dimanche 26 juin 2022

Etude Qapa : l’égalité des chances dans l’emploi n’existe pas pour 57 % des Français

 

Pour 78 % des Français, leur entreprise n’est pas dans un processus égalitaire : 49 % pas du tout et 29 % seulement en partie

  • 58 % des Français ont déjà été victime de discrimination
  • Parmi eux : 68 % de femmes victimes de sexisme et 59 % d’hommes de racisme
  • Conséquences de la discrimination : dépressions pour 32 % de femmes et pas de travail pour 41 % des hommes
  • Plus d’inégalités en CDI (41 %) qu’en intérim (24 %)

A l’occasion de la Journée mondiale de l’égalité des chances du 5 décembre, QAPA, la solution digitale Adecco 100% online, dévoile les résultats d’une enquête [1] menée auprès de ses 4,5 millions de candidats.

Liberté, inégalité, fraternité ?

Plus de 57 % des Français sont convaincus que l’égalité des chances dans l’emploi n’existe pas du tout ! Qui plus est, 31 % pensent que cette égalité n’est effective qu’en partie et seulement et seulement 12 % estiment qu’elle est déjà présente en France.

Pensez-vous que l’égalité des chances dans l’emploi existe en France aujourd’hui ?
Réponses Pourcentages
Oui absolument 12 %
Non seulement en partie 31 %
Non pas du tout 57 %

Races, sexes et religions

Parmi toutes les actions discriminantes possibles, certaines semblent plus présentes que d’autres. Ainsi, en tête de ce triste classement, la discrimination raciale ou ethnique est citée par 72 % des Français, juste devant le sexe à 66 % ou la religion et les convictions à 61 %.

Selon vous, quelles sont les discriminations au travail les plus courantes ?
Réponses Pourcentages
Race ou origine ethnique 72 %
Le sexe (homme ou femme) 66 %
Religieuses ou de convictions 61 %
L’âge (seniors, jeunes) 41 %
Le handicap 34 %
L’orientation sexuelle (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) 22 %
Autre 5 %

Sexisme pour les femmes et racisme pour les hommes

En 2021, les victimes de discrimination semblent être toujours aussi nombreuses et beaucoup plus importantes chez les femmes. En effet, plus de 68 % des femmes interrogées avouent avoir été touchées directement par des actes de ségrégation, bien plus que les hommes mais qui représentent tout-de-même 49 %. Ainsi, 56 % des femmes subissent davantage une discrimination sexiste quand 51 % des hommes sont plus touchés par des ségrégations ethniques ou raciales.

Avez-vous été victime durant votre vie de discrimination au travail ?
Réponses Hommes Femmes
Oui 49 % 68 %
Non 51 % 32 %
Si oui, de quel(s) type(s) de discrimination avez-vous été la victime ?
Réponses Hommes Femmes
Race ou origine ethnique 51 % 33 %
Religieuses ou de convictions 19 % 5 %
Le sexe (homme ou femme) 1 % 56 %
L’âge (seniors, jeunes) 23 % 1 %
Le handicap 4 % 2 %
L’orientation sexuelle (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) 1 % 2 %
Autre 1 % 1 %

Quelles conséquences directes de la discrimination ?

Pour 32 % des femmes, la première conséquence de cette discrimination est d’ordre sanitaire et mental et provoque des dépressions. De leur côté, 41 % des hommes considèrent que la ségrégation a eu un impact direct sur l’embauche et n’ont pas décroché de contrat de travail.

Suite à cette discrimination, quelle a été la conséquence professionnelle principale pour vous ?
Réponses Hommes Femmes
Aucune évolution professionnelle 24 % 31 %
Pas de contrat d’embauche 41 % 20 %
Dépression causée par les dénigrements ou le harcèlement 13 % 32 %
Non renouvellement de contrat 10 % 7 %
Licenciement 11 % 9 %
Autre 1% 1 %

Plus d’1 Français sur 2 témoin de discrimination

A la question « Avez-vous été témoin de discrimination au travail ? », plus de 57 % des personnes interrogées avouent par l’affirmative.

Avez-vous été témoin de discrimination au travail ?
Réponses Pourcentages
Oui 57 %
Non 43 %

Plus d’égalité en intérim qu’en CDI

Que l’on soit en CDD, en CDI ou en intérim, a une importance en ce qui concerne la ségrégation dont on peut être victime. C’est en tous cas ce que pensent plus de 41 % des Français qui estiment qu’il y a plus de ségrégation pour les contrats à durée indéterminée, quand les CDD n’ont que 33 % de votes et l’intérim 24 %.

Selon vous, dans quel type de contrat y a-t-il le plus de discrimination ?
Réponses Pourcentages
CDI 41 %
CDD 33 %
Intérim 24 %
Autre 2 %

Des entreprises pas du tout égalitaires

Les entreprises françaises ont encore beaucoup de travail pour établir une égalité parfaite entre les salariés. En effet, 49 % des personnes interrogées avouent que leur société n’est pas du tout dans un processus qui favorise l’égalité des chances au travail et 29 % que cette prise de conscience est effective seulement en partie. Ainsi, 22 % seulement des sociétés françaises favorisent l’égalité.

Pensez-vous que votre entreprise est dans un processus pour favoriser l’égalité des chances au travail ?
Réponses Pourcentages
Oui totalement 22 %
Oui mais seulement en partie 29 %
Non pas du tout 49 %

Nous sommes particulièrement impliqués chez QAPA dans la lutte contre tous les types de ségrégation. Ainsi, depuis plusieurs années, nous participons à une émission très active dans la lutte contre les discriminations en direct tous les vendredis de 11h à 12h sur Beur FM. Et nous sommes également très fiers d’être la solution digitale du groupe Adecco qui a été testé par SOS Racisme et qui a ainsi démontré qu’aucune agence n’avait accepté de discriminer des candidats, a commenté Stéphanie Delestre, Chairman et fondatrice de QAPA.

Méthodologie  : Sondages réalisés entre le 30 novembre et le 3 décembre 2021 auprès des 4,5 millions de candidats recensés sur Qapa.fr. Parmi ces candidats, 52% d’entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Profils : 51% de femmes et 49% d’hommes. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

À propos de QAPA
QAPA est la solution digitale Adecco qui rassemble aujourd’hui 4,5 millions de candidats, 50 000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, QAPA a lancé le 1er service de recrutement d’intérimaires en temps réel 100 % digital et mobile, Simple, Rapide et Innovant.
 

[1Sondages réalisés entre le 30 novembre et le 3 décembre 2021 auprès des 4,5 millions de candidats recensés sur Qapa.fr. Parmi ces candidats, 52% d’entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Profils : 51% de femmes et 49% d’hommes. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/16624 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/16624.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Simplement communiquer ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination (...) En savoir plus »