lundi 14 juin 2021

L’étude Lightspeed dévoile les attentes locales des Français au sortir des restrictions : 5 régions marquent des divergences

 
  • 20% des habitants de la région Sud sont impatients de retourner boire un verre
  • 54% des franciliens n’ont pas épargné pendant la fermeture des restaurants mais ont dépensé autrement
  • 30% des répondants d’Occitanie souhaitent se rendre plus régulièrement au restaurant
  • Quasiment 30% des Bretons souhaitent retourner au restaurant pour ne plus cuisiner pour eux-mêmes
  • Presque 40% des interrogés de Nouvelle Aquitaine sont prêts à dépenser 5% de plus pour un plat

Lightspeed (NYSE : LSPD) (TSX : LSPD), l’un des principaux fournisseurs de plateformes de commerce omnicanal basées sur le cloud, révèle, dans son étude menée en Europe, des disparités dans les comportements et attentes des Français propres à 5 régions. A l’approche de la tant attendue réouverture totale des restaurants le 9 juin, l’Occitanie, la Bretagne, l’Ile-de-France, le Sud ou encore la Nouvelle Aquitaine sont les 5 territoires où des attentes spécifiques ont été identifiées vis-à-vis du reste du pays selon cette étude.

L’impatience des Français de regagner les restaurants se fait ressentir, en témoigne le boom des réservations depuis l’annonce de la réouverture des terrasses le 19 mai. Les consommateurs sont prêts à se réunir à tout prix, même si pour cela il faut composer avec des créneaux inhabituels de services.

Sud, les bars se tiennent prêts pour faire face à l’affluence des clients !

20% des habitants de la deuxième région la plus touristique du monde ont particulièrement hâte de retourner dans leurs bars favoris dès la fin des mesures sanitaires, contrairement à l’ensemble de leurs compatriotes qui privilégient les restaurants et les départs en vacances à hauteur de 25%. Les propriétaires de bars devront donc davantage se préparer à un afflux de clientèle dans la région Sud que dans le reste du territoire. D’autre part, si 55% de la population française a fait des économies quant à sa fréquentation des restaurants pendant la fermeture, 30,95% des pacaïens ont opté pour une alternative aux restaurants, à savoir la vente à emporter et la livraison.

Ile-de-France, un recours aux outils numériques se révèle nécessaire pour gérer une fréquentation record

L’Ile-de-France se démarque du reste des territoires métropolitains à travers différents aspects. On remarque tout d’abord que les répondants sont, pour la majorité, habitués aux usages numériques : 54% des habitants de la région ont dépensé les économies faites sur leur fréquentation des restaurants, dans les achats en ligne ou les services de livraison. D’ailleurs, 34% des franciliens comptent continuer d’utiliser ces outils de commande en ligne ; un comportement encouragé par la diversité gastronomique qu’offre la région. D’autre part, 27,69% de la population répondante privilégie aussi le paiement sans contact lors de ses sorties. Ce sondage permet de mettre en lumière les aspects à privilégier par les restaurateurs pour accueillir et rassurer leur clientèle. Ils pourront ainsi diversifier les canaux de distribution, mais également favoriser le paiement sans contact, la prise de commande, la gestion des tables et la présentation du menu à travers des outils numériques.

Occitanie, la réouverture des restaurants tant attendue par les célibataires !

Alors que la totalité des Français déclare être prête à dépenser davantage dans le secteur de la restauration afin de soutenir les restaurateurs, les habitants d’Occitanie sont pour la moitié d’entre eux réticents à l’idée de devoir payer plus cher pour un plat. Néanmoins, 29,82% déclarent vouloir soutenir le secteur en se rendant davantage dans ces établissements. On constate également, que comme dans les régions susmentionnées, les habitants d’Occitanie se différencient puisqu’ils n’ont pas profité de la fermeture pour économiser mais ont transféré leurs dépenses dans d’autres secteurs comme la vente en ligne. Si, à l’unanimité, les Français désirent plus que tout regagner les restaurants pour partager des moments avec leurs proches, l’Occitanie se démarque encore sur ce point, puisque 11,11% des répondants déclarent attendre la réouverture des restaurants afin de rencontrer de nouvelles relations amoureuses. On explique cette disparité par le fait que Toulouse, chef-lieu de la région, est la 4e ville la plus célibataire de France, avec seulement 44% de personnes en couple.

Bretagne : réticents à l’idée de cuisiner, favorables à la réouverture des restaurants

Pour les Bretons, la réouverture des restaurants nourrit le besoin de ne plus cuisiner pour soi-même, une tâche que 26,53% estiment fastidieuse. La mise à disposition d’un service de livraison sur le territoire breton semble avoir contenté les habitants puisque beaucoup d’entre eux souhaitent continuer de consommer de cette manière. Tandis que la majorité des Bretons est prête à soutenir le secteur de la restauration en se rendant plus régulièrement dans les établissements, 22,45% restent néanmoins réticents à l’idée de devoir payer plus cher un plat ou de fréquenter ces lieux plus souvent. Côté technologique et sanitaire, les Bretons déclarent que le paiement sans contact est primordial pour un retour au restaurant sécurisé.

Nouvelle-Aquitaine : la reprise de l’activité de restauration à tout prix !

37,93% des habitants de Nouvelle-Aquitaine estiment être prêts à voir les prix de leurs établissements favoris augmenter de 5% et à dépenser en connaissance de cause, tandis que la majorité des Français expriment quant à eux leur besoin de retourner plus régulièrement au restaurant.

Les Français, favorables à l’unanimité à un retour à la normale pour début juin !

Cette étude révèle avant tout un sentiment commun à l’ensemble des régions : l’impatience de retourner aux restaurants dès leur réouverture. 60% des Français déclarent vouloir plus que jamais retrouver le chemin des restaurants au sortir des mesures sanitaires. C’est le chiffre le plus élevé des 6 pays européens sondés.

En effet, près de 46% des Français souhaitent retourner dans leurs restaurants préférés dès la fin du confinement. Près de la moitié des habitants du territoire désire partager un repas avec leurs proches plus régulièrement, ce qui laisse présager une forte reprise de l’activité lors de la réouverture des établissements. D’autant plus que 55% de la population française a réalisé des économies dues à l’absence de fréquentation de ces lieux. Si les Français sont bien au rendez-vous le 9 juin comme en témoigne l’explosion du nombre de réservations depuis l’annonce gouvernementale, 40% d’entre eux pensent que de nombreux établissements indépendants auront définitivement clos leurs portes.

Cette date annonce néanmoins un début de retour à la normale pour la saison estivale, l’accueil de touristes et un levier supplémentaire de la relance économique pour la 1re destination touristique au monde. Selon Pierre & Vacances, on observe déjà une recrudescence des réservations de locations saisonnières, qui atteignent pour le mois de mai 200% de croissance par rapport à 2019. L’envie d’ailleurs, de découverte et de moments conviviaux semble regagner petit à petit du terrain en France…

A propos de Lightspeed
Lightspeed (NYSE et TSX : LSPD) propulse les petites et moyennes entreprises complexes grâce à ses plateformes de commerce omnicanal basées sur le cloud dans plus de 100 pays. Grâce à ses solutions de caisses enregistreuses intelligentes, évolutives et fiables, Lightspeed fournit des solutions tout-en-un qui favorisent l’innovation et la transformation numérique dans les secteurs du commerce de détail, de l’hôtellerie et du golf. Sa gamme de produits permet aux PME de vendre par l’intermédiaire de différents canaux, de gérer leurs opérations, de dialoguer avec les consommateurs, d’accepter des paiements et, en fin de compte, de développer leur activité.
Basée à Montréal, au Canada, Lightspeed bénéficie de la confiance des entreprises locales préférées dans le monde entier, où les communautés vont faire leurs courses et prendre leurs repas. Les équipes de Lightspeed sont présentes en Suisse, au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie.

Déclarations prospectives
Le présent communiqué pourrait contenir de l’information prospective et des déclarations prospectives, au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables (les « déclarations prospectives »). Les déclarations prospectives comprennent de l’information de nature prédictive, dépendent ou font référence à des événements futurs et se reconnaissent à l’emploi d’expressions comme « va », « prévoit », « anticipe », « envisage », « planifie », « croit », « estime » ou d’autres expressions semblables concernant des sujets qui ne sont pas des faits historiques. Ces déclarations sont fondées sur les attentes actuelles de la direction de Lightspeed et comportent plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, incluant des facteurs économiques. Certains risques, incertitudes et autres facteurs peuvent faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué, y compris ceux mentionnés dans notre plus récent rapport de gestion, dans la rubrique « Facteurs de risque » de notre plus récente notice annuelle et dans les autres documents que nous avons déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, qui peuvent être consultés sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com, ou sur EDGAR, à l’adresse www.sec.gov. Les lecteurs sont priés d’étudier attentivement tous ces facteurs et d’autres avant de prendre une décision concernant les actions à droit de vote subalterne de Lightspeed et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué ne constituent pas une garantie du rendement futur et, bien qu’elles soient fondées sur certaines présomptions que Lightspeed juge raisonnables, les événements et résultats réels pourraient différer de manière importante de ceux exprimés ou supposés dans les déclarations prospectives faites par Lightspeed. Sauf si les lois applicables l’exigent, Lightspeed ne s’engage aucunement à mettre à jour publiquement ou à réviser ces déclarations prospectives, notamment à la suite de nouvelles informations ou de nouveaux événements.

 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/15523 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/15523.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »