités d’entreprise. Ces dix dernières années, VVF a investi 130 millions d’euros pour leur rénovation. VVF c’est aussi 650 salariés permanents et 2 400 saisonniers chaque année.
 

[1VVF Ingénierie est un cabinet-conseil, spécialiste d’études et de conduite de projet d’équipements touristiques durables filiale de VVF.

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/16883 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/16883.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »