dimanche 5 décembre 2021

Ouverture prochaine de la Demeure Montaigne***** à Paris

 

Au cœur du triangle d’or palpite LA DEMEURE MONTAIGNE*****

La famille Thomas, figure de l’hôtellerie parisienne, inaugure en novembre 2021 LA DEMEURE MON-TAIGNE. Spa abyssal, envol bistronomique, bar dérobé et décoration haute couture : au cœur du triangle d’or, l’établissement 5 étoiles, de 93 chambres et appartements, mêle esprit parisien et luxe contemporain.

Notre monde vient d’en trouver un autre [1]
Quitter l’avenue Montaigne pour emprunter la rue Clément Marot c’est déjà gagner en calme. Rompre avec le bitume et pousser les portes de LA DEMEURE MONTAIGNE, c’est rencontrer la sérénité.
Derrière la majestueuse façade Haussmannienne, nantie de tous les codes du beau Paris se dévoile une fantaisie palatine. Dans cet autre monde où l’artifice d’une nature sublimée s’oppose au marbre et aux roches d’exception, le confort règne en maître.
Pour autant que LA DEMEURE MONTAIGNE ait le luxe d’une grande maison, c’est d’abord et avant tout, un lieu où se réinvente l’art de recevoir.

Luxuriance à tous les étages
La majesté du marbre de Carrare enveloppe le visiteur de LA DEMEURE MON-TAIGNE. Elle efface la grisaille de la ville, estompe ses tensions et rince ses humeurs. Son souffle creuse la perspective du vestibule et sert de toile de fond à un décor luxuriant. Dans cette quasi-loggia, les pilastres en marbre vert rythment l’espace à l’instar des suspensions lumineuses ensauvagées de feuillages et de plumes, réalisées par la designer Janaïna Milheiro. Les salons succèdent à la réception pour proposer différentes ambiances. Les fers forgés ont la souplesse d’arabesques végétales. Des incrustations de pierre dure font danser des feuilles et des épines dans le marbre. De part et d’autres du vestibule, des sculptures de verre taillé par le maître verrier Eric Bonte se creusent de motifs vivants. Sur les tapis se dessinent des feuilles de ginkgo biloba.
Cet air de jardin se déroule comme un fil vert d’un étage à l’autre jusque dans les chambres, où ça et là, des panneaux de papiers peints ouvrent leurs fenêtres sur des natures fantasques.

Lithothérapie
D’aucuns disent que les pierres ont des vertus. Entre les murs de LA DEMEURE MONTAIGNE elles soutiennent l’idée du beau, mais pas seulement. Preuve supplémentaire que le luxe aime composer avec des matériaux rares, leur choix ponctue l’espace de magie.
Alors que le marbre de l’entrée transporte dans une atmosphère de palais, un monumental tableau de labradorite diffuse ses bonnes ondes sous la verrière. Les spécialistes de lithothérapie prêtent à cette pierre la vertu de clarifier les idées. Mais ce sont ses reflets envoutants qui retiennent l’œil dans cet espace d’échange où les déjeuners d’affaires et les interviews côtoient les rencontres amicales ou amoureuses.
Dans le bar, de sublimes granits du Brésil renforcent l’idée de partager des moments précieux, alors que sur les tables les plateaux de bois fossilisé invitent au lâcher-prise. Au spa, c’est la pierre de Vals qui domine pour donner à la piscine l’atmosphère d’une grotte sous-marine. Dans cet espace consacré au bien-être des tableaux de granit White Horse interviennent comme des paysages abstraits, alors que dans les salles de soins, les murs intégralement plaqués d’onyx promettent un recentrage profond.

Envol bistronomique
Le restaurant [2] de LA DEMEURE MONTAIGNE transforme une ancienne cour intérieure en un lumineux jardin d’hiver. Sous la grande verrière le jour met en vibration les pierres dures qui habillent les murs et les tables. Une cheminée réchauffe l’atmosphère en hiver. Quant au mobilier, il brouille la frontière entre intérieur et extérieur, notamment par le choix de canapés et de fauteuils cannés. Avec la salle attenante, où se tient le buffet du petit-déjeuner, le service assure 70 couverts.

Le nom du restaurant L’Envolée est un hommage au gigantesque mobile réalisé par le sculpteur François Lavrat, qui figure une nuée d’oiseaux s’envolant de- puis le bar jusqu’au ciel.

Du côté des assiettes, la carte est courte mais pointue. L’accent porte sur la saison interprétée d’après les ressources des terroirs et du répertoire français. Gage de transparence, la cuisine ouverte montre la transformation des produits frais et la belle harmonie de la brigade. Notre chef Grégory Réjou délivre une cuisine qui allie classicisme et audace créative élaborée à partir de produits rigoureusement sélectionnés auprès de maisons comme Oteiza, Quatrehomme, Pétrossian ou la Fumaison de l’île de Groix.

Après plusieurs années d’expériences chez Eric Lassauce à La Vieille Fontaine, Alain Sanderens, le Plaza Athénée, au restaurant Lasserre au côté du Chef Christope Moret, puis au 39V en tant que Chef Éxécutif de Frédéric Var- don, le Chef Réjou vous révèle une cuisine précise et généreuse. Il rend hommage aux produits nobles de la gastronomie française, à travers des plats gourmands et intemporels. Sa maîtrise parfaite de chaque ingrédient, de la sélection à la cuisson, par la préparation et mise en place de chaque produit, lui donne l’occasion de vous proposer une carte à son image, entièrement réalisée pour l’Envolée.

Bar dérobé
Pivot entre les salons de la réception et la verrière du restaurant, le bar de LA DEMEURE MONTAIGNE est à la fois central et dérobé. Son comptoir en cercle, surmonté d’une cage dorée d’où s’échappe des oiseaux, sépare les deux salles qui cultivent une atmosphère confidentielle. Les propositions d’assises mettent tout le monde à l’aise. Jamais vraiment seul au comptoir, autour de la table d’hôte en attendant d’aller dîner, ou plus confortable- ment installé le temps d’un apéritif dinatoire, l’agencement multiplie les possibles. Dans le parquet, une dalle de verre plonge sur la piscine. Le comptoir est en granit et les plateaux de tables sont en bois fossilisé. Une spirale de champagne déroule ses bouteilles au-dessus du bar pour inviter à la joie. C’est ici que la fête commence et que la nuit se meurt !

Billard anglais
Pour se retirer entre soi, l’écrin boisé de la salle de billard vous ouvre ses portes. Avec ses fauteuils Club, sa cheminée et son air anglais, cette pièce invite aux confidences et aux conversations décontractées, sous le regard bienveillant du portrait de Michel de Montaigne version Pop.

Spa abyssal
Au sous-sol, l’espace bien-être immerge ses visiteurs dans une troublante grotte sous-marine. Entièrement habillé de pierre de Vals, il donne le sentiment d’être creusé dans une montagne qui plongerait jusque dans des abysses surréels. Le matériau en provenance du village Suisse évoque les célèbres thermes de l’architecte Peter Zumthor notamment dans l’épure du bassin et du jacuzzi, mais son austérité est ici balancée par le décor de poissons exotiques.
Dans les circulations, les imposants tableaux de granit White Horse invitent au délassement. Et pour s’y adonner totalement, un hammam, un sauna et une salle de balnéo sont à disposition.
Pour les plus dynamiques, la salle de sport est dotée de machines perfectionnées. Ses murs plaqués de bois gougé confèrent à l’espace une senteur et un confort enveloppant. Les quatre salles de soins luxueuses (trois simples et une double) sont intitulées Iris, Nymphéa, Nénuphar et Papyrus, en référence aux plafonds peints d’étang et de plantes aquatiques en trompe l’œil. Les murs sont habillés d’onyx et de cuir vert d’eau. Ancré dans la matière, le luxe est ici essentiel.

Soins Thalgo
Pour une expérience encore plus immersive, LA DEMEURE MONTAIGNE
confie à Thalgo sa carte de soins, de- venant ainsi le premier établissement parisien accueillant un spa Thalgo.

Pionnier, Thalgo devint en 1964 le pre mier laboratoire spécialisé en soins à base d’algues et d’extraits marins, destinés au monde médical et à la thalassothérapie. Rapidement sa re- cherche associe efficacité et bien- être en enveloppant les actifs de parfums et de textures hédonistes.

Aujourd’hui Thalgo est leader mondial de la cosmétique marine professionnelle. La marque partage cette expertise avec LA DEMEURE MONTAIGNE dans le cadre d’une carte complète de soins et de massages, qui capitalisent sur la formidable vitalité des principes marins.

Chambres couture
Dans les 93 chambres et suites de LA DEMEURE MONTAIGNE règne un raffinement très parisien. Déclinées en bleu et mordoré, elles composent avec une superficie minimum de 20m2 et un décor qui harmonise les matériaux nobles aux plus beaux tissus. Le mobilier conçu et fabriqué en France est spécifique à l’hôtel. Autour du lit, une coiffeuse, un duo de fauteuils et une table basse, brossent le tableau d’un chez soi sophistiqué. Au-dessus de la tête de lit, le bas-relief en stuc créé sur-mesure par Frédérique Whittle amplifie le volume et reprend le thème du feuillage habité d’oiseaux. Dans les salles de bains, la baignoire ou la vaste douche à l’italienne semble taillée dans un bloc de marbre, alors que la vasque en lave émaillée ramène aux savoir-faire français.

La technologie en chambre mise sur l’essentiel. Pour se reposer des écrans, la télévision disparait derrière le miroir positionné face au lit. Le système Chromecast® permet de la connecter facilement à son téléphone portable. Il y a aussi une enceinte bluetooth Marshall® pour écouter ses meilleurs morceaux et une machine Nespresso® à disposition. Côté rue, certaines chambres profitent d’un balcon, alors que sur cour, la vue est animée par l’envol des oiseaux du plasticien François Lavrat et les orangers du Mexique qui ornent les fenêtres.

Le must : prendre un bain dans l’écrin immaculé de la Suite Eiffel en profitant de la vue sur la Dame de Fer. Avec sa superficie de 57 m2, ses plafonds mansardés et son panorama sur les toits de Paris, cette chambre est taillée pour les amoureux de la Ville Lumière.

LA DEMEURE MONTAIGNE
18 rue Clément Marot
75008 Paris, France
www.lademeuremontaigne.com

 

[1Citation de Montaigne, extraite du chapitre « Des coches » des Essais

[2Restaurant ouvert 6j/7

 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/16358 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/16358.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »