vendredi 22 octobre 2021

L’EPA Nice Ecovallée atteint le cap des 100 opérations appliquant le référentiel Ecovallée Qualité

 

Initié en 2013, sur les 10.000 ha de l’Opération d’Intérêt National, le référentiel « Écovallée Qualité » illustre la stratégie environnementale et de développement durable de l‘EPA Nice Écovallée. Plus largement, il traduit l’ambition de mutation écologique engagée sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur, dont les engagements sont notamment incarnés par le Plan Climat visant la décarbonation du territoire à horizon 2050 et un cap intermédiaire de -55% d’émissions de gaz à effet de serre à 2030. L’objectif général poursuivi par l’ensemble des acteurs : bâtir le territoire métropolitain résilient de demain.

Développé avec le soutien de l’ADEME (l’agence de la transition écologique) et l’appui du bureau d’études SLK ingénierie, cet outil spécifique au territoire de la Plaine du Var est le socle du dialogue entre l’EPA et les acteurs de la construction autour d’un modèle de développement et d’urbanisme innovant, qui concilie économie et écologie, en adéquation avec les principes du développement durable. Aujourd’hui, 100 opérations ont suivi ou suivent ce référentiel, pour une SDP (surface de plancher) totale de plus de 735.000 m² concernant 76% d’opérations dans le milieu urbain et 22% en milieu péri-urbain et rural.

Pour Sarah Bellier, directeur général par intérim de l’EPA L’EPA Nice Écovallée est pionnier dans cette démarche en France. En huit ans d’application, nous avons réussi à mobiliser l’écosystème des acteurs de la construction et poser les jalons d’une fabrique de la ville résiliente azuréenne. Le référentiel prend encore plus sens aujourd’hui en période de pandémie car il intègre, depuis sa création, des enjeux de santé primordiaux notamment avec ses objectifs de « qualité de l’air intérieur ». Aménager dans l’Écovallée, c’est aussi intégrer le bois dans les constructions, des surfaces végétalisées, favoriser les mobilités douces dans les projets ou l’utilisation de véhicules propres. C’est une démarche relevant d’une responsabilité collective qui s’inscrit dans une logique d’attractivité et d’innovation pour le territoire.

Le référentiel s’applique sur tous types d’opérations (construction neuve, aménagement, démolition, réhabilitation) et tous types d’usages (résidentiel, tertiaire, industriel…) en milieu urbain, péri-urbain et rural, en ZAC et hors ZAC. Depuis 2019, le Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm) de la Métropole Nice Côte d’Azur impose son application à l’ensemble des opérations situées dans l’OIN ayant une SDP supérieure à 500 m2. Plus de la moitié des opérations n’auraient suivi aucune démarche environnementale sans « Écovallée Qualité ». Sarah Bellier précise Les résultats obtenus depuis sa mise en œuvre sont significatifs. Le référentiel permet une optimisation voire une économie des ressources. 76% des opérations obtiennent des meilleures performances que la RT2012. En moyenne, une opération couvre 65% de ses besoins énergétiques par des énergies renouvelables, intègre 32% de surfaces végétalisées (pleine terre et secondaire) et 6,7kg/m2 de matériaux biosourcés (bois inclus).

Données chiffrées

  • Plus de la moitié des opérations labelisées sont situées à Nice (57%)
  • 21% des opérations sont à Saint Laurent du Var
  • 22% des opérations sont dans le péri-urbain/ rural : La Gaude, Saint-Jeannet, Gattières, Carros, Colomars, Gilette, Saint-Blaise, Saint-Martin-du-Var
  • 43% concernent des opérations de logements
  • 12% concernent de l’hôtellerie
  • 13% concernent des opérations de bureaux
  • 12% concernent d’équipements publics (universités, écoles, lycées, crèches, salles de sport…)
  • 10% concernent des opérations de commerces
  • 10% concernent de l’industries/artisanat

Un référentiel environnemental unique, co-construit avec les parties prenantes et co-financé par l’ADEME

Le référentiel Écovallée Qualité s’articule autour de 8 thèmes spécifiques : système de management ; paysage et biodiversité ; matériaux, confort, risques et santé ; énergie ; eau ; déchets ; déplacements et gouvernance. Il se décline en quatre profils de performance (Efficient, Performant, Très Performant, Excellent) en fonction des pourcentages et niveaux d’objectifs atteints.

A la création du référentiel, un diagnostic de territoire a été réalisé permettant d’identifier les enjeux majeurs locaux. La démarche a été conçue en collaboration avec l’ensemble des acteurs de l’acte de bâtir (professionnels, privés comme publics) en cohérence et en complémentarité avec les autres labels (HQE, BREEAM, LEED, BDM…) et les documents existants sur le territoire (PLU, Plan Climat, Agenda 21…)

La mise en œuvre et le suivi du référentiel sont co-financés par l’ADEME. Un assistant à maitrise d’ouvrage « qualité environnementale », le bureau d’études en ingénierie environnementale, SLK ingénierie, est par ailleurs mandaté par l’EPA pour accompagner, expertiser, et contribuer au déploiement de la démarche.

Une plateforme en ligne pour suivre le degré d’avancement et évaluer les projets

Pour Laurence Chrapaty, ingénieur conseil au sein du bureau d’études SLK Ingénierie : Une plateforme en ligne a été développée. C’est un vrai outil facilitateur, permettant l’échange de documents et le renseignement des objectifs visés selon chaque thème. Une évaluation rigoureuse est menée, objectif par objectif, aux différentes phases du projet : esquisse, dépôt de permis de construire, élaboration du dossier de consultation des entreprises, livraison, mise en service jusqu’à deux ans après la livraison du bâtiment.

Pour Géraldine Lorenz, animatrice qualité environnementale au sein de l’EPA : Elaboré par l’EPA Nice Écovallée, le référentiel se veut flexible et est fondé sur la négociation, puisqu’il s’applique sur un territoire à forte diversité (rural, péri urbain, urbain dense…). Ainsi, la démarche laisse la possibilité aux opérateurs de justifier la non-atteinte d’un objectif, sous réserve de proposer des compensations sur d’autres objectifs. De façon permanente, le référentiel évolue en fonction de la réglementation, du retour d’expérience des opérateurs qui l’appliquent mais aussi des objectifs de développement durable du Ministère de la transition écologique. Un nouveau Millésime est créé chaque année. En résumé, un référentiel co-construit, ambitieux et évolutif.

A propos de l’EPA Nice Écovallée
En 2008, l’Etat confère au projet Écovallée de la plaine du Var, créé à l’initiative des collectivités territoriales, le statut d’Opération d’Intérêt National. Situé au cœur de la Métropole Nice Côte d’Azur, c’est le plus vaste projet d’aménagement en France (10 000 hectares, 122 800 habitants, 15 communes, 74 000 emplois). L’ambition de l’OIN est de faire de la plaine du Var une Écovallée, un lieu d’exemplarité et d’innovation qui concilie économie et écologie. L’EPA Nice Écovallée porte ce projet stratégique majeur. D’une part, il coordonne la stratégie de préservation et de valorisation sur l’ensemble du périmètre : il exerce ainsi une fonction d’ensemblier afin que le projet Écovallée soit partagé avec l’ensemble des partenaires publics et privés et les collectivités (État, Région, Département, 15 communes et Métropole). D’autre part, l’EPA intervient comme aménageur opérationnel sur 2% de ce grand territoire à travers des opérations vertueuses et éco-exemplaires. Cinq opérations sont en cours au sein de l’Écovallée dont deux majeures : Nice Méridia (technopole urbaine) et le Grand Arénas (quartier d’affaires et de vie international). Trois opérations nouvelles ont été engagées en 2019.
 
 
Note au lecteur :
Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce communiqué. Ce communiqué a néanmoins fait l'objet d'une vérification ce qui peut parfois conduire à un décalage de mise en ligne de quelques heures ou jours.
 
 
 
Note à l'émetteur du communiqué de presse :
Des renseignements concernant l'insertion de votre lien et/ou votre logo et/ou votre image sont accessibles ici.
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/15039 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/15039.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »